Critiquage de films - Nioutaik, le blog de l'inutile indispensable totalement... indispensable !
titre

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1

vendredi 19 juillet 2013

World War Z, la critique pourrie


19 07 2013
World War Z la critique pourie

Confier une adaptation à Hollywood c’est comme tenter de reproduire une statue en marbre en travaillant uniquement avec de la bouse de vache ! De loin, ça peut faire illusion, mais, quoi qu’on fasse, il restera toujours un sale relent de caca. L’adaptation du bouquin World War Z c’est pareil mais le sculpteur avait les deux bras pétés, des moufles et 6 grammes dans le cornet tellement le résultat se boite à trouze années lumières du bol de sangria !!

World War Z la critique pourie

C’est une telle catastrophe que la "réunion de lancement de projet" à dû ressembler à ça :

  • John-Bob : Bon les mecs, il nous faut une idée de film pour notre prochain blockbuster familial alors go go go, tempête de cerveaux !!

  • Jean-Tchang : Faut faire un film avec des bites et de la chatte parce que le sexe fait veeeeendre agnagnagnagnagna !!

  • John-Bob : Bourdayl ! J’avais pourtant prévenu ! Pas plus d’un camion de coke par semaine pour le service marketing ! Bon, ok, vu comment on est parti, une simple brise légère de cerveau me suffira largement !! Jean-Tchang, arrêtes de faire l’amour au mobilier bon sang !

  • Marie-Cunéguonde : Chef, chef ! On pourrait faire un film de zombie, j’ai entendu dire que c’était à la mode il y a 3 ans !

  • John-Bob : C’est quoi dans familial que t’as pas pigé ?? T’es allergique aux mots de plus de trois syllabes ??! Les zombies ça va faire vomir les corn flakes des mioches espèce de tarée !

  • Jean-Eudes-Balthazar : Pas si toute la violence est hors champ et qu’on utilise des zombies qui font des câlins au lieu de déchiqueter les gens !! Sinon j’avais pensé à refaire un film Alien avec des aliens roses bonbons, des yeux Kawaii et qui font des bisous qui endorment avec leur langue poupée russe magique, ça ou Massacre à la Poinçonneuse.

  • John-Bob : T’es un génie Jean-Eudes-Balthazar ! En plus, ça tombe bien, on a les droits du bouquin World War Z qui doivent traîner dans un coin, ça sera parfait.

  • Jean-Eudes-Balthazar : Bon choix ! Je l’ai lu et il est excellent !

    *Un frisson d’horreur abjecte parcourt l’assemblée*

  • John-Bob : Que…Quoi ? Mais ça sert à quoi de rédiger des mémo si personne ne les applique !! Il est interdit de se renseigner sur les livres que l’on adapte, JAMAIS §§ Vous imaginez !! ON RISQUERAIT D’ETRE FIDELE AU CONTENU §§ FI-DE-LE §§ SECURITE !! SECURITE §§ JETTEZ MOI CETTE ORDURE PAR LA FENETRE !! N’oubliez pas de prendre le kit de stérilisation quand vous aurez fini, il faudra s’occuper de sa famille, par précaution !!

  • Marie-Cunéguonde : Chef, un film de zombies sans violence c’est cool pour plaire aux mioches mais ça risque quand même de faire fuir le public féminin.

  • Jean-Jean-Jacques : Pas si on prend Brad Pitt comme héros ! Les projections tests à un public féminin ont montré une élévation du taux d’humidité des sièges de +50% à chacune de ses apparitions.

  • World War Z la critique pourie

  • John-Bob : Ok mais alors il nous faut le Brad Pitt dans sa période pub de parfums à la con, faudrait pas prendre le risque qu’il ait l’air concerné par son rôle !!

  • World War Z la critique pourie

  • John-Bob : Il ne reste plus qu’à coller 75% du budget du bousin en marketing ! Je compte sur vous pour faire chier les gens avec des bandes annonces à base de PWOUUUUIN et en collant toutes les scènes d’action du film 9 mois avant la sortie pour que personne n’ait de surprise ! Hop hop hop, au boulot !!

Ah ah, nan je déconne, en vrai la réunion ça a plutôt dû être ça :

World War Z la critique pourie

Bref, parce qu’il n’y a pas de raison que je souffre seul, laissez moi vous narrer World War Z par le menu.



Champignon World War Z, la critique pourrie

Le film démarre sur une série de stocks shots mélangeant flash infos et reportages animaliers parce que rien n’exprime mieux "zombies-family-friendly" qu’une colonie de fourmis et le dauphin le plus terrifiant de l’univers :

World War Z la critique pourie

On découvre ensuite Brad Pitt (que je nommerai Brad&Shoulders en hommage à la perfection inaltérable de sa soyeuse chevelure) en train de préparer le déjeuner de sa petite famille dans une scène dont le taux de niaiserie équivaut à 6 vomis de licornes et 12 pets de princesses. Sa famille est composée d’une plante en pot femme qui le regarde comme s’il était la réincarnation de Jésus en cocaïne et de deux missions d’escorte en forme de petites filles. Pourquoi deux filles et pas une seule vu que leur absence de personnalité est totalement interchangeable, demandera mon ami imaginaire dedans ma tête ? A ceci je répondrai : ESTIMES TOI HEUREUX §§ Si les scénaristes avaient écouté Brad&Shoulders, il aurait eu un bus de clowns plein à ras bord de mioches du tiers monde en guise de famille. L’horreur !

World War Z la critique pourie

Pour les longs à la détente qui n’auraient pas encore comprit après cette scène que Brad&Shoulders est un type formidable, celui-ci se téléporte avec sa famille dans un embouteillage. On découvre alors qu’il est le seul être humain de l’univers capable de garder son calme dans des bouchons avec deux gosses à l’arrière !! Là où n’importe quelle personne normalement constituée se transformerait en moins de 2 minutes en boule de haine hurlant "Mais arrêtez de chialer bordayl !! Ca fait 15mn que tu me demandes si on est arrivés alors qu’on ne bouge pas d’un microoooon !! Pour être aussi stupide t’as pas dû te contenter de lécher un jouet au mercure, t’en a bouffé trois palettes !!!!", Brad&Shoulders s’amuse, impassible, avec sa joliefamillegouzigouziquelpereadorablejesuis. A noter d’ailleurs que les jouets au mercure ne sont pas réservés aux mioches dans cette famille vu que sa femme est très impressionnée en découvrant que son chéri d’amûûûr peut battre aux devinettes deux gamines de 8 ans !

World War Z la critique pourie

A cet instant, une moto de police remontant à vive allure le bouchon arrache le rétroviseur de Brad&Shoulders, ce qui ne lui fait même pas dépasser le seuil "ghandi sous prozac" de l’énervement !! Je… C’EST N’IMPORTE QUOI §§ Une invasion de zombie, je suis prêt à y croire, mais un mec dans un bouchon qui réagit au défonçage de sa caisse avec la conviction d’une truite morte, c’est pousser ma suspension d’incrédulité dans ses derniers retranchements §§ Faites un effort de réalisme, mayrde !!

World War Z la critique pourie

Malgré son calme, Brad&Shoulders commence à trouver très bizarre tous ces policiers à moto qui font des aller venu, aussi sort-il de son véhicule pour voir de quoi il retourne. Il n’est pas déçu du voyage puisque, soudainement, un bâtiment au loin explose, probablement attaqué par des zombies Al Qaida les fameux Zombislamistes radicaux

World War Z la critique pourie

Brad&Shoulders n’a pas le temps de comprendre ce qu’il se passe qu’un policier lui ordonne de remonter dans sa voiture. L’ERREUR !!! Personne n’a le droit de hausser le ton sur le héros à la chevelure la plus magnifique de l’univers ! L’inconscient paye instantanément son affront en se mangeant un gros camion qui s’est téléporte en plein dans sa face !! Oui oui, "téléporté", vu qu’il n’est pas humainement possible qu’un camion de cette taille apparaisse aussi vite ou que personne ne l’ai entendu défoncer 50 voitures sur sa glorieuse route vers le visage du flic !

