titre

jeu 9 aoû 2012

The Hunger Games : La critique pourrie


09 08 2012
Hunger Games

Il faut se rendre à l’évidence, quand il s’agit de faire des trucs glauquissimement chelou, personne n’arrive à la cheville des Japonais, PERSONNE !! Du coup, je me demande ce qui a pu pousser un jour un type d’obédience non-Japonaise enfin à part la drogue et une nécrose du cerveau à se dire "Awputaing, c’est franchement cool Battle Royale, il y a des meurtres sanglants, de la cruauté atroce et de la nécrophilie, idéal pour un divertissement familial !". Mais bien sûr, et pourquoi pas "Oui-Oui contre Jason", "Martine visite R’Lyeh" ou "Gantz,Team Mon Petit Poney" pendant qu’on y est ? Oui, ça serait awesome, je sais, mais faites semblant d’être convaincus bande de vilains !

C’est ainsi qu’est né "The Hunger Games", un livre qui repompe joyeusement Battle Royale en l’adaptant au chausse pied pour les nenfants et qui passe totalement à côté de tout ce qui fait la force du bousin original (j’y reviendrai). Hélas, le livre ayant eu suffisamment de succès, Hollywood, qui serait capable d’adapter ma grand-mère au cinéma si ça intéressait plus de quatre personnes, a décidé d’en faire un long métrage avec sa propre surcouche de stupidité, juste parce que ! C’est pour vous épargner le drame de souffrir vous-même 2h dans une salle de cinéma (les Somaliens l’ont facile, eux ne meurent QUE de faim, pas d’ennui), que j’men va vous spoiler joyeusement tout ça !



Champignon Bienvenue chez les pauvres

Après trois slides Powerpoint expliquant que "Hunger Game" est un jeu de combat à mort qui voit s’affronter des enfants issus de 12 districts de ne sais pas quel monde futuro-alternatif pour une raison stupide que je détaillerai plus tard, l’histoire démarre dans le District 12, un bidonville crasseux plein de gens super pauvres et de mineurs (ceux avec la tronche sale et les casques funs, pas ceux qui sont interdits aux pédophiles), bref, Roubaix un jour de pluie.

L’héroïne, Katniss Everdeen, que je nommerai désormais Mary Sue parce qu’elle est atteinte d’une bonne grosse infection de "j’suistroplus badass que la plus badass de tes copines, tout le monde m’adore et je n’ai absolument aucun défaut à part peut-être celui d’être trop awesome", part, armée de son arc, chasser pour nourrir sa famille qui meurt de faim, enfin il paraît.

Comme c’est une grosse rebelle, elle franchit le périmètre de sécurité du District composé de barbelés et d’un grillage électrique suffisamment large pour laisser passer un être humain normal qui pense à plier les genoux, rendant ces protections totalement absurdes. Une fois dans les bois, Mary Sue nous fait une démonstration de son true-skill à la chasse mais, alors qu’elle est à deux doigts de dégommer un daim, un type se ramène et effraie la bestiole, lui faisant rater son tir. Le type en question est un de ses potes appelé Gale qui ne sert à rien du film à part justifier un simili triangle amoureux dont tout le monde se tape.

Hunger Games

  • Mary Sue : Gale tu fais chier, c’était le premier daim de l’année ! Et puis arrête de me stalker comme ça, on se croirait dans Twilight.


  • Irritation de la peau : Oh ça va, c’est bon, il y en aura d’autres. Et puis tu allais faire quoi toute seule avec un Daim de 50kg ?


  • Mary Sue : Je sais pas, je pensais me faire une balançoire avec ses tripes et une fois vidé ça m’aurais fait un fraking costume d’Halloween. T’es stupide ou quoi ? J’ALLAIS LE MANGER SALE GLAND !! J’AURAIS PU FAIRE SÉCHER LA VIANDE POUR NOURRIR MA FAMILLE PENDANT PLUSIEURS SEMAINES §§


  • Plaques rouges cutanées : Rhô, pète un coup, si on crève de faim au District 12 c’est juste parce qu’on est une bande de blaireaux. Regarde, comment peut on mourir la dalle alors qu’à la moindre caillasse que je balance, un oiseau apparaît ? *lance un caillou et des oiseaux s’envolent*


  • Mary Sue : Awlavache c’est vrai *Shoote un piaf avec son l33t skill*


Hunger Games

S’ensuit un dialogue profond à coup de "Ohlalala, les Hunger Games c’est kakaprout, obliger les gens à s’entretuer, ça les fait mourir, on devrait fuir dans les bois et vivre d’amour, d’eau fraîche et de daims de 50kg. En fait, pour qu’ils arrêtent les jeux, il faudrait que les gens ne regardent plus l’émission, comme ça les sponsors seraient bien emmerdés, ils ne pourraient plus nous vendre des produits que l’on ne peut de toute façons pas acheter vu qu’on a pas une thune et que nous ne sommes donc clairement pas le public visé." Bigre, on est pas 10mn dans le film et ça veut déjà paraître profond alors que c’est ultra con ! On est pourtant pas dans un film Français boudiou !

Cette scène, pleine d’une tension sexuelle à l’intensité d’une pile LR5 déchargée, est perturbé par l’arrivée d’un vaisseau spatial (ou un dirigeable, enfin une image de synthèse moche quoi). "Les voilà, la moisson (signifie sélection/vote en langage hipster des bouseux de la campagne) va commencer". Les deux tourtereaux rentrent vite chez eux. Mary Sue achète une broche représentant un Geai Moqueur (il m’a fallu la moitié du film pour piger qu’elle ne parlait pas d’un "Gemme au cœur". Quoi, un gemme au cœur ? C’est un genre de tumeur ?) qu’elle offre à sa petite sœur tout en la rassurant "Tiens, ça te portera bonheur, en plus te stresse pas, t’es trop jeune pour être sélectionnée, t’a juste un billet, aucune chance que ça t’arrive". Puis, elle s’habille dans sa plus belle robe d’Amish parce que ça serait con de partir à l’abattoir habillée comme un sac.

Hunger Games



Champignon Un prétexte alakon

Alors que les candidats du district se rendent à l’endroit où le tirage au sort va avoir lieu, le caméraman est pris d’une première crise d’épilepsie, légère heureusement, agitant sa caméra de gauche à droite alors qu’il filme des gens marchant calmement. Purée, qu’est ce que ça va donner quand il y aura vraiment de l’action…

Hunger Games

La meuf chargée de l’élection (maquillée comme Heath Ledger mort) semble super jouasse d’envoyer des jeunes à la mort histoire de faire comme Battle Royale. D’ailleurs, quitte à repomper Battle Royale autant y aller à fond et c’est pourquoi "Maquillage à la truelle" balance une vidéo gouvernementale pour expliquer le principe des Hunger Games qu’ils connaissent déjà tous vu que ce n’est QUE la 74ème édition. Comme le Powerpoint du début le laissait soupçonner, il s’agit de l’explication la plus stupide que j’ai jamais vu pour justifier le massacre d’enfants à la télé ! Au moins Battle Royale restait vague et ne s’appesantissait pas pendant 1h de film à expliquer le pourquoi du comment, préférant se focaliser sur l’absurdité de la situation pour renforcer son horreur. Surtout que bon, quand on voit l’explication qu’ils nous ont pondus sur celui là, ils auraient pu s’abstenir :

"Les districts se sont rebellés et comme on leur a bien maté la gueule on le leur rappelle tous les ans à travers les Hunger Games. Chaque district sélectionne 2 de ses jeunes de 12 à 18 ans, ils se battent à mort, on filme tout ça et voilà, youpla tagada à l’année prochaine". Ce qui se résume en gros par "Pour vous rappeler que se rebeller c’est mal on va vous donner plein de raisons de vous rebeller à nouveau en massacrant vos enfants !". Quinze minutes seulement, la vache, va être long ce film.



Champignon La moisson

Après cette brillante explication, "Maquillage à la truelle" passe aux votes et, oh suspense on ne s’y attendait trop pas, annonce :

  • Maquillage à la truelle : Petite sœur de Mary Sue !! Approche mon enfant woudidou c’est trop fun d’aller mourir !!


  • Petite sœur de Mary Sue : Ouin, je veux pas y aller, regardez, je surjoue la peur à mort, ouin, venez m’aider !


  • Mary Sue : Laissez-la ! J’irai à sa place ! En plus elle joue comme un manche et même si je suis mono expression au moins je ne surjoue pas comme si ma vie en dépendait alors on gagne au change !


  • Maquillage à la truelle : Formidable ! Quel rebondissement inattendu ! Maintenant les garçons *suspense inutile vu qu’on se fiche pas mal de qui va être pris* et l’heureux élu est "Un type" !


  • Un type : Ouaip, c’est moi, en plus comme par hasard je suis l’autre angle du triangle amoureux moisi mais pour l’instant personne n’est au courant alors je vais me contenter d’un regard de bovin mort.


Hunger Games

Le vote terminé, les heureux élus ont quelques minutes pour causer à leur famille avant le départ à la capitale où aura lieu le 74ème "Jeu du Manque de Nom Nom". Mary Sue retrouve sa petite sœur :

  • Petite sœur : Tiens sœurette, je te file la broche du Geai Moqueur que tu m’as donné parce que je suis trop une radasse pour t’acheter un truc moi-même ! Ça te portera bonheur !


  • Mary Sue : Tu parles bien de la broche que tu portais lorsque tu as été sélectionnée contre tout attente pour aller mourir dans un jeu sadique dès ta première année ?


  • Petite Sœur : Oh t’inquiète, depuis le début tu es présentée comme une badass de ouf et comme en plus tu es l’héroïne d’un film Hollywoodien tu es sûre de gagner. Le suspense c’est pour les faibles.

Sa famille barrée, c’est au tour de "démangeaison de l’épiderme" de faire ses adieux :

  • Démangeaison de l’épiderme : Mary Sue, tu vas t’en sortir, TKT t’es trop parfaite. Tu dois juste trouver un arc !


  • Mary Sue : Awputaing merde oui, t’as raison ! Heureusement que t’es là ! Punaise j’étais en train de me demander qu’elle arme je pourrais bien choisir et mon cœur balançais entre un écureuil séché et des caillasses, TOCARD §§ T’es vraiment sûr que c’est la dernière phrase que tu veux prononcer de TOUT le film ?

Apparemment oui…



Champignon Voyage Voyage

Les deux candidats du District 12 sont ensuite amenés à la capitale en train. J’imagine qu’il ne devait pas rester de place dans le ballon dirigeable/vaisseau moche qui a servi à amener tout le matos (écran géant et bataillon d’hommes en armes) pour deux mioches supplémentaires. L’intérieur est extrêmement luxueux avec de la nourriture à foison sur laquelle le caméraman insiste lourdement pour bien faire comprendre qu’il y a de l’injustice dans ce bas monde, REVOLUSSIONE ! Oups, désolé, je spoile le tome 2 du bouquin.

Bref, une fois installés, "Un type", qui est le seul motivé par l’idée de survivre aux Hunger Games vu qu’il sait qu’il n’est pas le héros du film et qu’il ne dispose pas en plus de l’awesomeness emplie de perfection de Mary Sue, cherche à rencontrer le mentor du District 12 (un ancien candidat victorieux) afin d’écouter ses précieux conseils. Ce dernier est un alcoolique à géométrie variable qui va passer magiquement au cours du film de pochtron "je pique dans tous les verres dès l’instant ou le degré d’alcool dépasse la température à l’ombre du désert de Gobie !!" à sobre sans que l’on comprenne bien pourquoi, mais bon, le réalisateur ayant moins de 30s pour poser le personnage de l’ex-candidat hanté par ce qu’il a dû faire, fallait y aller dans le clicheton :

Hunger Games

  • Mentor : Pour survivre dans la nature pendant plusieurs jours, tu ferais quoi ?


  • "Un type" : J’allumerais un feu, parce que je suis un gros blaireau sans sens commun.


  • Mentor : Tu as parfaitement raison ! Pas pour le feu mais pour le blaireau ! Non, ce qu’il te faut c’est… Hé Mary Sue, passe moi la confiture s’teu plait.

Mary Sue, qui arbore une sublime mono expression de la colère ("agreugreu colère être je"), passe alors sans raison en mode Bishop. Elle chope un couteau sur la table et le plante pile entre les doigts de la main de Mentor.

Hunger Games

  • Mentor : Arrête-moi si je me trompe espèce de psycho, je suis le seul mec qui depuis le début de ce film de chiasse te donne des conseils pertinents autre que "trololol utilise un arc" ET la seule personne qui semble un tant soit peu affectée par toute cette histoire de jeu de massacre et c’est moi que tu attaques ? Pas l’autre truie en mode "Youpi youpla dé enfan ki se tu juska ce kil meure c vrémen tro rigoulo" ?

Comme le regard fixe et vide de Mary Sue ne change pas, le Mentor fait comme si de rien n’était.

  • Mentor : Ce qu’il vous faut c’est que le public vous adore, comme ça, en cours de partie, les sponsors pourront vous apporter un coup de pouce qui pourrait faire la différence. D’ailleurs, conseil bonus, pour que le public vous adore IL FAUT EVITER D’ESSAYER DE LUI PLANTER UN COUTEAU À BEURRE DANS LA MAIN !!

Le train arrive à destination dans la capitale qui pue le luxe et l’opulence (REVOLUSSIONNE BIS) et est habité par plein de gens échappés d’une reconstitution historique sous acide de la cour du Roi-Soleil.



Champignon Présentation bidon

Comme Mary Sue et "Un type" sont des bouseux de la campagne et que la bienséance interdit d’aller massacrer d’autres jeunes sans sentir la lavande, ils sont préparés, lavés et épilés. Mary Sue est ensuite amené auprès de Lenny Kravitz SANS lunettes vu qu’apparemment Hollywood ne dispose plus d’assez d’acteurs de métier (cela dit, ce n’est pas non plus le plus mauvais acteur du film, étonnement).

  • Lenny Kravitz : Arrête de me dévisager comme ça ! Oui je suis Lenny Kravitz et non je ne chanterai pas. Bordayl, concentre-toi, je suis là pour remplir le rôle de figure paternaliste amicale avec qui tu vas créer des liens de confiance durable même si nous ne partageons que 3 scènes ensemble incluant en tout et pour tout 5 lignes de dialogues et tout ça sans compter le fait que ma participation active à l’organisation des Hunger Games pour lesquels je n’exprime pas de réelle opposition est une forme de collaboration de la pire espèce qui devrait te faire gerber.


  • Mary Sue : Gneu t’aime, tu é kome 1 pair pour moa !


  • Lenny Kravitz : … Bon *expire longuement* ! On va aborder le sujet que tout le monde attend dans un film sur un groupe de jeunes qui se trucident : les habits ! Pour la présentation des tributs des 12 districts vous allez défiler et comme ils faut que les sponsors vous kiffent le boule va falloir être sapé classe, ok.


  • Mary Sue : Euh, ouais, ok, et sinon j’apprend quand à me battre ? De toute façon on fait comme tous les ans non, habillés en mineurs pour représenter la spécialité du district 12 !


  • Lenny Kravitz : Ah ah ah non j’ai bien mieux !

C’est ainsi que "Mary Sue" et "Un type" défilent devant une foule en délire dans des costumes composés de fausses flammes, probablement pour symboliser les mineurs morts à cause d’un coup de grisou pour rester dans le thème. Bien entendu, bien que ce soit les 74ème Hunger Games, la foule semble n’avoir jamais vu ça "OMAGAD DES FLAMMES SUR UN COSTUME JE JOUIS", à croire que Lenny Kravitz à construit ça tout seul dans sa cave et dire que d’autre font des armures de combat. Le président du bled, qui n’est autre que Jules Verne vu sa tronche met alors sa plus belle Trollface pour annoncer : "Je vous souhaite de Joyeux Hunger Games !".