World War Z la critique pourie

Brad&Shoulders, au lieu de faire comme le commun des mortels dans ce genre de situation (aka : pousser des cris de marcassin mélangeant aléatoirement "Oh mon dieu ! Oh mon dieu ! Oh mon dieu !""On va tous mourir !" et autres "Le mec s’est mangé un camion dans la truffe, lol"), prend la décision de rouler à fond derrière le camion fou qui se dirige tout droit vers le lieu de l’explosion parce que bon, c’est connu, il n’y a rien de tel pour protéger sa famille que de rouler à tombeau ouvert derrière 6 tonnes de métal en furie se ruant vers le lieu d’un potentiel ATTENTAT TERRORISTE §§ Surtout qu’à ce stade du film, Brad n’a vu aucun zombie, il ne fuit donc strictement rien !!!

World War Z la critique pourie

La caméra passe alors en mode épilepsie pour tenter de montrer que l’heure est grave. Brad&Shoulders suit le camion sur plusieurs mètres mais, alors que l’on pense qu’il va s’en sortir sans encombre, il percute une ambulance !! Ouaip, une ambulance qui allait probablement tenter de sauver des vies est arrêtée en plein vol parce que le héros de cette daube a trouvé que c’était une bonne idée de fuir VERS le danger ! GE-NI-AL ! D’ailleurs, cet événement n’est que le premier d’une loooongue liste prouvant que, même si le film tente de nous vendre Brad&Shoulders comme le héros le plus formidable de l’univers, c’est en réalité le plus gros blaireau de la galaxie et il va causer à lui seul la mort de 100ène de personnes par ses décisions alakon !!! D’ailleurs, j’ai décidé de tenir un compte complet de ses victimes collatérales parce qu’il n’y a pas de raison qu’on lui pardonne tout sous prétexte qu’il est capable de conserver une chevelure impeccable sans shampoing pendant plusieurs jours ! Donc, vu qu’une ambulance contient au minimum un chauffeur et un urgentiste, cela donne un DOUCHE-O-SCORE de 2 ! Bravo Bradounet, t’es bien parti !

Mais pas le temps de s’appesantir sur le stupidité de notre héros car soudain *POP DE ZOMBIES* qui confirme que Brad s’est bien jeté dans le danger au lieu de s’en éloigner, GG comme disent les jeunes branchés de l’intranet §§



Champignon Suddenly, ZOMBIES §§

Comme par magie, des zombies mi-images de synthèses moche, mi danseurs de tektonik épileptiques, débarquent, agressant sauvagement les badauds, ce qui, si vous voulez mon avis, n’est pas très urbain de leur part !! Bien sûr, par sauvagement je veux dire "ils mordillent délicatement leurs victimes en hors champs et, dès qu’elles sont infectés, ils partent, comme ça elles ont pas trop bobo" parce que bon, c’est connu, du sang dans un film de zombie c’est comme une nuit de sexe torride quand on est ménopausée, aucun intérêt !

En plus d’être les seuls zombies du cinéma à se contenter de faire des câlins hors caméra à leurs victimes, ceux de cette bouse sont également capables de courir plus vite qu’un être humain normal (ce qui immunise donc Brad&Shoulders qui est supranormal), de faire des spears à faire pâlir d’envie une star du catch et de bondir de plusieurs mètres en hauteur en déféquant joyeusement sur la physique juste parce que. Pour compenser, ils sont heureusement très stupides, certains se jetant même tête la première dans des vitres de voiture au lieu d’attaquer les 12 000 passants à l’air libre qui passent juste à côté ! Ça doit être leur passion du challenge qui parle et puis ce n’est pas comme si la tête était une zone vulnérable chez eux

World War Z la critique pourie

Au milieu de la panique, Brad&Shoulders et tout sa famille montent dans un Van abandonné par un scénariste feignasse sans raison sur la route, avec les clés encore sur le contact, et qu’absolument personne avant lui n’a pensé à prendre pour se tirer de ce massacre "acceptable pour tout type d’audiences" parce que FUCK YOU OK !! Un coup de moule pareil, à part Huitror, le luchador fruit de mer, personne n’en est capable !

World War Z la critique pourie

Alors que notre héros tente de faire démarrer le véhicule pour la fameuse scène pas du tout cliché dite de " la capacité des démarreurs à fonctionner correctement est inversement proportionnelle à l’imminence d’un danger mortel", il repère une victime en train de se faire câliner par un zombie et, basé sur cet échantillon représentatif de UN SEUL bonhomme, il en déduit que l’infection prend 12 secondes pour transformer N’IMPORTE QUI en mort-vivant même si, vu que la victime s’est mise à convulser à peu près 3 secondes après avoir été attaquée, ça pourrait aussi bien être instantanément !!!1

Cette information en poche, le van démarre enfin. Bradounet et sa petite famille s’engagent en trombe sur la route miraculeusement dégagée alors qu’elle étaient embouteillée une minute auparavant. En plus, par chance, il ne percute aucun survivant sur le chemin, ceux-ci s’étant instinctivement décalés pour faire une haie d’honneur au plus beau héros de l’univers !

World War Z la critique pourie

Oh, et pour ceux qui se demandent comment notre "héros" va faire pour sortir d’une ville de plusieurs millions d’habitants potentiellement infectés sans encombre, je laisse la parole aux scénaristes :

World War Z la critique pourie

Non non non et non ! Bradounet ne peut pas se téléporter de Philadelphie à une route nationale tranquille loin de la ville par le simple miracle du changement de scène ! C’est de la triche et si vous continuez je vais pleurer et vous serez bien embêtés parce que ça me rend encore plus moche que d’habitude !!



Champignon Le van maudit

Alors qu’il roule en direction d’on ne sait où, une des môme de Brad&Shoulders est prise de troubles respiratoires, forçant notre héros à se garer d’urgence :

  • Femme de Brad : Omagad !! Que se passe-t-il ma chérie  !!

  • Brad&Shoulders : Hèpèpèp !!! Qu’est ce qui te prend femme ?!! Tu serais pas en train d’essayer de te rendre utile dans MON film par hasard ? T’es déglinguo dans ta tête ??? Je me suis garé exprès pour prendre les choses en main moi même au lieu de te laisser t’en occuper pendant que je continue à rouler pour nous éloigner du danger alors bouge ton boule !!!

  • Femme de Brad : *trémolo dans la voix* Il… Il a postillonné dans ma direction :’) Je ne me laverai plus jamais !!

  • *Gamine continue de s’étouffer*

  • Brad&Shoulders : Bon, vu que ce film a décidé d’être aussi fadasse que possible, je doute que tu aies été infectée, ça m’obligerait à faire un choix moral émotionnellement atroce. Je parie que tu as juste de l’asthme alors je vais te donner un bon conseil pour te remettre : respire calmement !

  • Gamine de Brad : Merci capitaine évidence !! Je croyais que l’asthme se soignait en faisant de l’apnée !! Ça valait bien le coup de t’arrêter pour me dire ça !!1

La mioche ingrate temporairement calmée, Brad récupère un fusil de chasse que l’ancien propriétaire du van à décidé de laisser derrière lui lorsqu’il est allé rendre visite aux zombies parce que bon, à quoi ça aurait bien pu lui servir je vous le demande ma bonne dame ? Pour ne pas laisser le temps au public de remarquer cette idiotie, le téléphone fait diversion :

  • Type Important : Allô ? Bradounet ?? C’est moi, Type Important du gouvernement américain des états unis de l’Amérique qu’on sait pas vraiment ce que je fais mais comme j’ai un costume et un hélico ça doit être un truc de fifou ! Ça gaz ?

  • Brad&Shoulders : Yep, ça roule tranquille taktak ! Et toi, la femme ? Les gosses ?

  • Type Important : Ah ah ah ! Comme si en tant que personnage secondaire j’allais avoir une famille ou des émotions à l’idée de leur disparition, tu es vraiment impayable ! Non, je t’appelle pour te dire qu’on a grave besoin de toi même si je ne sais pas bien pour quoi, et que je vais tout faire pour venir te récupérer en hélico dès que j’aurai un point d’extraction.

  • Brad&Shoulders : Bah ca tombe bien ! Là je suis sur une route quasiment déserte et bien dégagée à même pas 5mn à vol d’hélico d’où tu te trouve, t’as qu’à passer me prendre maintenant !

  • Type Important : T’es fou ou quoi !! Tu veux que le film dure 15mn de moins c’est ça ?? Nan, on va profiter de ta glorieuse touffe blonde aussi longtemps que possible alors t’es gentil, tu vas te jeter comme un grand dans la gueule des zombies et on viendra te sauver in-extremis plus tard !

Et c’est ce qu’il fait en se rendant à Newark, banlieue de New-York, située à 1h30 de Philadelphie, sous prétexte d’aller chercher des médocs pour sa gosse asthmatique qui, cliché n°5641 des films "d’horreur", n’en a pas sur elle !! Arrivé sur place, Brad&Shoulders gare le van sur le parking d’un supermarché en train d’être pillé et, accompagné de toute sa famille, en sort SANS FERMER LA PORTE A CLE !!

World War Z la critique pourie

Nan mais sérieux c’est quoi ce van ? Il absorbe +1D10 de SAN à ses occupants pour chaque kilomètre parcouru tout en augmentant de +20% les jets à la compétence "Alzheimer" c’est ça ?? En tout cas, je me demande bien ce qu’il va se passer du coup ! Quel suspense didondidondidon !

Bref, Brad&Shoulders se rend à la pharmacie du supermarché pour récupérer des médocs contre l’asthme quand le réalisateur, prit d’un coup de folie, décide d’ajouter du suspense à son film en faisant débarquer un type armé, l’air pas franchement tibulaire, de derrière le comptoir !! Heureusement ! Par peur que le public ressente un début d’émotion, il désamorce bien vite la tension grâce à une critique sociale de niveau "père castor" : en fait, le type est gentil et même s’il a une tronche de fouine, se fier aux apparences c’est pas kré kré bien les nenfants ! De son côté, Femme de Brad s’étant éloignée de plus de 2 mètre de son chéri d’amûûûr, elle manque de se faire rape à fromage ou violer pour ceux qui n’apprécieraient pas ce sublime jeu de mot franco-anglais par deux pillards. Brad abat les mécréants parce que bon, quand même, ça ne se fait pas d’agresser les figurantes. Puis, toute la petite famille sort du supermarché pour découvrir, et attention ça va vous surprendre grave alors attachez vos slips ! C’est bon ? Vous êtes prêts ?? Sûr de sûr ? Ok,  mais rappelez vous que je vous aurai prévenus : le van a été volé !!!!!!11

World War Z la critique pourie

Désemparée, la Brad-family décide de se réfugier dans un immeuble décrépit des environs parce qu’il n’y a rien de mieux pour se protéger des zombies qu’un endroit plein à ras bord de victimes potentielles.



Champignon Interlude cliché raciste

En chemin vers l’immeuble, notre héros et ses PNJs croisent quelques voitures qui explosent , probablement agressées par un Zombickael Bay qui traînait par là. Une fois à l’intérieur, ils sont hébergés par une famille hispanique dont seul le mioche de 10 ans parle Français parce que bon, qui d’autre que des immigrés pur souche pourraient vivre dans un immeuble moche je vous le demande ?? D’ailleurs, j’espère qu’ils mourront bouffés par des zombies, ça leur apprendre à pas être bilingue ces salauds d’étrangie qui font rien que de voler le pain les donuts de la bouche des bons américains, même que je suis pas raciste, je mange des kebab !!

World War Z la critique pourie

Après une nuit de repos, Brad&Shoulders s’équipe en vue de la sortie qu’il devra bientôt faire pour rejoindre l’hélico de son pote qui a enfin décidé de venir le tirer de là. Il scotche donc un couteau à son flingue pour en faire une baïonnette improvisée et protège ses bras des morsures grâce à des magazines pliés. Bien sûr, comme dans toute cuisine d’immigré qui se respecte, ils n’ont qu’un seul et unique couteau (c’est que ça coûte cher de la vaisselle), c’est pour cela qu’il n’en file pas à sa femme/enfants. Rien à voir avec de l’égoïsme ou le fait qu’il considère sa femme comme un lampadaire parlant, houlàlà non non non malheureux !!

World War Z la critique pourie

Une fois prêt, il tente de convaincre la famille qui les a hébergés de l’accompagner :

  • Brad&Shoulders : Vous y-en a suivre nous ! Toi comprendre ? Le mouvement c’est la vie, rester c’est la mort !

  • Gosse hispanique : Tu veux dire comme plus tard dans le film avec les soldats en Corée qui vont mourir en t’aidant à aller quelque part alors qu’ils étaient en sécurité dans leur base ou les médecin de l’OMS à la fin qui seront restés tout le temps dans leur labo en pleine santé ?

  • Brad&Shoulders : Tu sais ce qui est arrivé à la dernière personne qui m’a mal parlé ?? UN CAMION §§ VOILA QUOI §§ Alors tais ton bouche !

La famille hispanique refusant de quitter son appartement, la Brad-Family part seule vers le toit. Ce faisant, ils attirent tous les zombies des environs, provocant la mort de la gentille famille d’immigrés (et probablement de l’immeuble au complet), mais pas celle de leur mioche sans que l’on sache bien pourquoi. Il a probablement parlé en anglais aux zombies pour les perturber, je suppose. En tout cas, ça fait 2 morts de plus à mettre au compte du DOUCHE-O-SCORE de Bradounet, élevant celui-ci à 4 ! Non, le fait qu’ensuite il "adopte" le mioche de la famille dont il a causé la mort ne soustrait pas de point !

Pour faire semblant de servir à quelque chose, la femme de Brad&Shoulders gâche autant de fusées de détresse que possible pour éclairer les couloirs de l’immeuble même s'ils le sont déjà. Sur le chemin, ils croisent également un pop de zombie magique des plus ridicule. Alors que Brad ouvre une porte et se penche pour regarder à droite, puis à gauche, puis en haut, puis en bas pour être bien sûr que la voie est sauve, BAM, il se prend un zombie dans la gueule !! Pourquoi ? Mais parce que l’imbécile n’avait pas pensé à regarder DROIT DEVANT LUI en cas d’attaque de zombie volant §§ Je… Pourquoi…

World War Z la critique pourie

S’ensuit une course poursuite filmée par un parkinsonien bourré en pleine crise d’épilepsie le postérieur vissé sur un lave linge en mode essorage, probablement en hommage aux scènes d’action de Hunger Games. De nombreux experts en analyse d’image se sont d’ailleurs penché sur cette scène et il semblerait que l’on puisse y apercevoir Brad&Shoulders affrontant plusieurs zombies bien que, selon le Docteur Kaischenrhauser de l’université de Cambridge, "il pourrait tout aussi bien être en train de leur faire du touche pipi qu’on ne verrait pas la différence".

Au milieu de ce bazar, notre héros reçoit une projection de sang dans la bouche et, comme il craint d’être infecté, il se précipite sur le rebord de l’immeuble pour compter jusqu’à 12, bien décidé à se suicider si c’est le cas. Bien sûr, comme entre la projection et sa course sur le rebord il s’est déjà passé plus de 12 secondes et qu’on est à seulement 20mn dans le film dont il est la tête d’affiche, PERSONNE N’Y CROIT !!! Sérieusement, WWZ doit être le premier film génétiquement expurgé de toute tension, c’est hallucinant.

Bref, l’hélicoptère débarque avec à son bord les soldats les moins méfiants de l’univers ("Montez tous à bord !! Même si vous risquez d’être potentiellement infectés et de nous condamner à une mort atroce en plein vol, faut se serrer les coudes entre survivants" et tout ce petit monde décolle vers des cieux plus cléments !



Champignon Faisons tendrement l’amour aux précautions

L’hélicoptère emmène nos "héros" sur un porte avion ancré au large de la Côte Est des stazinis. Comme on peut s’y attendre d’un bâtiment militaire abritant les derniers survivants du gouvernement américain, ils appliquent le très draconien protocole "Ranâfout" consistant à couler un gros bronze sur le concept de quarantaine en accueillant tout le monde sans vérification. Après tout, rien ne dit que l’infection se propage vraiment en 12 seconde, d’ailleurs, il vaudrait mieux que ce ne soit pas le cas parce que sinon le virus n’aurait jamais pu franchir les océans et tout le film tombe à l’eau… Heureusement, avant que l’on ne se pose trop de questions, le réalisateur fait diversion avec une petite séquence promo de la marine américaine ! AMERICA FUCK YEAH !