Hunger Games

Sérieusement ? Y a-t-il une seule personne dans ce film qui est consciente d’être en train de parler d’un jeu ou des jeunes se massacrent ou ils sont tous sans âme ? Enfin bref, après cette magnifique cérémonie chiante, "Mary Sue" est amenée dans une chambre high tech top luxe ou elle s’endort après une petite séquence "je suis trop émotionnelle de la forêt tavu" lorsqu’elle découvre l’écran géant qui peut diffuser des paysages au choix.

A cet instant, on en est à plus de 40mn de film et le seul truc qui est mort est un piaf, PAL-PI-TANT !



Champignon L’entraînement au combat en mousse

Le film semble enfin soudainement se remémorer son pitch de départ. Mary Sue et "Un type" sont emmenés dans une salle d’entraînement ou se trouve de nombreuses armes et diverses cibles.

  • Responsable de l’entraînement : Au cours de ces quatre jours de formation, vous n’aurez pas le droit de vous entretuer.


Ah la la, comme j’aurais aimé que quelqu’un se lève pour répondre :

  • Quelqu’un qui se lève : Ah ouais ! Et sinon quoi ? Vous allez nous tuer c’est ça !! Mouhahahahahahaha !!

Mais non, ils ferment tous leur mouille vu que dans ce monde de merde personne n’a l’air conscient d’aller à la mort dans un absurde jeu de massacre sadique et ne cherche donc pas à se venger ou fuir son sort ! Pendant ces quatre jours d’entraînement, on assiste à un certain nombre de trucs stupides. Hormis les classiques entraînement au tir à l’arc et au combat à l’épée on a droit à :

  • Une sorte de jeu sur écran géant ou une fille assemble des images de feuilles par groupe de deux identiques le plus vite possible. C’est vrai, on ne sait jamais, dès fois que sa survie dépende de sa capacité à faire une pile de feuille de châtaigniers et une de peuplier !


  • Les candidats des districts 1 &2 sont TRUE EVIL ! La moindre des scènes dans laquelle ils sont les présente comme sanguinaires, sans pitié, ouvertement agressifs pour rien et en plus ce sont des pistonnés qui ont bénéficié d’une école spéciale pour les former aux Hunger Games salauds de bourgeois. C’est bon, on a compris, ils sont supra mauvais, sans âme et oui, si l’héroïne les tue elle ne sera pas vraiment méchante du coup. Pfuu, subtilité.


  • Hunger Games

  • En plus d’être vraiment très très méchants, les membres du district 1 & 2 sont des fraking tireurs d’élite, capable de viser dans le mille que ce soit avec un couteau de lancer ou un arc. Oui, en soit ce n’est pas drôle mais gardez cette information bien en mémoire, c’est très important pour la suite.


  • Hunger Games

  • Mary Sue donne de mauvais conseils, surtout quand il s’agit de mettre dans la mouise un collègue, c’est ainsi, alors que "Un type" fait de la merde avec un javelot et que tout le monde se fout de sa gueule, qu’elle lui dit :


    • Mary Sue : Montre leur ce que tu sais faire !


    • Un type : Pourquoi ? Mentor a dit de cacher nos forces !


    • Mary Sue : Il n’y connaît rien, après tout il n’a fait que gagner un Hunger Game, non ? Montre-leur ce que tu vaux, ces mecs te prennent pour leur prochain repas !


    • Un type : Et alors ?


    • Mary Sue : Ça veut dire que pendant le jeu ils vont essayer de te buter !


    • Un type : Oh, ok, dans ce cas ça change tout. Je vais leur montrer mes capacités comme ça au cours du jeu où on doit s’entretuer TOUS jusqu’au dernier peut être qu’ils se suicideront de terreur au moment de s’en prendre à moi ! Par contre, j’étais boulanger alors j’ai pas vraiment de point fort…


    • Mary Sue : Mais si, tu savais porter des sacs de farine trop trop lourds donc t’es trop trop fort.

    Convaincu par cette justification à la con, "Un type" récupère une sorte de sphère géante en métal avec une poignée de sac à main sur le dessus qui semble très lourde. Il la lance de toute ses forces dans une scène ridicule qui donne l’impression qu’il joue à a pétanque dans le jardin de Gulliver mais apparemment ça impressionne favorablement les TRUE EVIL du district 1 & 2 (je vous ai précisé qu’ils sont vraiment TRUE EVIL ?). Faut avouer, savoir jouer avec des grosses boules ça force le respect, ne reste plus qu’à trouver une caillasse géante le jour du combat.

    Hunger Games
    Hunger Games

  • Apparemment, la formation de boulanger d’"un type" lui a également appris à faire de la peinture réaliste sur son corps ce qui lui permet de se fondre dans la nature. Et quand je dis réaliste c’est hyper réaliste, le genre de réalisme qu’on apprend dans les écoles de ninjas, pas en faisant des éclairs au chocolat pour un district qui, je le rappelle, crève la dalle et n’avais probablement que rarement l’occasion de kiffer du sucre glace !! En tout cas, si "un type" trouve un gros caillou et des tubes de peinture, il a ses chances.


  • "Un type", en plus de ses l33t sk1lls en pétanque et peinture sur soi, a des parents horribles.

    • "Un type" : Avant de partir, mes parents m’ont dit qu’ils étaient contents, cette année le District 12 aurait peut être un vainqueur. Et ils ne parlaient pas de moi…

    Mais, mais, mais… Y a-t-il une seule personne dans ce film qui ait une ÂME ???§§ Sans déconner, pourquoi s’arrêter en si bon chemin dans l’iveulness, après lui avoir dit ça pourquoi ne pas ajouter :

    • Mère d’un type : Ne me dis pas que tu pensais que je parlais de toi quand je parlais de vainqueur ? Mouhahahahahh, Hé chéri, hé viens voir c’est énorme !! Il a cru que, BWAHAHAHAHAHA il a cru qu’on pensait qu’il allait MPPPPFFFFFRR gagner !! AHAHAHAHAAHH Purée, quand je te disais qu’on aurait dû l’avorter !

Et pendant ce temps là, aucune violence physique n’a encore eu lieu depuis presque une heure de film…



Champignon Les évaluations konsentapeonveudusangbordayl

Pour attribuer les sponsors aux candidats, ceux-ci doivent passer une évaluation devant un jury pour montrer ce qu’ils savent faire. Avant d’y aller, Mary Sue est bien aidée par "Mentor" et "Un type", et par bien je veux dire "aussi stupidement que possible" :

  • Mentor (phrase 100% véridique) : Il y aura un arc, fais en sorte de l’utiliser.


  • Mary Sue : Et moi qui pensait que c’était pour m’essuyer la sueur du visage !! Ohlalalalalala la bourde que ça aurait été !!


  • "Un type" (phrase 100% véridique) : Mary Sue, dans le mille !


  • Mary Sue : Sans déconner les mecs, le prochain qui me file un conseil qui me donne l’impression d’être prise pour une gigantesque truite, je lui bouillave les dents !

Face au jury désintéressé, Mary Sue décide d’attirer l’attention en tirant à l’arc non pas sur la cible au fond la pièce mais carrément sur le jury, ou plus précisément dans la pomme fourrée dans la gueule d’un rôti qui trône sur une table au beau milieu du jury... Apparemment, personne n’a jugé bon de mettre des protections, vous savez, pour séparer les gens responsable des Hunger Games des personnes qui y participent et qui n’ont plus rien à perdre et pourraient vouloir se venger avant de crever !!!

Hunger Games

Bien sur, comme c’est Mary Sue qui fait ça et qu’elle est awesome, tout le monde est très impressionné, d’ailleurs, ils lui filent même la note de 11/12, la meilleure note de ce Hunger Games vu que même les mutants sans âme du district 1 & 2 n’ont obtenus que 10 ("Un type" se contente d’un 8 avec probablement comme commentaire du jury "L’homme-arbre lanceur de boules ferait un tabac dans un cirque"). En plus c’est cool, ça fait une ultime couche pour les deux derniers dans le cinéma qui flippaient encore à l’idée que peut être, Mary Sue puisse perde… Bref, après quasiment une heure sans tuerie, ce film a bien mérité une pause philosophie !!



Champignon Pause philosophie

Le producteur de l’émission télé Hunger Games et sa barbe chelou rencontre le président Jules Vernes dans un parc pour un échange d’une grande puissance :

Hunger Games

  • Jules Vernes : Dites moi Mr "Producteur à barbe chelou", pourquoi avons-nous besoin d’un gagnant ? Pourquoi ne pas juste aligner les 24 candidats et les tuer tous?


  • Mr "Producteur à barbe cheloux" : Vous faites bien de me le demander parce que je trouve ça très con en effet, en plus le prétexte qu’on donne est d’une stupid…


  • Jules Verne : L’espoir, Mr "Producteur à barbe chelou", l’espoir est plus efficace que la peur.


  • Mr "Producteur à barbe chelou" : Ah oui, l’espoir qu’un jour ton gosse soit tiré au sort pour aller crever le gosse du voisin, très intelligent Monsieur Verne, trèèèèèèèès intelligent.

Hunger Games



Champignon L’émission télé

Puisque RIEN ne nous sera épargné avant que la baston ne démarre enfin, les candidats sont tous invités à un talk-show pour raconter joyeusement leur vie comme si le lendemain ILS N’ALLAIENT PAS TOUS CREVER DANS D’ATROCES SOUFFRANCES §§ Je sais, je me répète, mais c’est vraiment un film de psychopathe à ce niveau, PERSONNE ne semble prendre conscience de la situation du coup à aucun moment le spectateur ne prend lui-même conscience de l’horreur du truc, ça ressemble juste à un jeu télé normal ou au lieu de gagner des millions tu gagnes un décès !

Tous les candidats passent à tour de rôle et, pour ceux qui n’étaient pas encore au courant que les types du district 1 & 2 sont le mal élémentaire incarné (c’est pourtant pas faute d’insister), voici l’intégralité du passage ou le candidat du District 1 parle :

  • Candidat du district 1 : Je suis vicieux et surtout j’en veux * mime un coup de couteau*

Il manque juste un rire sadique et un orage dans le fond et on a la totale.

Hunger Games

De son côté, Mary Sue fait du Mary Sueisme de compétition avec Lenny Kravitz :

  • Mary Sue : J’ai le trac


  • Lenny Kravitz : Mais non faut pas, t’es trop bonne et en plus t’es formidablement awesome tout le monde t’adore au naturel alors soit naturelle.


  • Mary Sue : C’est dur d’être adorée sans faire d’effort !

Bien entendu, elle fait un carton à la télé et nous ressort même le coup de la robe qui s’enflamme et fait jouir le public, sûrement une autre création Made in Cave de Lenny Kravitz. "Un type" s’en sort plutôt bien également, totalement à l’aise à la télévision il se confie au présentateur :

  • Présentateur : T’as une biatch au bled ou bien ?


  • "Un type" : Euh, oui *air timide glauque*


  • Présentateur : Oh, incroyable ! J’aurais presque envie de dire que c’est con vu que tu vas crever mais j’oubliais que je suis censé ne pas me rendre compte de ce qu’il se passe donc je vais me contenter de te demander si tu iras la retrouver à la fin ?


  • "Un type" : Non, parce que, …, elle est venue avec moi !

Tout le monde comprend qu’il parle de Mary Sue et c’est la folie ! D’ailleurs, pour fêter ça, j’appellerais désormais "un type" : "True love". Hélas, cette déclaration semble déplaire à Mary Sue qui n’aime pas se faire voler la vedette :

  • Mary Sue : Espèce de connard, à quoi tu joues, t’as pas le droit de m’aimer sans ma permission. En plus tu la joues perso depuis le début à t’entraîner dans ton coin et le public doit me croire sur parole parce que le réalisateur n’a jamais rien montré de tel !!


  • Mentor : Arrête d’agresser True Love, il a bien joué, les sponsors vont surkiffer, on vous appellera "Les amants maudits" et on pourra décliner vos aventures dans un livre et un film que des gens iront voir en croyant mater un remake pour ado de Battle Royale.

Hunger Games
Hunger Games
Hunger Games
Hunger Games



Champignon Encore du calme avant la tempête petite brise marine

La veille du lancement du Hunger Game, on retrouver Mary Sue et True Love dans leur chambre luxueuse histoire dééééééétirer encore plus le début des choses sérieuses. Par chance, on a droit à une nouvelle perle de stupidité qui fait passer la pilule :

  • True Love : Je ne veux pas qu’ils me changent. Je refuse de n’être qu’un pion dans leur jeu.


  • Mary Sue : Et donc tu ne tueras pas ?


  • True Love : Si, je tuerai s’il le faut mais j’aimerais leur montrer que je ne leur appartiens pas, tu comprends ce que je veux dire ?


  • Tout le cinéma : Non !! Tu dis de la mayrde, Trololol je ve pa ètre 1 pion mé je vé kan même joué selon leur raigles, VA MOURIR !!


  • Mary Sue la mytho : Oui

1h10 de film, il va peut être falloir s’y mettre…



Champignon Mode épileptique ACTIVATED

Enfin !! Ça commence ! Les 24 participants sont embarqués sur le champ de bataille dans un vaisseau spatial et "Mentor" donne un dernier conseil à Mary Sue (mais pas à True Love parce qu’il craint) : "Tu verras, au point de départ ils ont installé la corne d’abondance (une sorte de bâtiment chelou), dedans il y aura plein de matériel et probablement un arc. N’y va pas, ça va être un bain de sang, c’est mis là exprès pour ça !".

Tous les concurrents s’installent dans un tube/ascenseur qui les fait émerger dans une clairière au milieu d’une forêt banale (mais du futur) pour réduire les coûts de production. Les 24 jeunes sont répartis en cercle et chacun attend avec impatience le signal du départ. Tout le monde est très nerveux même si leur niveau d’excitation n’est rien comparé à celui du caméraman qui semble couiner "OMAGAD OMAGAD JE FILME UN FILM D’HOLLYWOOD JE SUIS TOUT EXCITE !!11" vu la façon dont sa caméra s’agite alors qu’il ne se passe rien.

Hunger Games

Le compte à rebours commence 10…9…8 ! Enfin bordayl de déjection ! Le cameraman s’agite de plus en plus. 4…3…2…1 GO !! Wouhou hé mais c’est quoi cette bouillie visuelle ?? Pourquoi le caméraman filme plus souvent l’herbe que les combats ? Punaise c’est qui qu’est mort là ? C’était une tête ou un pied ? Je pige rien ! J’ai envie de vomir !! Tiens un autre mort, enfin je crois, quelqu’un peut m’expliquer depuis quand ce film se passe sur un bateau qui tangue autant ?? Sans rire, cette scène est incompréhensible, peut être y a-t-il eu 15 morts, peut être que personne n’est mort, c’est quasi impossible à dire tellement la caméra est monté sur ressorts, eux-mêmes montés sur ressorts, eux-mêmes accrochés à une maison de retraite (parkinson, ce fléau) ! Ça valait bien le coup d’attendre 1h10 pour un medley tout pourri entre Battle Royale et Cloverfield !!

Ah, si, j’ai quand même bien vu quelque chose : La stupidité crasse de Mary Sue qui, comme de bien entendu, s’est jeté comme une gorette en direction de la corne d’abondance qu’il fallait pas y aller parce que c’est dangereux, mais non, mademoiselle sait mieux que tout le monde !! Et le plus beau c’est qu’elle n’a pas fait ça pour récupérer un arc, ouhlalalala non, faut pas déconner, mais juste pour choper un sac au pif qui passait pas là (et ne contenait pas d’arc, ou alors un arc en kit de chez Ikea vu sa taille). Dans la manœuvre elle a manqué de mourir 2 fois et n’a été sauvée que par la complaisance des scénaristes "zut alors, le couteau touche le sac et pas LA FACE de Mary Sue, fichtre quel suspense, va-t-elle mourir ?".

Hunger Games

Son sac pourrave sur le dos, Mary Sue court dans la forêt pour s’éloigner du massacre, ce faisant, elle percute une autre participante qui semble totalement inoffensive et gentille (je l’appellerais donc "Gentille" parce que je n’ai pas d’imagination). Comme Mary a un contrat qui stipule bien qu’elle "ne tuera que des adversaires à l’âme aussi noire que le néant absolu dans lequel baignent les démons des 6 plans infernaux", elle ne fait bien entendu rien et continue son chemin. Bah oui, ça aurait été dommage d’avoir un dilemme moral, ça aurait pu rendre le film intéressant...