World War Z la critique pourie

Sans attendre, Brad&Shoulders va ranger sa famille dans une des cabines du porte-avion soit disant surchargé mais qui file 3 couchettes à 2 adultes et 3 enfants quand clairement on pourrait y caser 6 villages somaliens en tassant bien :

World War Z la critique pourie

Pire que le logement exigu, la nourriture est également rationnée ! Non mais regardez moi ces plateaux repas de gueux :

World War Z la critique pourie

1 hot dog garni de 3 saucisses à faire péter le bide de n’importe quel allemand ! Seulement ? Même pas l’ombre d’un hamburger !! C’est scandaleux des conditions d’hébergement pareilles !! Tain, la fin du monde ça craint trop quoâââââ.

Brad&Shoulders donc, après avoir mit de côté sa famille inutile pour jusqu’à la fin du film, rejoint "Type Important" au poste de commandement du porte-avion. On découvre alors que le gouvernement américain dispose déjà d’une interface graphique entièrement dédiée à l’invasion zombie, en cours depuis 24H seulement, ce qui soulève quelques questions. Je ne suis pas un grand fan des théories du complot mais un porte-avion qui ne se méfie pas des gens qu’il embarque comme s’il ne craignait pas l’infection et qui semble avoir déjà tout prévu en cas de zombification mondiale, perso, j’ai comme l’impression qu’ils sont dans le coup les saligauds !! Vite, je vais en faire une vidéo youtube pour apporter la véritude au monde !!

World War Z la critique pourie

Brad&Shoulders est rapidement abordé par le Général Commandant Sergent Chef Mc Major du navire :

  • Général Commandant Sergent Chef Mc Major : Vous savez que le monde entier est touché ??! "Type Important" m’a dit que vous étiez un enquêteur hors pair pour l’ONU, vous êtes donc l’homme de la situation, que dis-je, vous êtes L’UNIQUE PERSONNE SUR TOUTE LA PLANETE capable de nous sauver !

  • Brad&Shoulders : Vous êtes sûr qu’il n’y a vraiment personne de plus qualifié ? Surtout que bon, l’ONU en temps normal n’arrive déjà pas à grand-chose alors vous n’espérez quand même pas que je vous sorte de la mouise en plein apocalypse ? Un peu de sérieux !

  • Général Commandant Sergent Chef Mc Major  : Écoutez, je vais être honnête avec vous, si on vous a choisi vous, et personne d’autre, parmi les centaines de gars aussi qualifiés, sinon plus, vu que vous êtes au chomdu depuis des plombes, c’est à cause de la prophétie ! Il est dit que "l’homme à l’inaltérable chevelure de blé sauvera le monde après un jeu de piste capable de faire pâlir d’envie Dora l’exploratrice". Ça vous correspond parfaitement !

  • Brad&Shoulders : Et si je vous dit que je préfère rester ici pour protéger ma famille alors qu’elle est déjà entourée par la moitié de la flotte américaine et des centaines d’hommes en arme au lieu d’aller sauver l’humanité toute entière ce qui inclus, du coup, ma famille ?

  • Général Commandant Mc Major Sergent Chef  : On vous obligera en menaçant d’expulser votre famille du navire pour l’envoyer dans une base militaire ultra sécurisée où elle sera plus protégée qu’ici vu que, question quarantaine, on a un peu la même politique qu’une maison de passe !

  • Brad&Shoulders : Merci Général ! Maintenant c’est vous qui passez pour un gros enfoiray ce qui détourne l’attention du public sur le fait que je suis un gros connard d’égoïste qui préfère sauver sa famille au lieu de sauver l’humanité + sa famille ! Bon, je suis prêt à vous aider mais à une condition ! Je veux une écharpe de gros hipster qui sert même pas à protéger du froid!!

  • World War Z la critique pourie

  • Général Commandant Mc Major Sergent Chef  : Parfait, puisque nous sommes d’accord, vous allez vous rendre en Corée. Un email mentionnant le mot "zombie" a été envoyé de là bas et comme c’est le seul email de l’univers qui ait jamais utilisé ce mot clé EVER, c’est du solide !! Bonne chance pour trouver on ne sait pas quoi. Et au fait, c’est pas pour vous mettre la pression mais vous êtes notre seul espoir ! Ce n’est pas comme si on pouvait explorer plusieurs pistes avec diverses équipes hein !! Ah ah ah, qu’elle drôle d’idée ce serait !

Avant de partir à l’aventure, Bradora l’Exploratrice file un téléphone satellitaire à sa chérie d’amûûûr histoire de faire croire qu’il tient à elle. Hélas, l’illusion est brisée quand, au moment d’enregistrer son nom dans le répertoire, il écrit "HOME" (maison dans la langue de Ronald Mac Donald).  Je peux comprendre qu’il n’ait pas la place d’écrire "machéried’amourquejaimetresfortetquejeseraistrestriste s’illuiarrivaitdesbricolesgenreundécespourcausedezombies" mais il pouvait pas mettre son prénom ?

World War Z la critique pourie

Cette scène émotionnante inutile terminée, il s’envole pour la Corée !



Champignon In Soviet Korea

Dans l’avion, Bradounet est accompagné d’un virologue et de plusieurs soldats soit-disant tellement d’élites qu’on pourrait les appeler s0ld4t d’3l33t ! Le virologue, nerveux car n’étant pas protégé par sa staritude, entame la discussion avec notre héros.

  • Virologue  : Mère nature est une tueuse en série vous savez ! Elle ne peut pas résister à la tentation de se faire choper alors elle laisse des petits indices un peu partout. Parfois, ce que vous croyez être sa plus grande force est en réalité sa plus grande faiblesse !

  • Bradora l’exploratrice : Ah ok, on va donc utiliser sa vitesse de propagation exponentielle, son incroyable viralité et le fait qu’elle transforme ses victimes en surhommes contre elle, c’est ça ?!

  • Virologue  : Euh non, pas vraiment, mais ça sonnait vachement plus dramatique dit comme ça !

  • Bradora l’exploratrice : Écoute, ici c’est moi qui dit les trucs dramatiques ok ! Je n’aime pas beaucoup le fait qu’en 10 secondes à l’écran tu sois devenu le personnage le plus intéressant du film alors je vais dire au scénariste d’ajouter dans ton background que tu es à 1 jour de la retraite ! Ça te fera les pieds !!!

Et c’est ainsi qu’à peine débarqué sur le tarmac Coréen, le virologue panique en apercevant des zombies ce qui le fait trébucher et se tirer tout seul une balle dans la tête, comme un gland. Mais attention, pas n’importe qu’elle balle, une balle magique qui ne projette aucune matière grise partout pour ne pas faire peur aux gentils nenfants.

World War Z la critique pourie

Brad&Shoulders est escorté jusqu’à la base où se retranchent les soldats américains. Ceux-ci lui explique que les Zombies sont attirés par le bruit et qu’un tir à la tête suffit à les achever, information qui semble profondément l’étonner vu que, comme dans tous les films de Zombies de la terre, WWZ se déroule dans un univers où les films de zombies n’ont jamais existé !

World War Z la critique pourie

Maintenant que le seul gars qui pouvait servir à quelque chose n’est plus dans les pattes de notre héros pour lui voler la vedette en sauvant le monde à sa place, il demande au chef de la base :

  • Bradora L’exploratrice : Paraît que t’as envoyé des mails avec le mot zombie ! J’espère que c’était pas pour discuter de Left 4 Dead avec des potes sinon j’aurais l’air sacrément gros jean comme devant !

  • Chef de la base : Ah nan, je parlais bien d’un vrai zombie. Le soucis c’est que le seul mec qui connaissait des trucs sur le patient zéro est maintenant mort, zombifié, re-mort puis carbonisé donc en fait on a kedalle. Merci d’être venu quand même, c’était sympa. Sinon, tu savais que la zombification prend entre 5 et 10 mn ?