Une fois bien loin de tout ce merdier, Mary Sue construit des pièges avec des bouts de bois juste pour montrer son M4d Sk1llz vu qu’ils ne serviront à rien du film. Après ça, elle grimpe dans un arbre pour roupiller, la course à pied ça fatigue houlala. A cet instant, les scénaristes, qui viennent de se rendre compte que PERSONNE n’a compris ce qu’il s’est passé au début du jeu, envoient des coups de canon, 6 au total, pour indiquer le nombre de morts. C’est les aveugles qui sont venus voir le film qui doivent être contents, pour une fois ils en savent autant que les voyants.



Champignon Le groupe démoniaque

La première nuit du jeu se déroule dans un ennui profond vu que, même si 13 participants sont soi-disant éliminés, on n’assiste à AUCUN des affrontements l’épilepsie n’est même pas en faute, tout est hors-champ, c’est conceptuel !! En fait ce n’est pas tout à fait vrai, on voit bien un des meurtres mais je le qualifierai plus de suicide puisqu’il s’agit d’une truffe qui allume un feu en pleine nuit entraînant son décès par connerie et par coup de couteau dans le bide filé par True Evil du District 1 et sa bande qui ont suivi la lumière.

Hunger Games

D’ailleurs, pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas compris que les gens des District 1 & 2 ont tous été sculptés dans l’âme noire de Méphistophélès lui-même, on surprend quelques unes de leur conversation lorsqu’ils passent aux abords de l’arbre de Mary Sue :

  • Une des filles du District 1 : *Prenant une voix de fausset* Pitié, me tuez pas !! Ahahahaaahahahhahahaahhaahahaahha

Bien sûr, tout le monde s’esclaffe, tuer est tellement fun. Soudain, Mary Sue à un choc ! "True Love" fait partie de ce groupe de vilains, ils pointent même du doigt une direction au pif en disant "Elle a dû aller par là". Rhô le traître, je me demande bien s’il a vraiment trahi la gentille héroïne alors qu’il n’est pas 100% pure méchanceté comme le reste des types qui l’entoure, quel suspense. Les deux über vilains restés un peu en arrière ont d’ailleurs une conversation totalement inattendue à ce propos :

  • Astromeda, démone de la souffrance du District 1 : J’aime pas l’avoir avec nous, on le tue quand ? Uhuhuhuduhrduhr tué say rigolo !!


  • Méphisto, démon de la furie sanguinaire du District 1 : On le tuera plus tard, il est notre seule chance de la dénicher (Mary Sue pardi).

Hum, mon gros, si elle te paraît suffisamment dangereuse pour que tu t’allies avec un mec qui peut te trahir n’importe quand, POURQUOI TU NE L’AS PAS TUÉ À LA CORNE D’ABONDANCE QUAND TU EN AVAIS L’OCCASION !! On appelle ça prioritiser espèce de gros naze, on tue d’abord les plus dangereux "Oué mè réflaichir sé dur, tué say fun, uhrduhr" !!



Champignon La frontière du n’importe quoi

Comme Mary Sue est bien décidée à rendre ce film aussi chiant que possible, elle augmente les chances que le réalisateur ne montre PAS de scènes de baston en s’éloignant le plus possible de l’épicentre des combats. Bien sûr, cela ne plaît pas à "Mr Producteur à barbe chelou" qui choisit de régler le problème avec du feu. Ouaip, apparemment un simple grillage c’est trop compliqué à gérer, mieux vaut napalmer le terrain pour faire revenir un joueur égaré.

Hunger Games

S’ensuit une scène débilos au possible au cours de laquelle Mary Sue fuit un incendie de forêt sorti de nulle part et où Mr Producteur invoque des arbres et des boules de feu issues du néant grâce à sa console virtuelle fonctionnant au bullshit, faisant de lui le plus puissant magicien d’Hunger Games. Je n’invente rien, voici les dialogues exacts :

  • Mr Producteur à barbe chelou : Créez-moi un arbre !


  • Un technicien : *manipule un arbre en image de synthèse et le colle sur la carte du champ de bataille* Voilà. Attention, on en envoie une seconde (boule de feu) dans 3…2…1

Et le tout dit avec le plus grand sérieux... Bref, Mary Sue échappe de peu à ce piège mortel et se retrouve maintenant avec une vilaine blessure à la cuisse.



Champignon Idiocratie

Hélas, dans sa fuite, elle tombe nez à nez avec le groupe de sociopathes mené par les gens des District 1 & 2. S’ensuit un trouzmillième dialogue plein d’evilness encore plus con que les autres :

  • Meuf District 2 : Elle est à moi, on va se marrer


  • Meuf District 1 : Ah ah ah ah c’est trop fun ! J’adore tuer des gens en pleine nature et puis tout cela est si amusant que j’en oublierai presque que je devrai massacrer de mes propres mains mes compagnons d’infortune avec qui je m’éclate comme une fofolle vu qu’il ne peut y avoir qu’un seul vainqueur. Mais bon, je suis conne alors ça va, j’y pense pas uhuhuhuhuhu attrapons-la, fun fun fun !

Bordayl, ils ne peuvent pas arrêter de rire comme des glands et d’avoir l’air de faire une simple putain de balade en forêt entre potes ? Ils sont là pour s’entretuer, ça n’a rien de drôle même si les voix dans votre tête prétendent le contraire bande de psychos !!

Hunger Games

Une folle course poursuite s’engage et après une nouvelle crise d’épilepsie du cameraman, Mary Sue trouve refuge en haut d’un arbre. Le groupe de vilains est bien embêté, comme vont-ils faire pour la tuer maintenant qu’elle est à 4 mètres du sol camouflée derrière 3 pauvres branches ? Un des mec True Evil se décide alors à grimper à sa suite mais, hélas, dans son école d’élite de formation aux Hunger Games, il n’a pas pris l’option "escalade aux branches" c’était ça ou le cours renforcé en "rire sadique" et il se casse donc la gueule comme une grosse buse. Bien sûr, après UNE SEULE tentative et malgré la présence d’autres membres du Evil Groupe qui ont prouvé pendant l’entraînement qu’ils étaient très agiles, tout le monde en conclut qu’il est impossible d’aller chercher Mary Sue là-haut "Arbre maudit ! Bois Mauvais ! Pas aller ! Tuer ! Tuer fun, uhr duhr !!".

Hunger Games

Du coup, plan B, notre groupe de tueurs d’élite réalise enfin qu’aller nez à nez au contact avec un adversaire potentiellement dangereux et qui n’a plus rien à perde est, comment dire cela poliment, de magnitude 9 sur l’échelle ouverte de la grosse connerie ! Une des filles chope alors son arc et tire une flèche. Zut, raté. Rageux, True Evil Guy lui chope l’arme des mains et tente sa chance, zut, encore raté ! Après ces deux échecs consécutifs, le Evil Groupe en conclut que l’arbre doit être entouré d’un champ de force magique, ou alors que le Hunger Game est devenu subitement une variante hardcore du chat perché, sinon pourquoi abandonnent-ils après deux pauvres essais ?? Ils ont prouvé à de nombreuses reprises qu’ils tirent à l’arc comme des dieux que je sache ? Ils ont même dans leur groupe une meuf capable de balancer des couteaux de lancer à des distances phénoménales avec la précision d’un missile nucléaire tactique alors pourquoi "moi vivante jamais je ne ferais de mal à un arbre ?? Pourquoi ??

Hunger Games

Du coup, ils passent au Plan C (pour Con) :"On a qu’à attendre au pied de l’arbre, elle finira bien par descendre" ! POURQUOIIIIIIIIIIIIIII BIIIIIIIIS ??? Et attendez, ce n’est pas tout, pour finir de prouver la profondeur abyssale de leur connerie, l’élite team of doom décide d’allumer un feu de camp "le camping say fun surtou kan on pe tuhé dè jan !!". Oui vous avez bien lu, les même personnes qui depuis le début du jeu traquent et tuent les gens en se repérant grâce aux feux qu’ils allument, font un feu de camp !! Vous allez me dire "Oui mais c’est peut être un piège, ils se mettent en embuscade pas loin pour choper les mecs qui s’approchent trop près" et j’aurais envie de vous répondre en vous pointant du doigt "MOUHAHAHAHAHAHAHHAHA ESPÈCE DE NAÏF" mais comme j’ai trop de respect pour mes lecteurs je me contenterai de dire : non, ils dorment tous au pied du feu, juste sous l’arbre où se trouve l’ennemi qui NE DOIT pas leur échapper et, merci de le demander, non, ils n’organisent pas de tour de garde !!

...

RAH MAIS FOUTEZ LE FEU A L'ARBRE !! AVEC VOTRE FEU DE CAMP C4EST POURTANT PAS COMPLIQU2 §§§ Si c’est ça l’élite des districts 1 & 2, je ne veux pas voir leur idiot du village !!



Champignon Moule girl

Mary Sue, aidée par la stupidité crasse de ses adversaires, profite de la nuit dans son arbre pour soigner sa jambe grâce à une crème magique que ses sponsors lui envoient par un parachute, lui aussi magique. Pas vraiment indisposée par la menace sous ses pieds, elle en profite pour piquer un petit somme. Elle est réveillée le lendemain matin par un bruit dans l’arbre voisin. "Rue", une petite gamine du District 11 est perché en haut et lui indique du doigt un Deus Ex Machina qu’elle était trop stupide pour voir elle-même : juste au dessus du l33t h4rdc0re group of Epic Evilness ENDORMI sous l’arbre (ça parait de plus en plus con à chaque fois que je le répète ! Endormis ! Dans un jeu de massacre !! C’est à pleurer…) se trouve un énorme nid de guêpes, mais attention, pas n’importe quelles guêpes, des guêpes au LSD génétiquement modifiées (j’aimerais que ce soit une blague). Quel chiant heureux hasard !

Donc, Mary Sue, qui est tellement stupide qu’elle a besoin des conseils d’une gamine de 10 ans pour se sortir de l’embuscade tendue par un groupe de mongolos endormis, entreprend de couper la branche sur laquelle se trouve le nid. Mais attention, c’est super héroïque comme scène, il y a de la musique suspense et en plus Mary souffre le martyr parce qu’elle se fait piquer en même temps, quel courage, ça nous détournerait presque du fait qu’elle a surtout le cul bordé de nouilles cette grosse naze.

Bref, le nid tombe, les vilains sont réveillés en panique, les guêpes au LSD piquent, OMAGAD I’M TRIPPIN’ BALLZ, la Evil Meuf à l’arc est tuée pour que Mary Sue puisse récupérer son arme et le reste du groupe fuit, loin "Abeilles pas fun !! Tuer fun !! Uhr Duhr !". Hélas, notre formidable héroïne se met elle aussi à halluciner et c’est dans un état second qu’elle voit "True Love" s’approcher d’elle pour lui hurler "COURS ESPECE DE GROSSE NAZE INCAPABLE DE PRENDRE LA MOINDRE DECISION INTELLIGENTE SANS QUE CELA TE SOIT PREMACHE PAR UN DES SECOND ROLE, COURS §§" ça alors, ce n’était donc pas un traître. Ce qu’elle fait, puis elle s’écroule quelques mètres plus loin en total badtrip plein de flashbacks pourris et autres effets psychédéliques.

Hunger Games

Mary Sue se réveille au milieu de la forêt avec des feuilles sur les bras (totale fufu donc). La gamine du District 11 a pris soin d’elle pendant les 2 jours où elle a été inconsciente. Hum, deux jours ? Dans un jeu de survie où chacun cherche à s’étriper ? Cachée par 3 pauvres feuilles ? Est-ce qu’à un moment quelqu’un va faire au moins semblant que les Hunger Games sont dangereux ou pas ?

Maintenant que Mary Sue en a marre de glander dans les arbres (ce qu’elle a fait 95% du temps de ces 4 premiers jours de Hunger Games) et probablement rassurée d’être aidée par une gamine de 10 ans, elle se sent enfin de taille à contre-attaquer ! En plus, elle a un plan, si si.

  • Gamine : Ils ont construit un camp totalement à découvert dans la clairière de départ. Ils ont empilés leur provisions en pyramide tout au centre, ce n’est bien entendu pas un piège, je me demande d’ailleurs ce que signifie les mottes de terre retournées tout autour ? Se pourrait-il qu’ils y aient dissimulé des mines anti-personnelles ?


  • Mary Sue : Hé mais ça me donne une super idée. On va faire une diversion en allumant un feu qu’ils iront forcément voir sans penser que c’est un gros piège parce qu’ils sont cons comme des manches de pioche. Ensuite, j’irai là bas et, hum, je ferai des trucs, je suppose.


  • Gamine : Ok.

Et c’est ce qu’elles font. "Gamine" allume le feu et pendant ce temps Mary Sue se faufile jusqu’à la clairière. Comme elle le pensait, l’3l1t t43m of Doom est composée uniquement de créatures mononeuronales qui, dès qu’elles aperçoivent la fumée "Uhr Duhr Fumée ! Tuer ! Fuuuuun !!" se barrent toutes du camp en ne laissant derrière elles qu’une pauvre sentinelle armée d’une lance (ça vous aurait bouché le trou de balle d’au moins lui filer une arme qui tire à distance ?).

Vous allez me dire "Mais c’est chiant la moule qu’elle a à la fin ! Seule contre 1 pauvre gars ça devrait aller non ??". Ah ah ah, petit naïf, le scénariste n’en a pas fini ! Soudain, une silhouette sort des bois, c’est "Gentille" qui courre vers la pyramide en zigzaguant entre les mines anti-personnelles supra bien dissimulées sous des mottes de terre fraiches, chope un sac de provision et se casse. La sentinelle restée en arrière voit ça et part à sa poursuite, laissant le camp entièrement vide…

Hunger Games

La suite est encore plus affligeante, Mary Sue aperçoit un sac de pommes sur le tas de provision et, vu qu’elle semble atteinte d’une haine viscérale de ce noble fruit depuis son évaluation, elle tire dessus. Le sac percé, les pommes tombent par terre et déclenchent les mines car, par chance, celles-ci appartenaient à une variété à la densité proche du Plutonium leur donnant le poids d’un homme. Boum badaboum, toutes les provisions sautent, en plus ça fera chouette à mettre dans la bande annonce pour faire croire que le film contient des scènes d’action.

Le 3v1l gr0up revient à ce moment et, constatant les dégâts, un des Evil Mec s’approche de la sentinelle et lui brise la nuque de rage. C’est chouette, le public avait failli oublier pendant une fraction de seconde qu’il est le fils du Diable réincarné dans le corps d’un jeune au physique antipathique ! Mary Sue, satisfaite, fuit dans les bois à la recherche de la gamine…



Champignon OMG TEH DRAMA

…qu’elle retrouve piégée dans un filet entre deux arbres ! Comme les notions de paranoïa ou de saine méfiance semblent ne pas exister dans ce jeu, elle se jette pour délivrer son amie ! Bien sûr, attention à ne pas tomber de votre chaise, c’était bien une embuscade !! EST-CE QUE QUELQU’UN REFLECHIT DANS CE FILM ?? Un type sort des fourrés et envoie son unique lance sur la seule personne désarmée en face de lui (la gamine) afin de contribuer à son petit niveau au fait que la moyenne du QI des participants à ce jeu n’ait qu’un chiffre. Mary Sue riposte avec son arc et plante une flèche dans le torse du mécréant, le faisant mourir de décès. Elle a le droit, il a tué une gentille donc était forcément un monstre sans cœur et pas juste une victime des circonstances atroces de ce jeu ! Ne compliquez pas tout, la morale ça doit être facile !