  • Bradora L’exploratrice : Ah ? Mais c’est très intéressant ça ! Si tu pouvais me passer un stylo, je vais noter cette information sur une feuille A4 avant de la rouler en boule pour me l’enfoncer très profondément dans le rectum où elle ne verra plus jamais le jour !! Seule la règle des 12 secondes est vraie OK !!! C’est moi la tête d’affiche FFS §§ JE NE PEUX PAS AVOIR TORT ET SI T’ES PAS CONTENT JE T’ENVOIE DES VEHICULES MOTORISES DANS LE PIF §§§ *Tousse* Désolé. Tu es sûr de ne rien avoir d’intéressant ? Même pas un petit indice pour continuer ma quête ??

  • Chef de la base : Nope, rien-du-tout ! Nada ! Peau de zob ! Économie grecque !

  • Bradora L’exploratrice : Mais je peux pas repartir les mains vides bon sang ! Allez, fais pas ta radasse, tu dois bien avoir un petit Deus Ex Machinae improbable qui traîne dans le coin, sois cool. Je te laisserai me toucher les cheveux si tu m’aides !

  • Chef de la base : Euh, je… *rougis*, pour de vrai ? Dans ce cas on a mis un type de la CIA en taule, il dit qu’il a des infos sur l’invasion zombie mais je me suis dit que ça ne vous intéresserait pas vu que vous n’êtes pas du tout venu pour ça. Ah ah ah ! Quel heureux hasard !!

Après s’être donné du plaisir avec la chevelure Brad&Shoulders, le soldat l’amène voir le type de la CIA dans la seule scène qui a une très vague ressemblance avec ce qu’aurait pu être le film s’il avait été fidèle à son style enquête/documentaire c’est cruel de faire ça :’(.

  • Mec de la CIA : C’est la faute des Israéliens !!

  • Bradora L’exploratrice : Thx Joe-Les-Complots ! Tous les problèmes de la terre sont toujours la faute de ces saligauds de Sionnistes ! Mais qu’est ce qui te permet d’en être sur ?

  • Mec de la CIA : Il y a deux ans de cela, ils ont commencé à construire un mur géant autour de Jérusalem, mur que tous les satellites de la terre ont déjà dû repérer et qui aurait dû faire la une de tous les journaux de la planète mais qui visiblement n’a tracassé personne dans le monde à part moi !! Et bien ce mur, ils l’ont fini il y a deux semaines ! COINCIDENCE ? Je ne pense pas !!

  • Bradora L’exploratrice : Cool, merci, de toute façon j’avais rien d’autre pour continuer à voyager.

  • Mec de la CIA : Ravi d’avoir pu aider ! Vas voir "Un mec du mossad", il te donnera la suite de ta quête !

World War Z la critique pourie

Sa nouvelle mission griffonnée dans son journal de quête, Brad&Shoulders dit aux soldats de la base Coréenne qu’il doit repartir. Avant de s’élancer à l’extérieur, "Chef de la base" lui file une bague en lui demandant de "donner ça à ma mère" ce qui, dans le monde merveilleux des gros clichetons prévisibles, revient à signer son arrêt de mort !!!1 L’idiot !! En plus Brad ne filera jamais cette bague à personne de tout le film, la roulure !!

World War Z la critique pourie

Bref, les soldats s’apprêtent à escorter Bradora jusqu’à son avion mais attention, pas n’importe comment, ils y vont à vélo ! Pourquoi à vélo ? Mais parce que la base coréenne est la seule base au monde construite suivant une géométrie non Euclidienne ! Le chemin du retour est 15 fois plus long que l’aller. Magique !

Alors que Brad&Shoulders et les soldats pédalent aussi discrètement que possible vers l’avion, le téléphone de notre "héros" se met à sonner !!11 Je…pourquoi ???? Les téléphones satellitaires capables de communiquer avec l’ensemble du globe ne sont pas assez perfectionnés pour avoir un mode vibreur c’est ça ? Et c’est cet imbécile qui est censé sauver le monde ???

World War Z la critique pourie

Évidemment, attirés par le bruit, les zombies débarquent et le cadreur subit une attaque de spasmes incontrôlés ! Plusieurs soldats meurent dans l’échange, dont le Chef de la Base parce que BIEN EVIDEMMENT QU’IL ALLAIT MOURIR §§§, et un soldat qui, pour une raison qui dépasse l’entendement, décide de débarquer du C130 dans lequel il était parvenu à monter pour aller se suicider sur les zombies à l’extérieur, juste pour le fun §§ Nan je déconne, en vrai il est juste allé débrancher la pompe à essence branché au C130 pour lui permettre de décoller et Bradounichou n'a pas jugé bon d'attendre qu'il remonte. Après tout, ce n'est qu'un figurant, ce n'est pas comme s'il avait une âme!

Bravo Bradounet, ton DOUCHE-O-SCORE vient donc de monter à 8 !!



Champignon World War Zion

Le C130 de Bradora se pose sans encombre à Jérusalem. Une fois débarqué, il rencontre "Soldate Isréalienne" qui l’emmène voir "Un mec du mossad" qui lui-même l’amène devant une des gigantesque porte du mur de protection entourant la ville.

  • Mec du Mossad : Ça en jette hein ? J’aime particulièrement le dessus tout plat, ça fait pro !

  • Bradora L’exploratrice : Euh ouais, mais pourquoi ne pas avoir mit des barbelés ou des miradors au sommet histoire, je sais pas, d’empêcher les zombies de basculer par-dessus le mur s’ils arrivent à l’escalader ? Les gros clodos du moyen-âge y arrivaient bien avec leur murs incurvés et leurs fosses pleines de piques alors me faites pas croire que vous n’y avez pas pensé !!

  • Mec du Mossad : Oh ça va, construire des murs c’est nouveau pour nous ok ! En plus regarde, en contrepartie on a construit des tunnels pour accueillir des milliers de personnes dans la ville parce qu’on a de la nourriture, de l’eau et des logements à volonté ! Ne me demande pas comment on fait pour vérifier que seul des non infectés empruntent ces tunnels, ça marche c’est tout !!

Et effectivement, ça marche tellement bien que l’on assiste à des scènes de liesse ou Israéliens et Palestiniens chantent ensemble dans une grande farandole d’amour et de tolérance ! Comme quoi, le conflit israélo-palestinien n’est pas si compliqué à régler, tout ce dont il a besoin c’est d’une bonne grosse apocalypse zombie dans sa face !

World War Z la critique pourie

Malheureusement, la liesse est de courte durée. Quelqu’un a le malheur d’allumer des haut-parleurs magiques qui parviennent à rendre le bruit d’une ville de plusieurs millions d’habitants dont le ciel est patrouillé par plusieurs hélicoptères un chouilla trop élevé, attirant l’attention des zombies qui n’avaient rien remarqué jusque là, ces gros sourdingues !! Du coup, ils se rassemblent au pied du mur pour former une échelle humaine crachant joyeusement sur la physique :

World War Z la critique pourie

Mais le pire ce n’est pas que l’échelle humaine viole la gravité ni même qu’aucun militaire israélien patrouillant la zone ne juge bon de sonner l’alerte ou de tirer dessus pour la faire s’effondrer, non le pire c’est qu’une fois en haut, les zombies se laissent tomber de l’autre côté et atterrissent sans encombre !! Les trucs tombent de 10 mètres de haut sur un sol en béton tête la première mais osef, ils ne sont même pas ralentis !! Les zombies ont des corps humains normalement, c’est pas soudainement des fraking wolverine en titane de carbone boudiou !!!

World War Z la critique pourie

Bien évidemment, maintenant que les zombies sont entrés dans Jérusalem, l’ensemble de la ville s’effondre en moins de 2 minutes. D’ailleurs, avant que j’oublie, cela fait passer le DOUCHE-O-SCORE de Bradora à 933 208, soit l’ensemble de la population de Jérusalem + 8 (c’est probablement plus avec tous les réfugiés mais je suis d’humeur magnanime ça veut dire que je suis un volcan ou un truc du genre non ?) ! Pourquoi ? Mais parce que notre "héros" sait pertinemment que les zombies sont attirés par le bruit depuis son escale en Corée, qu’il a un entretien avec le type responsable du mur mais ne lui dit rien, qu’il assiste à la scène des hauts parleur mais qu’il ne juge pas bon, avant qu’il soit totalement trop tard (aka quand des zombies sont déjà au dessus du mur), de donner cette information primordiale à quelqu’un !!! Même s’il n’est pas directement responsable, il aurait pu sauver toute la ville en ouvrant simplement sa mouille !!

Brââââf ! Brad&Shoulders est escorté loin du massacre par "Soldate Israélienne". Tout deux tentent de rejoindre le C130 pour fuir à la dernière seconde la vague de zombies, après tout, ça ne fera que la 3ème fois depuis le début du film que Bradounet nous fait le coup, à croire que WWZ c’est 2012 en version zombie...

World War Z la critique pourie

En chemin, Bradora repère deux types que les zombies évitent totalement et, comme il est long à la détente, il ne percute pas tout de suite de l’intérêt de cette découverte. C’est vrai quoi, des humains "immunisés" à l’infection, qui cela pourrait bien intéresser je vous le demande ?

World War Z la critique pourie

Au cours de leur fuite, "Soldate Israélienne" est mordue à la main ! Heureusement, elle est équipée d’un Brad Pitt qui est lui-même équipé d’un sabre laser permettant de lui couper la main net et sans effort pour stopper l’infection ! Enfin, quand je dis "coupe la main" je veux plutôt dire "fait disparaître magiquement" vu que, grâce au hors champs, la scène ressemble vachement plus à "Pouf la main ! Pouf apu la main !! TADA §§". Brad&Shoulders attend ensuite 12 secondes avant de dire "C’est bon, tu n’es pas infectée et j’encacate ceux qui osent prétendre que l’incubation puisse être plus longue !!!"

Bref, parce qu’un héros escorté par une femme est totalement insupportable, c’est maintenant lui qui traîne "Soldate Isréalienne", agonisante, jusque sur le tarmac de l’aéroport. Ouf, l’honneur est sauf ! Hélas, mauvaise surprise, le C130 a déjà décollé, abandonnant derrière lui Brad&Shoulders (bien fait). Heureusement pour eux, un avion de ligne qui attendait sagement que la tour de contrôle l’autorise à fuir l’apocalypse zombie ("Allez quoi ! Soyez chic ! Il y a des zombies partout !"), s’engage sur la piste de décollage. Brad, "Soldate Israélienne" et plusieurs autres soldats se mettent sur son chemin pour le forcer à s’arrêter, chose que personne n’avait pensé à faire jusque là vu qu’à part nos "héros", tout le monde attend bien gentiment le long des pistes. Comme quoi, les foules en panique sont bien mieux élevées qu’on pourrait le croire.

World War Z la critique pourie

Le pilote de l’avion, au lieu de rouler sur les glandus qui lui barrent la route en hurlant "JE RESTE PAS UNE SECONDE DE PLUS AU MILIEU DE MORTS VIVANTS SANGUINAIRES BANDE DE MALADES §§§", s’arrête et laisse tout le monde monter à bord. Par tout le monde je veux bien sûr dire "uniquement Bradounet et Soldate Israélienne", les autres soldats sont priés de rester se faire dévorer, merci ! A noter que Brad abandonne au passage son M16, comme le mec du van, il a dû se dire que c’est totalement inutile pendant une invasion zombie !!

World War Z la critique pourie

L’avion décolle enfin, emmenant une nouvelle fois Bradounet vers des cieux plus cléments mais non moins idiots !



Champignon Abdoul Yves Akim Fly

Confortablement installé dans l’avion de ligne qui, heureusement, avait mis de côté quelques fauteuils libres pour les éventuels survivant de l’apocalypse zombie qui les arraisonnerait, "Bradocteur House" soigne le bras de "Soldate Israélienne" à coup d’alcool sur le moignon. Comme c’est une fille, elle fait bien sûr semblant d’avoir mal mais ce n’est pas très crédible. S’il y a bien une chose que tous les films zombies de la terre nous ont apprit, c’est que se faire couper des membres est une simple formalité.

World War Z la critique pourie

Son charcutage terminé, Bradora l’exploratrice utilise son pouvoir de flashback pour avoir une révélation subite !! Il sait comment combattre le virus ! Fébrile, il décroche sont téléphone :

  • Femme de Brad : Allô ! Mon Bradounet d’amourquejaimesmoutchsmoutchsmoutch c’est toi ?

  • Brad&Shoulder : Passe moi vite "type important" avant que tu ais un quelconque impact positif sur le film !!!!1 VIIIIIITE §§

  • Type important : Allô ? Brad ?

  • Brad&Shoulder : Écoute, je n’ai pas le temps de t’expliquer la super révélation que j’ai eu et qui devrait permettre de sauver le monde même si en fait pendant le laps de temps où je t’ai dit que je n’avais pas le temps d’expliquer j’avais carrément le temps de te dire "les zombies n’attaquent pas les gens très malades" ! De toute façon c’est moi le héros alors je ne peux pas laisser d’autres faire le travail !!

  • Type important : Tu sais quoi, maintenant que tu me dis ça, je pense qu’on aurait pas dû filer le seul téléphone satellite du porte-avion à ta femme. Les précieuses secondes gagnées t’auraient laissé le temps de me révéler le truc que tu as pas le temps de me révéler. Sinon tu veux quoi ?

  • Brad&Shoulder : Indique aux pilotes de l’avion la position du labo de l’OMS le plus proche !

  • Type important : Ok, il y en a un à Cardiff, ils vont se poser la bas. Tu es sûr que tu ne peux rien me dire !

  • Brad&Shoulder : Crois moi j’adorerais mais j’ai vraaaaaaaimeeeent paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas leeeeeeeeeeeeeeeeeee teeeeeeeeeeeeeeeemps. En plus l’avion passe sous un tunnel et mon chien à mangé une piscine qui s’est prit une flèche dans le genoux *RACCROCHE* !

Ravi d’avoir retardé la recherche d’un traitement pouvant sauver des millions d’innocents en gardant l’info pour sa pomme (Je l’ajouterais bien à son DOUCHE-O-SCORE mais j’ai la flemme d’estimer le nombre de victimes que ce retard dans le traitement va coûter), Bradora s’endort. Il est tiré de son repos non mérité par son 6ème sens et des cris provenant du fond de l’avion ! Un zombie, planqué dans la soute à bagage sans que personne ne l’ai entendu couiner, est en train de convertir tout le monde en 12s pétantes, soit infiniment plus vite qu’un témoin de Jéhovah !

World War Z la critique pourie

Brad&Shoulders, pour donner l’impression d’être utile tout en ne servant strictement à rien, fait signe aux passagers de son compartiment de barricader les couloirs en empilant des bagages. Après tout, la dernière fois que quelqu’un a tenté un truc pareil c’était avec un mur en béton de 12 mètres et ça a drôlement bien marché ! Ça devrait les arrêter pendant, ouh, au moins une picoseconde et ne pas du tout se renverser sur les passagers, les piégeant en dessous à la merci des zombies.

Ou pas.

La technique de barricade est tellement foireuse que Bradounet ajoute 2 victimes écrasées sous des valises à son DOUCHE-O-SCORE, le faisant monter à 933210. Pas mal. La marée zombie semblant inarrêtable, notre héros décide que la meilleure chose à faire pour s’en sortir est de balancer une grenade dans l’habitacle puis de brûler un cierge au dieu des scénaristes complaisants ! Évidemment, un avion scié en deux, ça a tendance à "beaucoup moins bien marcher" comme dirait Christopher Reeve Bourvil et c’est pourquoi il s’écrase violemment. Cela permet d’ajouter +2 victimes au DOUCHE-O-SCORE de Brad en la personne du pilote et du copilote de l’avion qui, bien à l’abri dans leur cabine, auraient pu survivre si une enflure égoïste n’avait pas réduit en miette leur appareil !