Hunger Games

La scène qui suit est, à mon humble avis qui n’est pas humble du tout, la scène la plus stupide de tout le film, celle qui fait dire que, oui, définitivement oui, le pitch de départ est con comme un peigne ! La gamine étant mourante, nous avons droit à une belle scène à base de "Mais non tu vas pas mourir, t’as perdu que 5L de sang", il y a de la musique émotionnante, Mary Sue chante une comptine pour en rajouter une couche dans le niais, la mioche meure, les racistes du net balancent "j’ai pas pleuré comme dans le bouquin parce que je savais pas qu’elle était noire" (véridique), etc. Jusque là c’est chiant mais ça se tient. Non, là où c’est n’importe quoi c’est quand on voit la scène en cours de retransmission au District 11, le district de la gamine. À la mort de la mioche, ce District décide tout simplement de se révolter et défonce donc copieusement la tronche de tout ce qui ressemble de près ou de loin à un représentant de la dictature !!

Pourquoi ? Ou plutôt, pourquoi maintenant ? Après 74 années de Hunger Games qui ont vu la mort de centaines d’enfants, pourquoi ne se révolter que maintenant ? Que le pitch de départ soit absurde d’accord, mais que le film/livre lui-même le démontre par l’exemple, wouah, c’est à se demander si quelqu’un a relu cette bouse avec son cerveau allumé ?



Champignon Changement de règles & Opportunisme

Le fait qu’un District puisse se rebeller parce qu’on massacre ses petits nenfants à la télé est une révélation pour les producteurs de l’émission "je comprends pas pourquoi, tué c’est fuuuuuun". Du coup, "Mentor" en profite pour faire une suggestion :

  • Mentor : Pour reprendre le contrôle il faut leur donner une chose en quoi il peuvent croire, comme un amour naissant.

Bah oui, tout le monde sait que deux boutonneux qui se lèchent la face rendent le deuil d’un enfant supportable. Hélas, la logique n’ayant pas prise dans cet univers, les producteurs du jeu annoncent à tous les participants :

  • Annonceur : Comme le veut la tradition des émissions de télé réalité, on change les règles sans prévenir ! Désormais il peut y avoir deux vainqueurs à condition qu’ils appartiennent au même district. D’ailleurs, s’ils pouvaient appartenir au District 12 et s’appeler Mary Sue et True Love ça nous arrangerait pas mal.

Hunger Games

Entendant ça, Mary Sue décide de partir à la recherche de True Love. Elle le trouve quasiment par miracle en lui marchant dessus (littéralement, j'invente rien), le brave étant passé en mode fufu ninja grâce à son skill pâtisserie.

  • Mary Sue : True Love, enfin ! Je ne t’abandonnerai jamais !


  • Ce qu’aurait dû dire True Love : Arrête de faire ton hypocrite de merde, tu avais rien à carrer de ma tronche avant le changement de règles sinon on aurait pu faire équipe dès le départ pauvre pomme. Lâche-moi !


  • Ce qu’il dit en réalité : Gneu t’M ! Gneu T toujour aimé, Gneu T même stalké tous les jours après l’école, paraît que ça marche pour draguer les filles, je l’ai lu dans Twilight.

Nos deux tourtereaux relous trouvent refuge dans une grotte près d’une rivière et Mary Sue en profite pour examiner les blessures de True Love. Il a dû se les faire lors d’un combat épique hors caméra qui ne devait pas être suffisamment intéressant pour que l’on coupe une miette de Mary Sue qui dort dans un arbre au montage, faites un effort d’imagination. Bien sûr, la blessure est infectée, sinon ça ne serait pas dramatique. À cet instant, les producteurs de l’émission refont une annonce :

  • Annonceur : On a rechargé la corne d’abondance, vous trouverez plein de trucs formidables pour, par exemple, soigner les blessures infectés faites hors caméra ! Ouhouhou comme c’est excitant !

Mary Sue étant déficiente mentale, elle y va.



Champignon La corne d’abondance de connerie

Sur place, notre héroïne découvre que 4 sacs ont été posés dans la corne d’abondance, chacun avec un numéro de District. Mary cours à découvert, récupère le sac numéroté 12 (et pas les autres parce que voler c’est mal) et s’apprête à repartir quand soudain, une crise d’épilepsie atteint le caméraman ! AH, ça doit vouloir dire qu’un truc se passe, sûrement. Lorsque les choses se calment, on s’aperçoit que "Evil Girl Lanceuse de couteaux sauf sur les arbres" est assise sur Mary Sue avec une de ses lames posée sur sa gorge et, parce que rien ne nous sera épargné dans le cliché "je suis vraiment krékré méchant", la vilaine se lance alors dans un monologue au lieu de juste tuer et on en parle plus :

  • Evil Girl : Mouhahahaha ! On fait moins la maligne quand on n’es plus sur son arbre magique ! Je vais te faire souffrir !!! MOUHAHAHAHAHHA TU ES À MA MERCI ! RIEN NE PEUT PLUS M’ARRÊTER, TU VAS MOURIR INCESAMMENT SOUS PEU C’EST CERTAIN ! Dommage que je n’ai pas pu faire pareil à ta copine, la petite, on l’a tué tu sais et maintenant c’est ton tour !

Hunger Games

Soudain, Evil Girl est soulevée de terre par un type qui s’est téléporté dans la scène.

  • Deus Ex Machina sous forme humaine : Queuuah ! C’est vous qui avez tué la petite du même district que moi ? Je vous ai fait confiance alors que vous êtes clairement des êtres malfaisants ! J’aurai dû me douter d’un truc quand vous ponctuiez toutes vos phrases par des rires sadiques !

Il tue Evil Girl en lui tapant dessus puis dit à Mary Sue de partir :

  • Deus Ex Machina sous forme humaine : Je te laisse, pour elle, quand bien même je n’ai absolument pas assisté à la scène poignante de sa mort dans tes bras ni été informé de la révolte du District 11 vu que l’émission n’est pas retransmisse à l’intérieur de l’arène mais je la sens bien, de bonnes vibrations émanent de toi !

Elle fuit donc et rejoint la grotte où elle soigne True Love. Puis, ils s’endorment, pour la trouzmillième fois du film. TRÉ-PI-DANT !



Champignon Le préservatif final

Il ne reste plus que 5 survivants. "True Evil Guy", nos deux blaireaux, "Deus Ex Machina sous forme humaine" et "Gentille" du début. Comme le film a décidé d’être chiant jusqu’au bout et d’éviter ABSOLUMENT tous dilemme moral avec une force de conviction qui impose le respect, on découvre que "Gentille" est morte après avoir bouffé des baies supra mortelles :

  • Mary Sue : C’est triste, elle était très intelligente.

C’est sûr, intelligente au point de bouffer des trucs trouvés dans les bois sans savoir ce que c’est !! A ce compte-la, tous les mioches en pleine phase "JE LÈCHE TOOOOOOUT" sont des génies en puissance, purée qu'est ce qu'il ne faut pas entendre !

"Deus Ex Machina sous forme humaine" quant a lui crève simplement hors caméra dans l’indifférence générale. Du coup, il ne reste plus que nos deux tourtereaux et le Evil "Boss Final" Guy. Le producteur de l’émission qui a envie, comme les spectateurs, d’en finir avec cette bouse, invoque alors des chiens géants de l’apocalypse. Une fois encore il les sort du néant avec sa machine virtuelle alimentée au connardium. Si les mecs sont capables de générer par magie des animaux géants, je me demande par quel miracle le District 12 crève la dalle.

Hunger Games

Pour ce qui est de l’attaque des chiens elle-même, je ne vous cache pas, je n’ai rien compris. Le mix "scène de nuit" ajouté a l’épilepsie déja insupportable des scènes d’action rend ce passage complètement incompréhensible a un point qui dépasse l’ entendement. A croire que personne n’a revu le film avant sa projection. Toujours est il qu’après 5mn de gloubi-boulga visuel, d’aboiements et de cris hystériques, Mary Sue et True Love finissent par se réfugier sur le toit de la corne d’abondance.

Evil Guy est la aussi, c’est parti pour la bataille finale torchée en 2 minutes après une nouvelle séance de caméras mongoliennes, une flèche entre les deux yeux et un plongeon au milieu de la meute des chiens en contrebas. Youpi, les TRÈS gentils ont gagné contre les TRÈS méchants !



Champignon Double Trollface

Au lever du jour, les chiens ont disparu, la poudre de perlimpinpin qui les compose ne doit pas résister a la rosée du matin… Mary Sue et True Love attendent que leur victoire soit annoncée :

  • Annonceur : Ah ah ah, en fait quand on disait que les règles avaient changé on voulait plutôt dire qu’elle n’avaient pas changé du tout, vous pouvez vous tuer maintenant.

Dépités, Mary Sue et True Love se regardent dans le blanc de leurs yeux bovins pendant de longues et gênantes secondes.

  • Mary Sue : Je refuse ! *Tendant les baies ultra empoisonnées qu’elle a récupérées auprès du cadavre de "Gentille" a True Love* Tiens, fais-moi confiance, a 3 on les mange.


  • True Love : Confiance ? Ok, ouais, tu me demandes de bouffer des trucs empoisonnés, ça a l’air safe.

Hunger Games

Les deux approchent les baies de leur bouche, l’absence de suspense est écrasant quand soudain, oh surprise :

  • Annonceur : Arrêtez ! Ah ah ah, en fait quand on disait que les règles qui avaient changé n’avaient pas changé c’était juste pour confirmer qu’elles avaient bien changé. On ne veut surtout pas que vous mouriez tous les deux, houlalala non !

Euh, hum, ok. Est-ce que quelqu’un peut m’expliquer pourquoi, s’ils ne voulaient pas qu’ils meurent tous, leur ont-il balancés une meute de chiens enragés au cul cette nuit alors ? Vous savez, la meute qui aurait pu tous les massacrer ? Enfin, au moins la bonne nouvelle c’est que cette bouse est presque finie…



Champignon Conclusion

En vrac, on termine avec "Mr Producteur a barbe chelou" qui se fait tuer parce qu’il a fait de la merde dans sa gestion du jeu ou juste parce qu’il a une barbe de merde, difficile a dire. Mary Sue et True Love repassent a la télé avec son présentateur en mode "hihihi tout ce massacre était tellement fun". Ils reçoivent une couronne en or des mains de Jules Verne en mode passif-agressif pour bien montrer que le prochain film sera très probablement sur la révolte contre la vilaine oppression et tout le monde rentre chez soi en train.

De leur côté, les spectateurs ont eu l’immense joie de vivre une distorsion spatio-temporelle, 2h de leur vie ont semblé durer 6h.

Note : Champignon<em></em>ChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignonChampignon (4/10)



Les habitués de 42 auront bien entendu reconnu mon article du numéro de juin ce qui leur confirmera ce qu’ils savaient déja : je suis une grosse faignasse, MouhahahahAHAHAHAHAHAHAH !!

Hunger Games

En vrai, le but est de relancer doucement le blog que j’avais laissé un peu a l’abandon tel un pangolin cancéreux sur le bas côté de l’autoroute de l’information ! Dans un premier temps je republierais d’anciens articles de 42 parce que je suis une grosse faignasse mouhahahahahahahah (bis) mais progressivement j’ajouterais des articles inédits (si je me sors les doigts) et peut être une surprise sur laquelle je galère depuis plusieurs jours.

Cerise sur le cageau, j’ai mis a jour la galerie. Maintenant je peux retourner hiberner un an !

|

156 commentaires à The Hunger Games : La critique pourrie

09 08 2012
Perkasthor :

Prem's ! (Ouh putain un article !)

09 08 2012
Bilto :

J'ai pas encore lu, mais je sais que je vais aimer, donc Bisou.

09 08 2012
nutricula :

Mais...euh... c'était pas dans un 42 ça?

09 08 2012
Megas :

J'aime le tag "un an d'attente espèce de gland un an d'attente espèce de gland "

09 08 2012
CerberusXt :

@Nutricula : Si, je l'ai précisé à la fin. J'ai ajouté pas mal d'images et fait quelques édit cela dit (histoire de ne pas être une totale faignasse).

09 08 2012
Morphin :

Un peu la flemme de le relire (surtout que j'avais lu le 42 avec cet article y a 3j...) mais bon sympa les images avec le texte un peu différent de celui du 42.
Enfin bon enfin une maj autre qu'un nouveau 42, enfin presque xD

09 08 2012
Doug :

La caméra c'est vraiment le pire dans ce film.
J'imagine tellement le réalisateur se dire : "Bon aller les mecs on va faire un film immersion" donc faut que la caméra soit posée sur un trépied-marteau-piqueur et que le cameraman ait bu 26 cafés bien noirs.
Les costumes sont moisis. Scénario à base de fromage de mièvre.
Quand à ton article...
10/10 Would read again.^^

09 08 2012
Khinto :

\o/ Un article \o/ J'ai cru à un bug de mon flux rss, mais non, il est vivant !! Bon, je remonte le lire maintenant

09 08 2012
Koala :

Enfin un nouvel article !!! Merci Ô grand CerberusXt, je peux enfin mourir heureux.

09 08 2012
Assaldir :

Il est vivant, vivant mouahahaha ! Le sacrifice de vierge à des divinités païennes obscures a fonctionné.

09 08 2012
Koala :

Mais c'est celui du 42 de juin vieille feignasse moisie ! Du coup j'hésite entre bouder très fort et t'écrire des menaces de mort, ou le relire et beaucoup rigoler.

09 08 2012
Kieef :

HELL MADAFUCKING YEAH! JE N'Y CROYAIS PLUS :')

Fais moi un zenfant!

09 08 2012
nutricula :

J'ai eu un peu de mal à comprendre lorsque j'ai vu que ce n'était pas l'arche qui s'affichait, j'ai cru que j'avais cliqué sur un mauvais lien, puis j'ai regardé la date... et ensuite le titre... du coup grande joie suivie d'une légère déception, d'où ma remarque. Mais c'est vrai qu'il y a quelques modifications et que c'est un bon début de reprise. Alors merci Cerb' :)

09 08 2012
Krokenstein :

Y a quelques temps, je m'étais fait une liste des sites à visiter chaque semaine. Voyant que ça ne convenait pas à tous les sites, je me suis fait un dossier mensuel...

Mes félicitations, j'ai créé un nouveau dossier rien que pour nioutaik ;)

09 08 2012
X3N :

J'y croyais pu x)

09 08 2012
lolololol :

YEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !
J'ai juste scrollé pour poster ça et j'ai déjà vu des jpg qui envoie du lourd ! :D

09 08 2012
Ekonomik :

Je l'ai pas vu mais si j'ai bien compris, repompe sur la mythologie grecque aussi, rapport aux athéniens qui envoient des jeunes gens au minotaure tout les ans parce qu'ils ont pris une tannée par les Crétois....

still a better love story than Twilight..... ( ou pas vu que l'ai pas vu non plus ).

Je devrais pas critiquer sans regarder.... je vais aller les regarder..... non ne m'en empêchez pas...... allez quoi, retenez moi ......

09 08 2012
h1fra :

Je t'aime !

10 08 2012
yo :

Et l'epic moment où true love et mary sue rentrent au village et ou le troisième coin du triangle a trop le seum parce qu'ils se tiennent la main...

10 08 2012
Natsuko :

Yeaaaaaah! On l'a attendu cet article!
Par contre pas de bol j'ai lu hier l'article sur le film dans le 42 du mois précédent!
Content en tout cas de voir que tu t'y remets Cerb'! Même si c'est du retravaillé de ton article ^^

10 08 2012
Fabounnet :

Hell yeah un article, comme nutricula, wtf plus d'arche, saufe que l'article de 42 que je n'avais pas lu.

10 08 2012
dfgh :

merci, je ne pensais pas qu'un jour je me divertirais avec ce film :)

10 08 2012
erik :

un peu beaucoup trop long mais sympa

10 08 2012
Eric :

Y aussi le magnifique salut (presque) nazi qui marquent la fierté d'appartenir à un district (huehuehue ici c'est le ghetto), la scène la plus wtf du film avec le flashback sous la pluie et le boulanger qui jette du pain au cochon pendant que la meuf chiale sous un arbre ( ? ? ? ? ? ? *PAN* ).
Joli article, à lire une fois qu'on a vu le film, ça décuple le plaisir.