World War Z la critique pourie

Notre héros a-t-il survécu ? Est-ce que quelqu’un en a encore quelque chose à secouer ? Vous le découvrirez dans le prochain paragraphe !



Champignon Sélection starturelle

Au milieu des débris de l’avion, on découvre avec horreur que Brad&Shoulders à été victime d’un…

World War Z la critique pourie

Quelle horreur !! Il est méconnaissable ! En plus il saigne !!

World War Z la critique pourie

Bon, il a aussi un pieu en métal enfoncé à travers tout son bide mais comme c’est un de ces pieux magiques qui ne touchent aucun organe vital malgré ses 10cm de diamètre, ça ne compte pas vraiment. D’ailleurs, ça ne l’empêche absolument pas de marcher donc vous voyez que vous vous faites du soucis pour rien bande de galopins.

Pour les 3 du fond qui se le demandent, oui, "Soldate Israélienne" a elle aussi miraculeusement survécu au crash parce que, euh, elle est trop bonne ? Nos deux survivants ont de la chance dans leur malheur. Déjà, Bradora l’exploratrice est le seul être humain avec un GPS greffé dans l’anus lui permettant de retrouver son chemin sans même savoir où il s’est écrasé mais surtout, le crash à eu lieu à 10 minutes à pied du laboratoire de l’OMS qui se trouve lui-même dans la seule ville du monde sans aucun zombie (mais avec des voitures retournées sur la route sans raison) ! Quel chiance (ce n’est pas une faute d’orthographe) !

World War Z la critique pourie

Arrivé aux portes du laboratoire de l’OMS, Bradounet perd son dernier point d’endurance et s’évanouit. Quel timing ! Au même moment, sur le porte-avion, "type important" apprend que l’avion de Brad s’est crashé. Croyant notre héros mort, le Commandant du bâtiment décide de mettre sa "menace" à exécution en envoyant sa famille dans un camp ultra sécurisé où il ne leur arrivera rien du film ! Aaaaaah ! Vous vous y attendiez pas à celle là ?? Vous pensiez que le réalisateur n’oserait pas aller jusqu’au bout de sa critique sociale à base de "Les militaires c’est trop des méchants qui baladent les gens d’une base sécurisée à une autre base sécurisée ! Fuck le système !!". Tain, c’est tellement beau et couillu que je retire tout ce que j’ai pu dire sur Hollywood. Oui, ils ont encore des gens qui osent dénoncer les choses, de vrais déglinguos qui ne se laissent pas écraser par la machine corporatiste ! Respé ! Comment ça j’en fais trop ? Mais non, pas du tout.



Champignon SCIENCE §§

Bon, retour à Bradounet parce que faudrait voir à pas trop faire de HS ! Il est interdit de passer plus de 2mn sans sa tronche à l’écran, c’est dans son contrat ! Notre "héros" se réveille sanglé à une table, ses blessures totalement guéries en 24H grâce à de la poudre de perlinpinpin scénaristique. Deux docteur méfiants l’observent en lui faisant leur plus belle gueule de badboy du pauvre !

World War Z la critique pourie

  • Docteur méfiant : T’es qui ?? On a totalement oublié de poser cette question à "Soldate Israélienne" qui est pourtant réveillée et aurait pu nous confirmer ton identité alors tu vas répondre enflure !!!!11

  • Brad&Shoulders : JAMAIS §§ Même si je sais pertinemment que vous êtes juste des médecins et que je n’ai aucune raison de vous cacher mon identité, je vais agir comme un paranoïaque pendant les minutes qui suivent ! UTILISEZ MON TELEPHONE §§

    *Médecin méfiant compose l’unique numéro du téléphone de Brad, confirmant que les téléphones satellitaires c’est quand même des belles daubes qui n’ont ni carnet d’adresse ni vibreur*

  • Type Important : Oui allô ?? Brad ?? C’est toi ? Mince, moi qui croyais que tu ne m’avais pas dévoilé ta super révélation qui pourrait sauver l’humanité parce que ton téléphone n’avait plus de batterie !! Si j’étais autorisé à avoir une personnalité, je te traiterais de grosse roulure !

  • Docteur méfiant : Euh non, c’est Docteur méfiant de l’OMS à l’appareil. On a recueilli un type, tout ce que je sais de lui c’est qu’il a la chevelure soyeuse, vous le connaissez ?

  • Type Important : Bien sûr que je le connais ! En plus je suis le secrétaire général du gouvernement des états unis de l’Amérique alors tu peux me croire !!

  • Docteur méfiant : Ah, d’accord, bah écoutez, même si jusque là j’étais en mode "total parano", votre voix me semble sincère alors je vais vous croire sur parole et libérer Bradounet. Bisous. Oh, attendez, il veut vous parler, je vous le passe.

  • Type Important : Brad ! C’est toi ? Bon, j’ai une mauvaise nouvelle, on a bougé ta famille dans une base sécurisée et tout, j’ai rien pu faire, elle est condamnée à être parfaitement en sécurité, j’en ai peur ! Et sinon, TU LA CRACHES TA FRAKING REVELATION POUR SAUVER LE MONDE §§§

  • Brad&Shoulders : *tut *tut* *tut*

Bradora est très colère à l’idée que sa famille puisse être en sécurité (cherchez plus, c’est se faire trop de mal), ce qui donne lieu au dialogue le plus crétin de tout le film :

  • Docteur méfiant : Écoute mec, je comprends ta peine et tout mais tu pourrais pas plutôt nous parler de ta théorie pour sauver l’humanité ?

  • Brad&Shoulders : Vous n’avez pas de famille alors vous ne pouvez pas comprendre !!

  • Docteur méfiant : J’ai perdu toute ma famille :’(

  • Brad&Shoulders : Oups, désolé ! Vous êtes marrants aussi, comment vouliez vous que je devine franchement ? Après tout, quelles étaient les chances que certains de vos proches fassent partie des milliards de personnes victimes de l’apocalypse zombie ? Hein ? ! Bref, au lieu de se morfondre je vais vous parler de ma théorie. Vu que les zombies n’attaquent pas les gens ayant une maladie mortelle…

    World War Z la critique pourie

    …l’idée serait de s’injecter un agent pathogène mortel pour nous camoufler !

  • Docteur méfiant : Pas con !! Comme ça au lieu de mourir zombifié on mourra dans d’atroces souffrances d’un hypersida ou d’un cancer bubonique du choléra ! Par contre j’ai une mauvaise nouvelle, la zone où on stocke nos virus est pleine de zombies depuis que notre virologue, pourtant habitué à manipuler les pires virus de la planète, s’est piqué comme une truffe avec du sang infecté. A croire que c’est vraiment un métier de manchots ! Du coup, on devrait plutôt prévenir les autres centres de l’OMS moins touchés pour qu’ils testent le truc. Doit bien y avoir moyen de recharger votre téléphone pour les contacter !

  • World War Z la critique pourie

  • Brad&Shoulders : Popopop Colargol !! Déjà que j’aurais pu résoudre cette “enquête” le fion bien au chaud dans un porte-avion à mater des vidéos de propagation de l’invasion, je vais pas en plus refiler le bébé à d’autres ! Mon héroïsme passe avant l’humanité bordayl !

Convaincus par ce brillant argumentaire, les médecins acceptent de monter une expédition dans la zone infectée du laboratoire pour récupérer les virus mortels ! Bien sûr, au lieu de faire du bruit depuis l’extérieur du bâtiment pour faire diversion et se faciliter grandement la vie, Brad&Shoulders préfère foncer tête la première, accompagné de "Soldate Israélienne" et "Médecin méfiant" qui justifie sa présence par "ils trouveront jamais le chemin tout seul" ! Avant de partir, deux instructions leurs sont donnés :

  • N’utiliser le pistolet qu’en dernier recours pour ne pas attirer d’autres zombies

  • Essayez de ne pas en tuer, ça rend les autres plus agressifs

Et bien entendu, je vous le donne en 1000 ! Après une séquence d’1-2-3 ZOMBIE et un passage où Bradora sacrifie sa hache pour éviter a une porte de grincer (il est incapable de conserver une arme plus de 10s dans cette bouse), que font ils lorsqu’ils croisent un zombie au milieu d’un couloir ?? Ils le tuent d’une balle dans la tête!!!11 ANARCHIE §§ FU-K LES REGLES DE TOUTE FACON METTRE DES TAMPONS C’EST CHIAAAANT §§ Heureusement que personne ne leur a dit de ne pas se jeter par les fenêtre... ou pas en fait !