10 08 2012
Fluttershy :

Je l'ai regardé récemment et sans compter toutes les erreurs que tu cites, c'est vachement incomplet comparé au livre (mis à part que dans le livre, les chiens mutants et les boules de feu venaient de nul part...).

10 08 2012
Bragolhilion :

O.ô J'suis tombé sur ton blog parce que je cherchais un site de Geekouze qui me permettrais d'expliquer clairement d'où on vient. Et puis j'ai lu tes articles datant de 2007, ton aversions pour les publicités que je partage (j'ai enfin un coupain qui pense comme moi TROLOLO) mais j'étais dans un vide sidéral voyant que ton dernier article datait de sept 2011.
Et puis la lumière fût (de bière) !

Merci CerberusXt pour ces longues heures de divertissement et de culture tr0p 4w3s0m3 g33k !1!§

10 08 2012
Monolith' :

Pff quelle feignasse ce Cerb' ;p
Manque plus que la bannière du site changée en trololo ou une trollface sur le pangolin ^^

Ceci dit ça fait toujours plaisir de voir un nouvel article sur le site, même si c'est une presque copie d'un article de 42, savoir que tu as toujours du temps pour nous entre deux lapidations de rédacteurs récalcitrants me fait chaud au cœur !

10 08 2012
prime :

snif .... ca faisait telllllllleeeeemmmmmeeeennnnntttt longtemps... je vais reprendre gout à la vie....

10 08 2012
Juncoril :

C'est marrant, car j'avais justement vue une autre critique du film qui pointait aussi l'awesomeness de l'héroïne et le profonde connerie du concept et elles se complètent. C'était le spoiler de l'Odieux Connard (que je recommande, google it) pour info. La critique madeinNioutaik ( comme quoi, j'avais pas tord de le laisser dans mes favoris ) pointe plutôt l'ennui et l'autre parle surtout du scénario en bois.

Sinon, je suis content : je me demandais ce qu'était l'image bizarre d'un électhor dans un cercle, en faite c'est pour les hunger games. Cool, j'ai appris un truc. Et je commence à détester Memebase, aussi.

Ah, aussi : honte sur toi, ta famille, ton chien et ton ordi (NOOO...OON) pour trois générations pour ne pas savoir ce qu'est un geai moqueur, et donc ne pas avoir lu L'oiseau d'Amérique de Walter Tevis. Qui latte environ mille fois les jeux faimlimpiques en tant qu’œuvre d'anticipation.

Par contre, tu parles pas trop de Battle Royal je trouve dans cette critique, tu dis juste que les HG sont plus fades.


tl;dr : Critique du même film sur le blog d'un Odieux Connard, pour les curieux, et malédiction sur CerberusXT pour ne pas connaître le geai moqueur.

10 08 2012
Dalz :

Ah, moi qui croyait en un vrai retour... Manqué... Oserai-je attendre la suite alors ?

10 08 2012
Dalz :

Ah, moi qui croyait en un vrai retour... Manqué... Oserai-je attendre la suite alors ?

10 08 2012
Le bibliothécaire :

Yop ^^

Bien content de voir un nouvel article ! Le précédent reste cependant on préféré. ;p

Celui-ci est drôle, mais rien à faire : n'ayant pas vu le film mais lu les bouquins, j'ai malheureusement du mal à me rappeler tout le temps que tu critiques le film. Du coup, j'ai un arrière goût d'injustice (peut-être injustifié, j'ai pas vu je répète), qui gâche un poil la qualité du rire. ^^

Si le film est tel que tu le décrits avec ton objectivité coutumière (:3), il ne rend pas justice aux livres qui constituent de très très bons ouvrages jeunesse.

En même temps, après HP et Twilight, c'était pas très difficile. Mouafr.

11 08 2012
Marty Beelblebrox :

Ça fait du bien de voir un article (même si il est honteusement repompé d'un 42) !
Bizarrement cet article m'a donné envie de voir le film. Avant je voulais pas car il semblait nul, maintenant je veux bien car il semble aussi drôle que Dragon Ball Evolution !

11 08 2012
CerberusXt :

J'entend souvent dire que le livre est bien mieux que le film mais il y a quelque chose qui m'intrigue, dans le livre les prémisses idiotes sont les même, l'evilness des ennemis de la "tellement gentille et formidable" Katniss sont les même et leurs réaction pendant le jeu (moa pa rapé arbre & tué c fun") doivent être les même non ? Donc en quoi cela "sauve" il l'histoire ? Qui a t'il dans le livre qui fait passer la pilule ?

11 08 2012
WTF :

Mais c'est quoi cet article sans queue ni tête, écrit par un gars qui ne peux pas aligner 2 phrases sans placer un mot dans un anglais phonétique ?! Je suis on ne peut plus d'accord pour dire que le film n'est pas un chef d’œuvre. Mais, avez vous lu le livre vous tous qui avez commenté ??? Je pourrais m'amuser à descendre vos arguments un par un. Malheureusement je me doute que vous êtes butés et bornés à votre monde. Cette histoire décrit la vie de personnes emprisonnées, dominées par une un Capitol qui possède puissance de feu et richesse, sans espoir de pouvoir sans sortir vu que la dernière révolution s'est terminée par l'extermination du District 13 (j'ai lu la suite mais je vais pas la pourrir pour ceux qui ne l'ont pas fait). Bon je vous laisse vous défouler à loisir. Je me tiens prêt à défendre, seulement avec des personnes avec qui il est possible de discuter...

11 08 2012
CerberusXt :

"écrit par un gars qui ne peux pas aligner 2 phrases sans placer un mot dans un anglais phonétique"

Es-tu sur de ne pas t'être contenté des images monsieur troll ?

"Je suis on ne peut plus d'accord pour dire que le film n'est pas un chef d’œuvre. Mais, avez vous lu le livre vous tous qui avez commenté ???"

Je vais recopier ce que j'ai mis dans mon commentaire juste avant : J'entend souvent dire que le livre est bien mieux que le film mais il y a quelque chose qui m'intrigue, dans le livre les prémisses idiotes sont les même, l'evilness des ennemis de la "tellement gentille et formidable" Katniss sont les même et leurs réaction pendant le jeu (moa pa rapé arbre & tué c fun") doivent être les même non ? Donc en quoi cela "sauve" il l'histoire ? Qui a t'il dans le livre qui fait passer la pilule ?

"Je pourrais m'amuser à descendre vos arguments un par un."

Ah ah ah, oui, le très classique "je pourrais trop vous contredire mais je ne vais pas le faire parce que ça fait trop plus mystérieux tavu". Rien de tel pour passer pour un gros troll qui brasse du vent, bien joué, merci d'être passé.

11 08 2012
Smog :

"WTF" : je suis tellement d'accord avec toi. Bravo pour avoir anticipé la réaction de ces personnes si merveilleusement intelligentes qu'elles pourraient écrire les meilleurs livres et meilleurs scénarios du monde en un claquement de doigt, dans lesquels nous ne trouverions rien à redire.
Pour ce qui est de la critique du film, déjà, il faudrait peut être redescendre sur terre pour essayer d'apprécier autre chose que "du sang, du sang, du sang". Tout au long de l'article, tu singes les tributs du district 1 et 2 "tuer c'est fun", mais à côté, selon ton point de vue, rien d'autre n'est "fun" que les scènes de violence..? Bravo Einstein, toi au moins, t'es un sacré génie.
Ensuite, je ne peux m’empêcher de penser que tu es tellement dénué de toutes les qualités qu'on peut accorder à quelqu'un d'un tant soit peu intelligent, puisque tu es complètement passé à côté de l'atmosphère du livre, et par extension du film. Hunger Games n'est pas fait pour être un film violent à la Battle Royale, c'est l'histoire qui est importante, mais comme tu es trop bête et buté pour t'en être rendu compte..
En tout cas félicitation, j'aimerai avoir autant rien à faire de ma vie que d'aller regarder des films qui ne me plaisent pas et de tout réécrire en détail en essayant d'être drôle, je t'envie, tu n'imagines pas.

11 08 2012
Impe :

Cerb, je pense que c'est officiel, quasiment toutes les personnes qui te critiquent ne lisent pas l'article avant et se contentent du titre et des images. (Ou alors ils sont complètement passés à côté de l'atmosphère de l'article (coucou Smog))

11 08 2012
Smog :

Oh non je crois pas être passée à côté de l'atmosphère de l'article : il a essayé d'être drôle à tout prix, de tourner en ridicule un film, parfois ça à marché, il m'est arrivé de rire en lisant l'article (car oui, parfois c'était pertinent et drôle), mais parfois il débite un ramassis de conneries qui ne sont absolument pas drôle ni pertinentes, même avec l'esprit ouvert et en étant de bonne humeur. Vous qui critiquez les films, pas de la manière la plus gentille, ayez au moins la décence d'accepter les critiques des critiques. Sinon vous êtes encore plus bêtes que ce que je m'étais imaginée.

11 08 2012
CerberusXt :

Euh, ou ça une critique de critique ? Parce que bon, entre les "des fois il dit des trucs qui sont faux" et autres "tu dis n'importe quoi mais je ne vais pas t'expliquer pourquoi", je vois surtout de la bile de fanboy aigri. Détrompez moi bande de mécréants, postez vos arguments !

11 08 2012
CouteauBleu :

J'avais oublié combien tu adorais les trolls...

Sinon, pour répondre à ta question sur la différence bouquin/film, elle est assez importante (si je juge le film uniquement sur ta critique et quelques autres que j'ai lues). Déjà, la principale scène débile, celle de l'arbre, passe un peu mieux, ils font un tour de garde (ce qui est presque aussi débile vu que celui qui reste éveillé pourrait égorger tous les autres) et pas de feu, le livre insiste un (tout petit) peu plus sur les aspects "dilemme moral", l'action plus centrée sur le point de vue de Katniss et l'écriture pas trop mauvaise (même si j'aime pas le présent de narration) le rendent plus agréable à lire que le film l'est à regarder, bref c'est un peu mieux. Mais de là à dire que c'est un très bon livre ...

11 08 2012
Smog :

Ça c'était pas une critique en fait. C'était simplement pour dire que je pensais pas être totalement passée à côté de l'atmosphère de l'article. En revanche, dans mon premier commentaire je fais une critique sur un point, mais bon je dois être une personne tellement moins digne d’intérêt que toi que tu n'as bien évidemment pas prit la peine de lire mon commentaire. C'est pas grave, moi je crache de la bile de fanboy aigri, et toi tu dois sans doute être Dieu, enchantée. Maintenant je vais passer mon chemin, je suis pas ici pour me fâcher, seulement pour commenter ton article (ah mais attends, en fait tu n'acceptes que les commentaires ô combien utiles de gens qui te disent qu'ils aiment ? Evidemment c'est plus facile à accepter !), mais vu que tu n'as pas été doté ni de la politesse ni d'une certaine humilité à ta naissance, je vais te laisser tremper dans ton bouillon d'auto-satisfaction alimenté par des benêts qui se sentent bien trop intelligents pour apprécier le moindre film moins violent que les autres.

11 08 2012
CerberusXt :

N'inverse pas les rôles Smog, tu fais la vierge effarouchée alors que tu arrives en balançant du "mais comme tu es trop bête et buté pour t'en être rendu compte." et autres "Bravo pour avoir anticipé la réaction de ces personnes si merveilleusement intelligentes qu'elles pourraient écrire les meilleurs livres et meilleurs scénarios du monde en un claquement de doigt, dans lesquels nous ne trouverions rien à redire."

Tu commences par des attaques personnelles et Ad Hominem et après tu viens nous la jouer "bouhouhou vous êtes méchant à pas répondre gentiment à mes gentilles questions", sale hypocrite.

Sinon, pour ce qui est de l'histoire du bouquin, je te ferais remarquer que je juge un film, pas un bouquin, si pour apprécier le film il faut obligatoirement avoir lu le livre alors désolé, ça en fait une très mauvaise adaptation doublé d'un mauvais film.

Ensuite, abordons le sujet de la violence, la voir graphiquement à l'écran quelque part cela m'importe peu, la ou cela devient problématique comparé à Battle Royale c'est que BR profite de l'absurdité de ses prémisses pour poser de nombreuses questions et développer une psychologie et une horreur basé sur l'inhumanité de la situation. Dans Hunger Games on a juste une TREEEEES gentille fille qui se bat contre des TREEEEEEES méchants pas beau, bref, le film (j'imagine que le livre aussi mais je peux me planter) évite autant que possible tout dilemme moral en faisant mourir tous les personnages qui n'étaient pas des caricatures de monstres sans âme hors caméra et jamais de la main de l’héroïne. Tout cela est accentué par le fait que tout le monde semble se foutre complètement du jeu, tout ce qui les préoccupe ce sont leurs beaux habits pour le défilés, ce qu'ils vont dire à la télé (parce que la célébrité c'est cool même quand on risque de mourir), etc...

Dernière chose, ne me dis pas que tu trouves le concept de "on tue des enfants pour éviter une rebellion" crédible, rassures moi ?

11 08 2012
Seii :

Smog : faut pas te prendre la tête comme ça, j'adore les bouquins, j'ai aimé le film, mais ça m'a pas empêché de bien rire devant cet article ! Il contient quand même une sacré part de vérité au fond, il faut pas oublier que l but de l'article est de troller à mort le film :)

Sinon à propos de l'attitude des méchants pas beaux, ça a été très exagéré dans le film. Ils le sont aussi dans le livre, mais pas autant et on a le droit à quelques explications supplémentaires dans les livres du pourquoi (ça reste bateau par contre : le vainqueur devient une star en gros, et comme ils sont quand même cons comme des balais et qu'ils ont le cerveau lessivés par le Capitol, ils y vont de leur propre gré aux Hunger Games, lolol.) Bref, dans le film on dirait une colonie de vacances, et j'ai pas ressenti de stress contrairement au moment où je lisais le livre.
Et le problème avec le film, c'est qu'on a pas les pensées de Katniss, c'est ça qui rends le tout un peu neuneu : dans le livre elle se questionne souvent, même si effectivement elle ne tue que des "méchants". C'est à partir du 2e tome surtout que ça se gâte sur le plan moral : elle commence à buter des gens pas forcément méchant, fait des cauchemard à propos de l'arène, des gens qu'elle a tué, et dans le 3e tome elle va jusqu'à devenir un peu tarée à cause de tout ça.
Bref. Ça va quand même assez lentement, et dans le film ça passe moins bien.

Voilà, je vais pas non plus m'étaler :p Je voulais juste défendre un peu la série qui n'est pas juste une histoire "gentil vs méchant mais les gentils gagnent sans avoir rien fait de méchant puisque c'est des gentils ^^", et montrer que les fans d'Hunger Games ne sont pas tous des fanboy "nn tu critik pa tu konnai ri1" :D

11 08 2012
pacboy :

hahahahaha ces fanboys ils sont marrants. Cerb les commentaires dans tes articles sont aussi marrants que l'article. Entre le Pignon (oups pardon Pignard) créationniste, et ici où les gens ne savent pas lire, ou devait sauter des mots, on se marre. Franchement j'avais trouvé cet article hilarant quand je l'avais lu sur le webzine, mais là, tu as nourri les trolls et c'est joli à voir :)

11 08 2012
Carpologue :

Moi je viole des carpes

11 08 2012
Krokenstein :

Je trouve que les détracteurs ont raison sur un point : l'auteur va loin et abuse même.

C'est pas beau de se moquer de la caméra bancale, de l'absence de dilemmes suite à des choix scénaristiques pour le moins foireux, d'un boulanger/pâtissier ninja, d'une ruche sortie de nulle part sinon de mon fion et d'un énième triangle amoureux à la Twilight.

Rien que ça, et la décence serait de rappeler à l'auteur qu'on ne s'en prend pas aux films qu'on peut qualifier d'handicapés. Ah mais... Que fait la police de l'humour, pardi ?

11 08 2012
carpe diem :

@ carpologue

Brule en enfer espèce de sale pervers

11 08 2012
Carpologue :

Meuuuheuheuheu, carpe diem mon ami

11 08 2012
estya :

moi, j'ai ri.
et le mieux, c'est que j'ai lu les livres, et pas vu les films :)
donc : je pense bien rigoler en regardant le film (quand il sera en DVD à 3 euros hein).

ça fait grandement plaisir de retrouver un article ici, surtout pour troller joyeusement un film (pourrit) !

12 08 2012
Blopfish :

The geek knight return !!! Yeah ! \o/

Je serais curieuse de savoir quels films tu apprécies quand même...

13 08 2012
bleuha :

merci :') enfin

13 08 2012
Mastermind :

ah.. merci Cerb, et dire que j'ai failli retirer nioutaik de mes favoris quotidien.
Il sont sympas tes lecteurs-trolls. je paris sur des collégien(ne)s fanboy/girl qui se sentent puissants dans leurs arguments parce qu'ils font parti des miraculés qui maîtrisent l'orthographe et al grammaire de base, et qui se sentent trahi de découvrir que ce qu'ils prenaient pour une réflexion profonde n'est en fait...qu'une daube. Leur dit pas que twilight n'est pas une réflexion sur le sens de la vie et la nature d’une relation amoureuse véritable sinon tu va avoir des ruptures d'anévrisme sur la conscience...^^
En plus c'est paradoxale parce que tes articles sont quand même copieux alors si ils critiquent c'est que théoriquement isl ont tout lu. Mais si ils aiment pas, pourquoi ils ont tout lu ?

En tout cas j'espère que ton bunker de maitre du monde est bientôt terminé parce que les détracteurs s'amassent (et les fauteuils électriques aussi mais là n'ets pas la question). bref, anger is rising (and hunger is rasoir ?)

TL,DR : J'ai bien rigolé, une fois de plus

13 08 2012
Bragolhilion :

Mais putain Smog arrête toi deux minutes là. Sérieusement t'as rien compris à l'intérêt de cet article ou quoi ? C'est exagéré, et 'faut le prendre au second degrés, et ça se nomme l'Humour (avec un H majuscule parce qu'a ce stade, c'est de l'art).
J'suis également aller voir ce film, et je l'ai apprécié. Pourtant j'ai aussi apprécié l'article aussi. Cela fait-il de moi un hérétique ?

13 08 2012
CerberusXt :

Ca fait plaisir de voir que même des fans peuvent faire la part des choses, ma foi en l'humanité vient de grimper d'un cran (maintenant elle est à -9998).

@Blopfish : Mon coeur aigri m'empêche d'apprécier quoi que ce soit. Sinon, en vrai, dernièrement j'ai beaucoup aimé Prométheus malgré ses incohérences plus massives que la plus massive de tes copines et sa propension à ne répondre à aucune question (merci l'école Lost des scénaristes), il faut dire que je suis un grand fan de la SF d'exploration. J'ai aussi adoré la Maison au fond des bois, un vrai régal pour tout fan de film d'horreur. Niveau série télé j'ai surkiffé Sherlock, mangez en !

13 08 2012
Centrois :

Comme Cerberus est une grosse fégnasse, je vais même lui épargner de se justifier pour Prométheus en entrant dans sa tête :

"Les effets spéciaux sont sublime (les ingénieurs je les trouve magnifique avec leur visage/corps ciselé comme s’ils étaient en marbre), la 3D était de bonne qualité et vaguement utile (un exploit, je supporte pas la 3D au point ou je cherche activement les séances en 2D ^^), certaines scènes chocs sont très puissantes et il y a le plus awesome des droides de l’univers ! Et ce ne sont pas les personnages parfois bien cheap ou relou (l’héroïne et ses croyance a deux balles est une vraie truffe, elle fait d’ailleurs un magnifique binome avec jean-claude « trolololo j’enlève mon casque sur une planète inconnu parce que je suis con !! » Duss), certaines scènes ridicules (« Bonjour, je suis un biologiste et je tripote des pénis de l’espace parce que moi aussi je suis un gros con ») et autres petit défauts qui parsèment le film qui sont parvenus à ternir le régal que ce fut de voir aussi sublimement mis en image mon pitch préféré de science fiction :)"

Non non, ne me remercie pas :p.

13 08 2012
Guga :

Belle critique, ca m'a bien fait marrer et ca m'a presque envie de regarder le film en accéléré (tel le 3eme volet de Astérix ou après avoir vu 2 chutes en 1min 30 de film j'ai parcouru la fin en accéléré...)
J'aimerais assez avoir un article semblable sur le dernier batman qui, si il n'est pas une adaptation d'un roman, contient néanmoins TOUTES les caractéristiques du film d'action patriotique américain, ce qui le rend super prévisible et fadasse...

13 08 2012
Siarys :

Gnaaah ! Enfin de bons présages ! Hourra à la résurrection de Nioutaik !!1

13 08 2012
Grellini :

ERMEHGERD AH NWEW RERVIEW

Pratiquement un an que j'en rêve ! Même si c'est du retoast, c'est toujours une renaissance !

*musique épique de Mark Gormley avec des armoiries-pangolin*

14 08 2012
Mog :

Je fais parti de ces gens qui ont adoré le film. J'ai acheté les trois livre peu après.

Cependant tu as manqué certaines informations dans le film ( remarque il y a pas mal de truc que j'ai compris uniquement grâce au livre, parce que la caméra ... :S )

Du style la mort de la "Gentille" :

True Love était parti cueillir des baies, sauf qu'il a séché ses cours de botanique et donc il a pris que des baies empoisonnées. Gentille est parti ninja une parti des baies car elle a estimé que True Love n'était pas quelqu'un de con et qu'il avait suivi les cours de survie. Je crois que c'est dit dans le film qu'elle a était victime de l'ignorance de True Love. ( Même dans le livre il est présenté comme con xD )

Je rappelle cependant aux fans du livre qui se sentent blessé que les articles de Cerb ne sont pas "parole divine", y'a de la mauvaise foi et du troll là où il faut et quand il faut mais il y a aussi du vrai.

14 08 2012
thetruk :

un nouvel article !
j'ai vu le film, je l'ai apprécié, mais l'article de nioutaik m'a fait beaucoup rire
vivement d'autres articles!
pour cerb' :

hiphiphip HOURRA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

14 08 2012
Eva :

Hmmmm... Tu sais que le temps que tu te sortes les doigts, accessoirement j'ai changé deux fois de taf et j'attends un gamin...pour les 1ans du mioche on aura sûrement un deuxième article..

Bon jte kiffe quand même ton boule.

14 08 2012
CerberusXt :

"pour les 1ans du mioche on aura sûrement un deuxième article.."

Ca lui ferait un cadeau d'anniversaire bien minable, surtout qu'il ne saura pas encore lire !

14 08 2012
Ryô :

Ah que c'est bon.
Merci Cerb!

15 08 2012
swpolo :

Ca fait du bien de voir un nouvel article qui plus est terrible de chez terrible (tu m'as tué avec le : "A cet instant, on en est à plus de 40mn de film et le seul truc qui est mort est un piaf, PAL-PI-TANT !")
Faudrait que je me remette à lire les 42 >_>

15 08 2012
Émy :

Franchement, je suis d'avis qu'il suffisait de voir les affiches de ce film pour se rendre compte que ce ne pouvait être qu'une bouse pour public de pré-ados sans aucune espèce de recul ni d'esprit critique (tout comme Twilight en fait).


Sinon, j'ai juste tilté sur le panel de photos avec Sherlock et de Doctor "David Tennant" Who et j'ai eu envie de t"épouser, mec !

Super article sinon.

15 08 2012
Yeah :

Énorme je suis fan continu comme sa :)

16 08 2012
molecule :

Ah, il est encore vivant ! Cool !

16 08 2012
Le bibliothécaire :

"J'entend souvent dire que le livre est bien mieux que le film mais il y a quelque chose qui m'intrigue, dans le livre les prémisses idiotes sont les même, l'evilness des ennemis de la "tellement gentille et formidable" Katniss sont les même et leurs réaction pendant le jeu (moa pa rapé arbre & tué c fun") doivent être les même non ? Donc en quoi cela "sauve" il l'histoire ? Qui a t'il dans le livre qui fait passer la pilule ?"

Dans le bouquin, justement, Katniss Everdeen n'est pas vraiment gentille ni formidable. L'Evilness des ennemis n'est pas aussi grandiose que ce que tu dépeins ici (la population du Capitole, par exemple, prends réellement les Hungergames comme un jeu et une chance pour leurs participants). On peut-y voir plus les méfaits de l'ignorance et de l'absence d'esprit critique comme source principale de l'Evilness des méchants. D'ailleurs attention SPOIL : les "gentils" ne sont pas nécessairement gentils non plus : Le 13ème district n'est pas forcément plus sympa, et certains districts profitent un peu plus de la situation que d'autres.

Quant aux prémisses (à savoir l'envoi de deux enfants comme sacrifice en punition etc) qui peuvent sembler contre-productives au départ, elles ne sont pas très éloignées de la décimation qui avait court dans les légions romaines, par exemple.

Ce qui en fait un bon ouvrage jeunesse, à mon sens, c'est justement qu'il ne prends pas nos plus jeunes pour des billes et n'hésitent pas à présenter un contexte plus subtil qu'on ne le voit (et que l'héroïne ne le voit) de prime abord. Ce qui, et c'est bienvenu je trouve, ne la rends pas particulièrement meilleure pour la cause (Elle plaide d'ailleurs pour que les Hunger Games soient reconduit après la "victoire" avec les enfants du Capitole).

17 08 2012
KLeMiX :

Putain c'est long un an pour un article mais que j'aime ton style
Moi ca m'a donné envie de voir le film !1one!!eleven !!

Sinon pour Smog, je te conseil l'article sur le troll Ninja il est très intéressant ;)

17 08 2012
CerberusXt :

"Quant aux prémisses (à savoir l'envoi de deux enfants comme sacrifice en punition etc) qui peuvent sembler contre-productives au départ, elles ne sont pas très éloignées de la décimation qui avait court dans les légions romaines, par exemple."

Oui enfin il y a quand même une grande différence entre tué des soldats partant à la guerre suite à une défaite (c'est la guerre à la base, le risque est là) et buté aléatoirement des enfants pour prévenir toute rébellion. Qu'ils tuent des fortes tête ou des petits malins qui veulent défier le capitole pour en faire des exemples, c'est une technique de terreur qui marche bien, mais tuer des enfants ça a l'effet inverse (brillament démontré par le film).

Pour Katniss et les UBER MECHANT AHR AHR AHR plus en demi teinte dans le bouquin je veux bien te croire, au moins le livre permet surement d'entrer dans sa tête et clarifier plein de non dit que le film aurait dû faire passer pour ne pas avoir l'impression de suivre potiche girl VS le monde. Ca doit rendre l'ensemble bien plus appréciable.

18 08 2012
VMTax :

Merci ! ca valait le coup d'attendre, du bonheur car du nioutaik et ce film, mais ce film.... jamais j'ai autant regretté de payer pour allé au ciné. Je pense que le télécharger en boucle et le supprimer a chaque fois serait la meilleur solution (télécharger tue comme la cigarette).
En plus je tombe sur l'article pile au moment où je vois des amis HEUREUX de sa sortie en dvd. Vais faire le trie sur fb moi tient.
Quand 2h devienne 6h, +1.

18 08 2012
exoo :

Enfin !!!
Comme certains le site est en favori, j'ai cru que tu avais disparu de la surface de la terre (smog aurait sans doutes apprécié) mais ma visite mensuelle a été fructueuse. J'ai la chance (ou pas) de ne pas lire 42 du coup c'était tout frais pour moi et j'ai bien kiffé. Par contre, si possible, ne pas attendre 1 an pour un autre article serait un plaisir.

Jvais le mater ASAP, j'adooore les daubasses.

18 08 2012
Grayfox :

Enorme ! J'ai toujours adoré l'antiphrase bien menée, mais alors toi tu réinventes le genre ! T'as penser à écrire à des comiques connus pour leur apprendre c'est quoi l'humour ? :)

20 08 2012
CarboPasta :

Le gros problème dans le film (par rapport au livre) reste que tout est montré. Dans le livre, Katniss est vraiment isolée dans la forêt, et on ne sort pas du jeu à chaque instant pour montrer comment les producteurs génèrent des arbres et des chiens à partir de modèles 3D (WTF ?). D'ailleurs dans le livre, rien n'est généré "à la volée" : les arbres lance-feu sont déjà là à la base, et les chiens/mutants ont été créés dans un laboratoire puis déposés là. Ils n'apparaissent pas par magie.

Reste que le concept de base est assez bizarre (même si pour moi il y a une sorte de vision jusqu'au-boutiste de ce que peut donner, à l'extrême, la télé réalité combinée avec un peu d'expérience de Milgram), mais alors que le film m'a tout bonnement déçu, j'ai beaucoup aimé le livre, qui n'est pas si naïf qu'on peut le croire. SAUF POUR CE VIEUX TRIANGLE AMOUREUX A LA CON QUI SERT A RIENNNN et qui pollue également le livre iufezbfizbe fiezbf ze.

20 08 2012
Le bibliothécaire :

"Oui enfin il y a quand même une grande différence entre tué des soldats partant à la guerre suite à une défaite (c'est la guerre à la base, le risque est là) et buté aléatoirement des enfants pour prévenir toute rébellion."

Pas tellement, à mon sens. Dans les deux cas, on a un tirage au sort. Il n'y a aucune justice et on fait entrer en jeu la peur d'être désigné, le soulagement de ne pas l'être et la honte de ne pas agir contre l'"injustice". L'objectif, tel que je l'ai compris, est de faire intégrer aux districts qu'ils sont impuissants. L'accepter rends d'ailleurs la honte de ne pas agir un peu plus supportable. Au final, c'est une méthode de conditionnement psychologique.

20 08 2012
La glue au fond du c.. :

Oui, ils sont enfin de retour pour nous jouer un mauvais tour. :)

20 08 2012
kazuma :

"La bibliotécaire"

Tu as un enfant, il vient d'être désigné pour participer à un jeu de massacre.
Il se fait tuer dans d'atroces souffrances, et celui qui l'a tué (venant d'un autre district) est finalement le vainqueur de ce jeu.
Tout le monde acclame l'assassin de ton enfant, et voilà c'est fini.
Et grâce à ce jeu, tu ne penseras JAMAIS à tenter une rébellion, au contraire tu es bien comme ça....

Franchement....

21 08 2012
River :

Merci pour ce "nouvel" article Cerb'
J’espère qu'il sera suivi de pleins d'autres !!
Vite, vite, un article sur la religion des pokémons ^^

Pour en revenir au sujet, j'ai vu le film, je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis dessus, mais je ne vois pas vraiment en quoi Battle Royal est "mieux"...
Je trouve les persos hyper caricaturaux (même pour des jap), les situations téléphoné etc...
Du coup j'ai pas dépassé le tome 3... est ce que cela s'améliore après ? Peut etre, mais c'est tout de même embêtant d'avoir à attendre dans ce cas.

21 08 2012
kazuma :

"River"

Le manga est assez long (15 tomes) mais prenant, même si le plus chiant est qu'il y a quasiment un flashback à chaque personnage avant qu'il meure.
Par contre le film est plus "direct" si j'ose dire...
Au cas où le film te tente, je te déconseille fortement le Battle Royale 2, c'est une sorte de doigt d'honneur fait à tous les fans du 1er film...

21 08 2012
CerberusXt :

Le scénario du 2 est pourtant réalisé par l'auteur du 1, comme quoi ^^ (mais je confime, ça daube l'andouillette)<br/><br/>
Sinon, BR est mieux à mon sens parce qu'il va au bout de l'absurdité du jeu, dans le manga les persos sont développé fortement pour la plupart et j'adore tout particulièrement la "veuve noire" qui a une histoire assez atroce que l'on vient à comprendre progressivement et qui rend ses actes certes horrible mais non manichéen comme le film hunger games (je précise le film).