Alerté par la déflagration, les zombies sa rameutent sur nos héros et la, un truc parfaitement étrange se produit : un choc frontal entre la logique et la staritude de Bradounet ! Je m’explique. La staritude de Bradounet impose qu’il réalise lui même absolument tous les actes héroïques du film, donc, dans la situation actuelle, l’acte héroïque est de faire diversion pour permettre aux 2 autres de rejoindre la chambre forte où sont stockés les virus. Le soucis c’est qu’aller dans la chambre forte est AUSSI un acte héroique mais comme il ne peut pas être a deux endroits a la fois, comment résoudre ce problème ? Simple, grâce a la méthode "RANANFOUUUUUT" !! Cela donne : Brad&Shoulders fait diversion et, grâce a ses pouvoirs magiques, transforme la horde de zombie qui le pourchassait en "2 zombies" puis intervertit sa position avec celle des 2 figurants. Pouf, comme ça il a fait diversion ET il va seul dans la chambre forte, l’honneur est sauf ! "Soldate Israelienne" et "Médecin Méfiant" retournent quant a eux dans la partie sécurisée du laboratoire pour ne pas interférer avec la star, œuf course ! A noter que la théorie selon laquelle le Bradounet est monté de série avec un GPS se confirme puisqu’il trouve la chambre forte ou sont stockés les virus après 3s de recherche seulement. Punaise, c’est vraiment dommage que "Médecin Méfiant" n’ait pas été la pour lui indiquer la route, il l’aurait trouvé en 1 seconde seulement, gros gain de temps !

World War Z la critique pourie

Bref, Brad se retrouve devant la chambre mais un dernier obstacle se dresse sur sa route : l’entrée est sécurisée par un digicode dont il ne possède pas le code…

World War Z la critique pourie

Personne a pensé que ça pourrait être une information utile ?? Ils avaient peur de quoi ?? Qu’il vole des virus et les utilise pour rajouter une nouvelle couche de pandémie sur celle en cours ? Une pandémie ça va, deux pandémies, bonjour les dégâts ???

Réalisant leur erreur, les scientifiques restés en arrière pour observer la progression de notre héros via les caméras de surveillance du bâtiment, font sonner un téléphone mural de la pièce… Oh bon sang… Mais pourquoi personne ne réfléchit dans cette daube ???? Ils sont censé ne pas faire de bruit pour ne pas attirer les zombies et ils font sonner des téléphones pour le fun ??? D’ailleurs, vu que les téléphones muraux fonctionnent, pourquoi ne pas les avoir utilisés pour attirer les zombies ailleurs dans le bâtiment tout a l’heure ?? Je suis a deux doigts de pleurer deux doigts dans les yeux, certes, mais ça compte quand même !! Brâââââf, Brad&Shoulders ayant maintenant le code, il lui reste une mission de taille : composer le numéro ! On ne dirait pas comme ça mais c’est quelque chose d’extrêmement compliqué exigeant une coordination œil-main parfaite, c’est pourquoi, pour ne pas se déconcentrer, il pose son pied de biche par terre :

World War Z la critique pourie

Pied de biche qu’il ne reprend pas en entrant dans la chambre forte parce… je… j’abandonne ok ! A ce stade je ne peux plus !! Qu’il ait la polio des mains et soit obligé de poser le pied de biche, a la limite, mais il faut quand même pas un QI a 4 chiffres pour penser a reprendre sa fraking arme en pleine invasion zombie !!1 Prout a la fin. D’ailleurs, Bradora se rend compte de son erreur lorsque, une fois a l’intérieur de la chambre aux virus, un zombie pop magiquement devant la porte d’entrée, lui coupant toute issue ! Bon, en vrai les scientifiques l’observant a la caméra pourraient faire sonner le téléphone pour éloigner le mort-vivant le temps qu’il sorte, récupère son pied de biche et lui bouillave la face mais hé, ça impliquerait d’avoir une bonne idée, les bonnes idées sont la kryptonite des scénaristes Hollywoodiens !!!1

World War Z la critique pourie

Du coup, pour s’en sortir, Bradounet est obligé de s’injecter lui-même un des virus de la salle en espérant que sa théorie fonctionne. Le soucis c’est qu’il n’a aucune idée de quels virus possèdent un vaccin connu et quels virus sont ultra-mortels PARCE QUE PERSONNE N’A JUGE BON DE LE BRIEFER AVANT DE LE LAISSER PARTIR A L’AVENTURE ! Bref, le suspense est a son comble ! Oui, je sais, les scientifiques pourraient rattraper le coup en communiquant avec lui grâce a la caméra de la pièce (en l’éteignant/allumant pour faire du morse ou en la faisant tourner sur elle-même par exemple) ou au téléphone mural (morse FTW) mais je tiens a vous rappeler qu’a cause des coupes budgétaires dans le domaine de la recherche médicale, ils n’avaient que 10pts de QI a répartir sur l’ensemble du staff, faut pas trop leur en demander.

Fébrile, Bradounet examine les fioles de virus. A cet instant, je me suis levé dans le cinéma et j’ai beuglé "CHOISIS UNE MALADIE QUI COLLE LA CHIASSE ESPECE DE ROULURE §§ AIE MAIS QU’EST-CE QUE !! AIE !! NON PAS LES YEUX !! Oui je me rassois ! Pardon monsieur ! Désolé monsieur ! Votre poing sur mon visage a la fragrance d’un soir d’été monsieur !" parce que zut a la fin ! Marre de ce Mister Perfect qui fait n’importe quoi partout où il va mais a qui on excuse tout ! S’il pouvait au moins sauver le monde avec du caca le long de la jambe, ce serait une réparation karmique justifiée (même si insuffisante) !!

Évidemment, comme le disent les émo en CAP boucherie "la vie, ça craint du boudin" et Brad&Shoulders choisi le seul virus du lot qui fonctionne parfaitement comme camouflage a zombies et dont les seuls effets secondaires sont une soyance accrue du cheveux couplée a l’envie subite de faire le placement produit le plus envahissant et ridicule de l’univers !

World War Z la critique pourie

La pub pourrait passer tel quel a la télévision, c’est magique !

Bref, youpitralala, les scientifique extraient le virus de Bradounet, synthétisent un vaccin-camouflage en 2h et le produisent a l’échelle mondiale en 3h, ce qui fait que notre héros a "sauvé" le monde de l’apocalypse zombie en moins de 4 jours, montre en main. Il retrouve ensuite sa petite famille saine et sauve et tout le monde il est content, oui, même le mioche de la famille hispanique qui gère son deuil like a boss :

World War Z la critique pourie

Puis la voix-off de Bradounet nous sort un blabla héroïque a base de "Le combat n’est pas encore fini parce qu’on a bien l’intention de faire plein de suites pour nous faire des masses de pognons MOUHAHAHAHAHAHAHAHAH !!" et c’est la fin, enfin.



Champignon Conclusage

World War Z est l’exemple parfait d’une aseptisation Hollywoodienne. Aucun rapport avec le livre en dehors de son titre, aucune surprise ni tension, des effets spéciaux oscillant entre le réussi et le méga torché sans que l’on comprenne bien pourquoi le tout entremêlé de placements produits hardcore ! Ajoutez a ça la glorification a outrance de Brad Pitt qui se Tom Cruisifie de plus en plus et vous obtenez 1h50 d’ennui bruyant. Si vous êtes fan de Dora l’exploratrice, des cheveux au vent et des hélicoptères en 3D, vous y trouverez peut être votre compte, pour les autres, si ce n’est pas déja fait, lisez plutôt l’excellent bouquin de Max Brooks.

Notage : ChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignon (2/10)

Douche-O-Score Final : : 933 212 !

|

zOMG !1 Il y a d'autres pages: 1 sur 1