22 08 2012
Mono :

J'aime bien les trolls =) "On aime pas ta critique, tu as manqué évidemment toute la subtilité du film mais plutôt que de mettre calmement en évidence les choses que tu as ratées, on va partir du principe que t'es trop con et borné pour comprendre et on va te pourrir aveuglément. Bah oui, c'est dur d'actionner les muscles de la main pour taper sur un clavier, vais pas me fatiguer moi. Enfin, si, juste assez pour casser les c* de tous ceux qui ont saisi le ton de la critique"
And the Darwin award goes tooooo...

Je me contenterai d'ajouter que je dois être plus simple d'esprit que pas mal de gens ici parce que j'ai bien kiffé le film et que je trouve que l'écart entre la liesse des gens du Capitole et la situation des tributs (notamment pendant la scène du défilé en costumes) est glaçant. Je dois dire que je me suis laissée captiver par l'atmosphère du film ^^' Mais j'ai bien ri devant certains passages de la critique xD

23 08 2012
TokenWhite :

Yeah, Nioutaik is back \o/

24 08 2012
Le bibliothécaire :

@ kazuma : Jamais dit qu'ils le vivaient bien. Simplement qu'ils se sentent impuissants et qu'ils ont peurs. Des témoignages de ce genre à propos de parents qui ne se rebellent pas immédiatement alors qu'on leur prend leurs enfants pour, au choix : les convertir/les assassiner/leur faire un toucher rectal/... Il y en a pas mal dans notre histoire.

Oui, souvent ça a finit par péter. Mais il a fallu le temps. Un peu comme dans le bouquin. C'est tout ce que je dis. ^^

24 08 2012
Allez louia ! :

comme je suis heureux, je devais bosser ce matin, tan pi.

25 08 2012
Galoo :

Oooh, CerberusXt, comme ta verve ironique et pleine de mauvaise foi (attention à ne pas mal lire) m'avait manquée. Quand j'ai vu ton sujet, je savais que ça allait déclencher l'ire de certains fans qui ne peuvent pas prendre du recul, alors que tout ça, c'est surtout pour le LULZ.

Alors bien sûr, tous tes arguments de démontage ne sont pas parfaits, des fois c'est tellement de la mauvaise foi que ça fait tiquer, comme par exemple : "Pourquoi ? Ou plutôt, pourquoi maintenant ? Après 74 années de Hunger Games qui ont vu la mort de centaines d’enfants, pourquoi ne se révolter que maintenant ?"... Bah il peut y avoir 150 raisons que ça pète d'un coup, comme pour beaucoup de soulèvements (le district 11 est bien pauvre, suffit que cette année ça ait été la grosse grosse merde et pouf ça fait des chocapics révolutionnaires !).

Et la comparaison avec Battle Royale se prête bien au film, qui a été vendu comme une joute sans merci, mais pas aux livres et aux films suivants. Et au final le résultat est bien différent. Dans BR, c'est pour éradiquer la jeunesse délinquante dans un contexte historique réel du Japon d'aujourd'hui, une sorte d'épuration. Là, c'est politique, tout le monde ne vient pas du même district, question de soumission à la capitale tout ça, et c'est aussi de l'entertainement (dans BR, personne ne regarde le massacre - à part Kitano qui fait les comptes). Donc... Mouais, je t'ai vu plus efficace sur d'autres films, genre Taken (que pourtant j'ai bien aimé), petite forme je dirais.

Je note que tu lui as quand même mis 4/10 donc c'est que t'es pas à ce point contre.

Et sinon, HS : big up d'ex-follower de Chamboul, le blog JV de Fluctuat, qui s'en est allé après avoir déjà perdu le si précieux Derek, snif (je me souviens t'avoir vu y poster quelques fois).

26 08 2012
Oeil de verre :

On se demande aussi pourquoi notre Marie Sue ne dort pas sur sa plateforme en PVC chromé IKEA quand elle est sur son arbre (en haut à droite) ... A croire que notre réalisateur avec un compas dans l'oeil et n'a pas vu pendant au moins 2 secondes ce cadrage de cyclope.

imageshack.us/photo/my-im...

27 08 2012
chris :

Juste quelques petits commentaires (j'ai lu les 3 bouquins, et pas vu le film) et ATTENTION, SPOIL !

- Le grillage entourant le district 12 est censé être électrifié (en fait il ne l'est quasiment jamais), et il y a un énorme trou: on comprend dans le bouquin que le district 12 ne posant pas spécialement de problèmes, les soldats ne s'énervent pas trop là dessus. En fait, dans ce district ils sont relativement "cools" et achètent même à Mary Sue la bouffe qu'elle rapporte de la forai. Si je me rappelle bien, il faut pas se faire chopper dehors et il y en a de toute façon peu qui sortent (par peur des animaux iirc).

- Dans le bouquin, c'est une amie de Mary Sue qui lui file la broche du geai, pas sa soeur. Du coup dans le film ça parait effectivement incohérent.

- Lors des séances d'entrainement en commun, dans le bouquin ils suivent bien les directives du mentor alcoolo, à savoir cacher leurs talents. Ils apprennent notamment à se camoufler, à faire des pièges, ... Donc le film a l'air de raconter nawak là dessus.

- Pour l'histoire de la sélection, normalement les plus jeunes ne sont quasiment jamais sélectionnés: pour avoir de la bouffe ou autres trucs, les djeunz prennent des tickets supplémentaires augmentant ainsi le risque d'être sélectionné. Et il me semble que chaque année, un ticket supplémentaire est rajouté par personne. Donc comme les sélections commencent à partir de 12 ans, la soeur de Mary Sue (avec 1 ticket) aurait mieux fait de rester couchée ce jour là vu sa chance.

- Ca n'a pas l'air de transparaître dans le film, mais bon il semble assez évident que le Capitole peut faire "pression" sur la famille ou les amis des candidats, donc le coup du "j'te mets une flèche dans la tronche pendant que tu picoles avec tes collègues juges" n'est pas une option valable...

- Pour l'histoire de pourquoi les districts ne se rebellent pas: bon honnêtement c'est vrai que ça m'a pas choqué en lisant le bouquin /o\ En fait, le Capitole a des ressources technologiques (notamment militaires) largement supérieures à celles de tous les districts réunis. En plus, lors de la 1ère rébellion, ils ont atomisé un district (le 13) pour calmer tous les autres.

- Dans le film Mary Sue a l'air d'être présentée comme genre totale badass, alors qu'hormis sa compétence de oufzor à l'arc, dans le livre je ne trouve pas qu'elle donne cette impression. D'ailleurs comme l'a signalé quelqu'un d'autre avant moi, elle commence à péter une durite dans le 2, et dans le 3 n'en parlons pas. J'aimerais d'ailleurs bien voir ce que va donner l'adaptation en film de la fin ...

29 08 2012
Anon :

J'adore ton blog et ton humour, mais j'ai vraiment eu du mal avec cet article !
Difficile de voir si c'est de la pure mauvaise foie ou si t'en rajoutes juste un peu. J'ai vu le film récemment, et j'ai enchainé avec les trois bouquins que j'ai dévorés.
Le film ne rend peut être pas hommage aux livres, et je note que beaucoup de choses que tu critiques ont été rajoutées ou ne peuvent pas être expliquées dans le film (évidement, il est difficile de retranscrire les réflexions d'un personnage dans un récit à la première personne, à l'écran).

Chris explique avant moi quelques unes de ces différences, je ne vais donc pas m'attarder dessus.

Par contre par rapport au film en lui-même, je pense que tu avais une fausse idée de ce que tu allais voir. Hunger games ne repose pas sur le gore, le grand spectacle, l'action effrénée d'un film hollywoodien. Et le réalisateur a très bien cerné ça, d'où les caméras qui tremblent, les musiques qui se taisent quand Katniss arrive dans l'arène, etc... Le but est de rendre le tout réaliste, pas qu'on se croit dans un film, et c'est cette réalité qui rappelle au spectateur que ce n'est pas un simple jeu mais que les enfants sont la pour mourir. Tourner ce film comme un film d'action serait allé totalement à l'encontre du message des livres, et se serait même rangé du coté du "capitole". Au final, le spectacle gore des enfants qui s'entretuent, il est monté par le capitole et est destiné au peuple de Panem, et c'est justement ca qui est dénoncé. Nous, on voit ça de l'intérieur, par Katniss.

C'est aussi pour ça que les hunger games en eux même ne durent que la moitié du film : la promotion du film a peut être été mensongère, mais la découverte de cet univers post-apo et la description de ce régime totalitaire est tout aussi importe à l'histoire que les jeux.

J'ai aussi été surpris de voir que tu trouvais la scène de la mort de Rue (la gamine :p) ridicule... je ne suis vraiment pas fleur-bleu mais cette scène m'a troublé, ému, beaucoup plus que n'aurait pu le faire la décapitation sauvage de plusieurs de ces enfants.


Pour le jeu des acteurs, j'espère que tu étais vraiment de mauvaise foi ! Oui, les méchants ont des têtes de méchants (le "grand méchant" du 1 a bien la tête de l'emploi et j'avoue qu'il est un peu ridicule dans le film) mais je trouve que l'actrice qui joue Katniss a fait un travail remarquable et ne surjoue pas du tout Oo.

Pour moi, Hunger games (les livres en tout cas) décrit surtout l'évolution d'une adolescente de 16 ans (qui est loin d'être une Mary Sue) qui ne pense au début qu'à sa petite personne et à sa famille, et qui va par la suite être prêtre à renoncer à sa vie pour refuser de tuer quelqu'un, tout ça en devenant le symbole d'une rébellion qui n'attendait qu'un geai moqueur comme elle qui montrerait le chemin à tout le monde. D'ailleurs, on évite dans Hunger Games le cliché du héros qui va tout accomplir par lui-même : finalement, Katniss ne sait pas grand chose et est manipulée au fil des tomes. Certains personnages du tome 1 ont d'ailleurs beaucoup plus d'influence sur cette rébellion que l'ont pourrait le croire au début...


Je suppose que rien n'arrivera à te convaincre, mais si jamais tu en as l'occasion, essaye de lire les livres ! Ils ont eu un succès phénoménal et ce n'est pas pour rien. Au delà du triangle amoureux Katniss-Peeta-Gale se trouve une dystopie avec un vrai message, des personnages très attachants et on est complètement happé par le récit. On est à des années lumières d'un twilight ou autre roman pour ado, et chacun peut y trouver son compte.

Ça fait quand même plaisir de voir que tu te remets à écrire sur ton blog ! :D
J'ai quand même bien rigolé sur certains de tes commentaires, malgré nos avis divergents ^^.

29 08 2012
CerberusXt :

@Anon : J'ai vraiment l'impression qu'une confusion se crée sur mon article lorsque l'on a lu le livre. Je le reprécise, mon article critique le film et uniquement les éléments que le film apporte au spectateur, le fait qu'il manque des choses précisées dans le bouquin est en soit une erreur de plus à mettre au compte du film et pas un reproche à faire aux spectateurs qui n'ont pas l'envie de lire les livres après avoir vu le film (qui ne met pas du tout en appétit).

"Par contre par rapport au film en lui-même, je pense que tu avais une fausse idée de ce que tu allais voir. Hunger games ne repose pas sur le gore, le grand spectacle, l'action effrénée d'un film hollywoodien. Et le réalisateur a très bien cerné ça, d'où les caméras qui tremblent, les musiques qui se taisent quand Katniss arrive dans l'arène, etc... Le but est de rendre le tout réaliste, pas qu'on se croit dans un film, et c'est cette réalité qui rappelle au spectateur que ce n'est pas un simple jeu mais que les enfants sont la pour mourir."

C'est fort probable oui mais comme il n'a pas du tout été vendu comme tu le décris, forcément, ça n'aidait pas. Cela dit, je maintiens le plus gros reproche que je fais à ce film basé sur un pitch proche de battle royale : l'absence de choix difficile et d'ambiguité morale ! Dans Battle Royale quelque part je me fous royalement (ah ah) du gore, ce qui m'a scotché c'est l'horreur psychologique de devoir tuer des camarades de classe, de savoir que même si tu aimais quelqu'un avant maintenant tu dois t'en méfier. On ne ressent rien de ça dans Hunger Game ou seul les méchants vraiment très méchant sont un problème pour Katniss. Même les règles du jeu se plient à sa volonté pour empêcher qu'elle ait un choix difficile à faire en tuant Khebab (ou Pita je sais plus). Et ça, avec un point de départ comme ça, c'est juste inexcusable, d'autant plus si l'auteur avait comme volonté de montrer l'horreur de la situation et critiquer la violence.

"J'ai aussi été surpris de voir que tu trouvais la scène de la mort de Rue (la gamine :p) ridicule... je ne suis vraiment pas fleur-bleu mais cette scène m'a troublé, ému, beaucoup plus que n'aurait pu le faire la décapitation sauvage de plusieurs de ces enfants. "

Ca aussi c'est un reproche que tu fais parce que tu as lu le livre et donc toi tu as pu t'y attacher. Regarde à nouveau le film objectivement, Rue intéragit avec Katniss dans 2 scènes et demi en étant généreux, elle ne parle quasi pas et on ne sait pour ainsi dire rien d'elle, de ses envies, de son passé, etc... Comment suis je supposé m'attacher à un personnage dont je ne connais rien à part sa tronche ?? Donc oui, je sais c'est moche, mais quand elle est mort ça m'en a touché une sans faire bouger l'autre.

"Pour le jeu des acteurs, j'espère que tu étais vraiment de mauvaise foi ! Oui, les méchants ont des têtes de méchants (le "grand méchant" du 1 a bien la tête de l'emploi et j'avoue qu'il est un peu ridicule dans le film) mais je trouve que l'actrice qui joue Katniss a fait un travail remarquable et ne surjoue pas du tout Oo. "

A ce niveau je reproche deux trucs au film : les super méchants et Katniss. Ces deux reproches ne sont pas directement lié au jeu d'acteur (somme toute honnête, sans plus non plus faut pas s'emballer mais juste comme il faut) mais au script ridicule. Comme expliqué en long et en large dans l'article les méchants semblent sortir tout droit d'un film disney, ils sont tellement too much que ça en devient risible rapidement. Katniss elle, vu qu'on est jamais dans sa tête (film oblige), elle passe juste pour la meuf qui réussit tout et qui geint tout le temps alors que tout le monde autour d'elle se plie en 4 pour lui faire plaisir, que ce soit son mentor, le type qui lui fait les costumes, le type de son district, son namooooureux, etc etc... Du coup c'est une Bella qui met juste un peu plus les mains dans le camboui.

"Je suppose que rien n'arrivera à te convaincre, mais si jamais tu en as l'occasion, essaye de lire les livres ! Ils ont eu un succès phénoménal et ce n'est pas pour rien.

Le succès n'est pas vraiment un argument, twilight a un succès énorme et Fifty Shades of Grey également donc bon.

"J'ai quand même bien rigolé sur certains de tes commentaires, malgré nos avis divergents ^^."

C'est le principal, dommage que ta lecture ait été inconsciemment teinté par ta connaissance des livres, mais c'est le soucis avec les adaptations généralement.

29 08 2012
chris :

Attention, encore du SPOIL. You've been warned!

Il faut reconnaitre que Mary Sue n'a effectivement pas à faire de choix (trop) difficiles quant à la mort des autres candidats: elle ne veut pas tuer Khebab/Peeta, elle ne veut pas tuer Rue, mais il y a quand même un échappatoire how convenient: Rue se fait buter par qqn d'autre, pour Peeta il y a la grosse feinte du "on change les règles". Et les autres s'entretuent sans qu'elle soit vraiment concernée (ma foi, spa non plus spécialement crétin comme technique). Pour les tributs de carrière qui chassent en groupe genre "trololo tuai sai rigolo", dans le bouquin je n'ai pas ressenti cette impression. Ils sont effectivement sans pitié, chassent en groupe (sachant qu'une fois les autres éliminés ils se butent entre eux, c'est pas non plus forcément incohérent comme technique), sont trop confiants, mais dans le film ça a l'air beaucoup trop caricatural.

Il y a juste un vague dilemme à la fin à l'annulation du changement de règle, dans le bouquin, le 1er réflexe qu'a Mary Sue à l'annonce, c'est de lever son arc pour buter Peeta (qui lui est prêt à se sacrifier).

C'est vrai que cet aspect là (la quasi absence de dilemme moral) dans le bouquin m'a un peu déçu aussi.

29 08 2012
Comte :

Les acteurs sont mauvais et insipides... c'est tellement vrai que la production elle même en est consciente et agit comme à chaque fois quand elle se sait servi d'un casting dit "premiers rôles" très faible et sans consistance:

Une seule tactique => On sort les monstres du Cinéma en les faisant jouer de petits rôles où ils ont l'habitude d'exceller!

Du coup, vu que l'univers est improbable et que les acteurs n'aident en rien... on a un Donald Sutherland dans un rôle de leader charismatique au regard incisif et sans pitié. On a un Woody Harelson dans le rôle d'un alcoolique marginal, blasé de la vie et qui va se prendre d'affection (sans raison) pour Katniss. On a un Stanley Tucci dans un rôle d'exentrique médiatique qui crée à lui seul cette dichotomie entre le massacre à venir et le show autour des candidats (d'ailleurs on peut se plaindre, les spectateurs ont au moins le temps de s'attacher à eux alors qu'on nous présente la girl, le crétin, les mauvais et très brièvement les gentils qui vont aimer la girl). On a même un Wes Bentley qui s'en sort bien avec ce nouveau rôle inquiétant, mystérieux et calculateur!

Ces pilliers sont la pour stabiliser l'univers, nous ne sommes pas dépaysés, on les reconnait pour ce qu'ils sont, aucune surprise (et on prend même plaisir à les voir jouer)... du coup on sent moins la faiblesse de l'intrigue, les énormes incohérences, l'absence totale d'implication au niveau des personnes tuées... on a pas l'occasion de se sensibiliser, on subit le tout sous une caméra J-Fox rendant la soupe juste imangeable!

Dommae, vraiment... j'avais aimé ce clivage entre la promesse de mort qui plane chez les candidats et tout le show qui pousse les gens à les aduler avant de les voir mourir! Malheureusement lorsque ces pilliers disparaissent, qu'il ne reste que ces mauvais acteurs... le tout s'effondre et on réalise qu'on nous a à nouveau arnaqué!

30 08 2012
Anterak :

Merci pour cet article, et bon retour! (Ok ça fait 1 mois mais bon, les vacances toussa)

Je n'ai pas vu le film, mais j'ai lu les 3 bouquins, ET C'EST DU THON EN BOITE.

Voilà, je ne comprends pas comment le succès de ce truc, l'histoire est improbable au possible.

De ce que j'en ai retenu par rapport au film :
Déjà comme dit plus haut, c'est une amie de Katniss qui lui offre la broche, pourquoi changer ça dans le film, vu que ça amène une incohérence assez énorme (CA PORTE CHANCE, en effet, 1 chance sur 200 d'être tirée au sort, bien vu!).

Ca s'appelle les "hunger" games, mais en fait ils n'ont jamais faim les jeunes. Et y'a de l'eau à profusion.

Y'a AUCUN mentor qui a dit à ses élèves "N'allait pas vers la corne d'abondance au début!!!", vu que c'est un massacre. Ou alors ils sont tous tarés comme Katniss et qu'ils n'avaient jamais vu les hunger games à la télé (vu que ça passe tous les ans depuis leur naissance)...

Qui peut croire que les hunger games apporte "l'espoir" ? L'espoir que si tu survis en tuant 23 autres enfants de ton âge, tout va être bien dans ta tête parce que tu auras plein de pognon ? DAFUQ is that shit ? Ca n'apporte que la terreur, et surtout ça montre aux districts que quelque part, y'en a qui vivent dans l’opulence comme des gorets, au lieu de cloisonner tout le monde et de surveiller tout ça gentillement, ce qui serait 'achement plus efficace.

Rue met 2 heures à crever avec un pieu gros comme sa jambe dans le torse, et le mec qui l'a tué meurt avant d'avoir touché le sol avec une flèche. Seems legit.

etc etc, l'histoire est tellement bancale et improbable (en effet comme ne pas se soulever AVANT alors que chaque année t'as quand même 23 gamins qui sont massacrés pour "rien" ???), je regarderai sûrement le film en dvd ou sur NRJ12.

Dans le bouquin, il y a des choses qui sont un peu plus claires (genre la broche), mais il y a son lot de trucs bien débiles/pathos/wtfesques.

Quelques exemples sans trop spoiler :
Katniss est présentée comme un personnage endurci, qui a du s'occuper de sa famille quand son père est décédé, aller chasser en dehors du district (même si c'est toléré, c'est normalement interdit), etc etc. Or dés que les HG commencent, all hells break loose. Elle ne prend plus AUCUNE décision, elle se laisse porter par les évènements en se posant watmille questions à la con.

Lors de la scène de l'arbre, Katniss, pour ne pas faire de bruit en sciant la branche où sont les abeilles mutantes, et donc risquer de réveiller les gens qui dorment dessous, attend que l'hymne national JOUE A FOND LES MANETTES (comme tous les soirs) pour scier sa branche! Parce que forcément, l'hymne ça ne les réveille pas les neuneus qui dorment! Alors qu'une branche qu'on scie...

La fille qui meurt à cause des baies, uber WTF of death. "Elle est très intelligente", mais elle ne se demande pas si le boulanger du district des mines sait vraiment ce qu'il fait en ramassant des baies ?

Et enfin la fin, quand ils "rechangent" les règles en disant "Un seul vainqueur", dans le bouquin la 1ère réaction de Katniss n'est pas de double petit suicider avec les fameuses baies, mais de prendre son arc et de bander une flèche en visant Peeta (sauce blanche) PARCE QU'ELLE SE DIT QU'IL VA ESSAYER DE LA TUER!! *facepalm*

Enfin voilà, je ne spoile pas la suite (vu que c'est encore pire de mon point de vue, le "pitch" du 2ème bouquin est tellement nawak...), je vais attendre que le 2ème film sorte pour voir ce qu'ils vont en faire!

Et maintenant lisons l'article sur le catch... <3

30 08 2012
HGfan :

Si ce film est si nul, pourquoi écrire un article long comme ça ?? Nawak...

31 08 2012
Digueul :

Ah, parce qu'on ne devrait des articles longs que pour les films qu'on aime ? Du coup, on fait comment pour expliquer précisément pourquoi on a pas aimé un film (ou en d'autres termes, pour en faire une VRAIE critique) ?
Nawak².

31 08 2012
nomeho :

Dire qu'un remake de BR a été annulé à cause de cette bouse

01 09 2012
zygopetalum :

Moi j'ai bien aimé le livre et le film (j'ai lu le livre APRES avoir vu le film) et j'ai adoré les deux.
Alors bon, maintenant c'est relativement difficile pour moi de détester un film (sans compter twilight, je n'ai vu aucun film pourri à part Cosmopolis (étrangement, un acteur est commun à ces deux films...) et Skyline), mais là je pensais qu'il plairait à une majorité de monde.
Enfin, tout ça à peu d'importance, j'étais pas venu poster pour dire ça. En plus ton article m'a fait bien rire, et t'as cité plein d'incohérences que j'avais pas relevé... vu que je déconnecte mon cerveau quand j'entre dans la salle, et que je regarde avec des yeux vitreux l'écran, faut vraiment faire une sacré connerie pour que je m'en rende compte.

Enfin, par contre j'aimerai quand même qu'on m'explique pourquoi tout le monde adore la daube monumentale qu'est le film battle royale ?
Je comprend tout à fait qu'on aime pas Hunger games, mais y a pas à chier, en comparaison, niveau jeu d'acteurs, intérêt du film, attachement aux personnages et tout ça, Battle Royale est au raz des pâquerettes !
Y a seulement deux bons acteurs, les deux volontaires. Sachant qu'il y en a un qui joue qui dit pas un mot du film...les personnages sont stupides, le professeur est limite invincible, (souvenez vous, la fin du film !), et on enchaîne les scènes sans intérêts où on voit des personnages inconnus s'affronter...
Expliquez moi comment quelqu'un peut préfèrer ce film à Hunger games, qui n'est certes pas le film du siècle (ni même de l'année), mais quand même, qui se laisse regarder, entre amis avec un paquet de chips.

01 09 2012
CerberusXt :

@zygopetalum : "j'aimerai quand même qu'on m'explique pourquoi tout le monde adore la daube monumentale qu'est le film battle royale ?"

Quatre mots : Ambiguïté & Choix moraux difficiles.

J'ai développé plus haut en commentaire et dans mon article mais c'est l'idée générale. La force de Battle Royale et son horreur provienne de l'absurdité de ses prémisses, l'inhumanité des règles et comment des jeunes y réagissent. Les scènes que tu vois comme du remplissage sont justement ce qui manque à Hunger Games, ce sont tous ces moments de doute, d'incompréhension face à l'horreur, d'amitiés brisées qui font l'intérêt de Battle Royale. D'ailleurs, toute cette horreur est pour moi condensé dans la scène du phare. Je ne spoile pas pour ne pas gâcher le truc si quelqu'un ne l'a pas vu mais à cette instant on ressent vraiment toute la paranoia et l'atrocité du jeu.

01 09 2012
zygopetalum :

Moi j'ai trouvé ça incroyablement pourri, avec aussi quelques incohérences majeures, genre le gars capable de pirater les bracelets, le fait que le premier à obtenir une mitraillette ne pense pas à tuer tous ceux qui succèdent son passage, le prof invincible...sans compter le fait que la justification de cette loi est encore plus pourrie que la justification des Hunger Games (ce qui n'est pas peu dire). Déjà, si tu veux calmer les élèves une bonne fois pour toute...tu les préviens de l'existence de la loi, non ?
Parce que bon, ils apprennent c'est qu'est la Battle Royale une fois qu'on leur a mis le collier...je pense que même la classe d'élèves la plus débile et horrible du monde, si tu lui explique gentillement le principe de la loi, et leur dit qu'ils sont à deux doigts d'être choisis, ils se calmeraient. Pas la peine de les tuer pour calmer les élèves.
Et puis la scène du phare...j'avoue que c'est peut-être la meilleure scène. Mais, mon Dieu, c'est super mal joué quoi ! Je veux bien croire que le doublage français d'un film japonais soit pas forcément facile, mais m*rde, même sans prendre en compte les voix et intonations, c'est naze quoi !
Derrière ça, on peut critiquer le jeu d'acteurs de Hunger Games qui est loin d'être parfait, certes, mais bon, allez pas dire qu'il est pire que celui de Battle Royale.

Quant aux choix moraux difficiles, j'ai trouvé que c'était pas franchement le cas pour tout le monde, quand tu vois la fille complètement tarée, qui n'hésite pas à tuer ses amies à peine quelques heures après le début du jeu, euh, j'ai pas l'impression qu'elle ait été balayée par le remords. Si encore la scène avait lieu après quelques jours passés à lutter pour sa survie, je veux bien, mais là...
Bon après je crois pas que l'Asie soit spécialiste des films, et je sais pas trop quel budget ils ont mis dans leur film. Mais ça devait pas être les acteurs qui leur ont coûté le plus cher...

02 09 2012
Rainbow Dash :

Putaize ! Tu es bel est bien vivant ! Je te croyais mort à cause d'une pluie d'acide provoquéd par les usines qui sente trop pas bon. J'ai apprécié cette article, je suis un funking noob qui ne prends pas le temps de lire 42 (même si j'aimerais/devrait le lire, non, ne me fouette pas avec un chat, j'ai horreur de ça D: ).

Du coup, comme je suis content, je m'en vais une nouvelle fois libérer ma semence blanche sur l'écran qui m'affiche ton magnifique billet.

Au passage, je serais heureux que tu me fasse l'amour.

02 09 2012
Glium :

Cerb a repris!!!!!! \o/ je t'aime très fort même si tu mériterais une fessée d'avoir attendu si longtemps!!!

03 09 2012
Khot :

J'ai adoré cet article bien qu'étant fan de la trilogie et du film ( :p )

En fait le film a été réalisé par un fan, joué par des fans et donc forcément il s'adressait aux fans de Hunger Games.
Je pense que lire le premier tome était vraiment nécessaire pour bien comprendre la portée du film et le(s) message(s) qu'il veut transmettre ( et donc l'apprécier). Du coup pour un spectateur "lambda", le film n'est qu'un "méchant" vs "gentil" au sein d'une émission téléréalité. Ce sont les 74e HG, les participants ont toujours vécus "avec", et dans les districts favorisés y participer est un honneur. Ils ont vécus toutes leurs vies dans l'esprit de de devenir un jour le vainqueur d'où leur absence d'âme apparente. Ils restent néanmoins des victimes du joug du Capitole ( si le film n'avait pas omis une scène mythique du livre après la mort de "Evil Girl Lanceuse de couteaux sauf sur les arbres", ç'aurait été beaucoup plus clair m'enfin.. faudra regarder les bonus du DVD :p )

Voilà, bon je ne m'étendrai pas sur d'autre point où je suis en désaccord avec toi: je me suis bien marré quand même en lisant l'article et c'est tout ce qui compte :D.
Mais, par pitié, arrêtez de vouloir accuser HG d'être un remake de BR. D'accord, la forme est grosso-modo la même ( même si HG a un scénario bien plus complexe ), mais BR appuie avant tout sur la violence alors que HG dénonce un système politique ( avec une pseudo-histoire d'amour en plein milieu, mais ça reste un roman jeunesse hein ? ). Toutefois n'ayant pas lu le manga, je ne critiquerai pas BR sur les nombreuses failles du film ( tous les chefs d’œuvres en ont, faut pas se leurrer ! )

03 09 2012
CerberusXt :

@Khot : Si on compare Hunger Games à Battle Royale c'est parce qu'il est vendu comme tel. Aucun trailer, aucune pub ne parle de l'aspect politique, on entend juste parler d'un jeu ou des enfants s'entretuent, d'ailleurs même le bouquin s'appelle "Hunger Games" et pas "Panem ça craint" ou "La violence c'est vraiment moche - Tome 1". Et puis entre nous, que l'on ajoute autant de couches que l'on veut, un film/bouquin basé sur un concept de jeu ou tout le monde doit s'entretuer et ou un seul vainqueur peut s'en sortir, difficile de nier la similitude.

03 09 2012
Nor :

Très sympa comme article quand même :p
Je l'avais déjà lu sur 42 mais bon je peux vraiment l'apprécier maintenant que j'ai lu les deux premiers tomes/vu le film/suis en train de lire le trois.

En fait dans l'article le problème qui m'a le plus gêné est cerné : l’absence de dilemme moral. Honnêtement sans cette volonté de saborder l'intrigue avec autant de hargne dans la suppression de ces problèmes moraux ça aurait pu être un bon film/livre.
C'est encore pire dans le film vu que c'est encore plus caricatural, mais globalement si on enlève quelques détails le film est une adaptation au poil de c*l du bouquin.

Le livre est plus gore (le film montre un peu de sauce tomate mais ça s'arrête là, dans le bouquin on parle beaucoup de pus... :D), très légèrement plus profond (les tributs "true 3v1l" du film sont un peu plus développés, le personnage de Katniss me plaît un peu plus avec ses quelques remarques d'humour noir par moment...), mais ça s'arrête là.
Heureusement, je trouve le deuxième vraiment meilleur : c'est le même, mais avec une vraie intrigue (enfin, elle tient sur plus grand qu'une feuille de PQ, contrairement au premier, et j'ai été surpris par la fin et ça je kiffe en général :p)

12 09 2012
Sacrai :

Bonjour CerberusXt,

Je ne sais pas si tu regardes toujours les commentaires, donc je ne vais pas poster un pavé. Je lis ton blog de temps en temps depuis quelques années, et c'est avec peine que je remarque une baisse de qualité assez forte dans tes critiques. Ton analyse est juste linéaire: tu te contentes de critiquer chacune des scènes sur des points plus que douteux, même les scènes qui n'ont vraiment rien de choquant. Tout les jeux d'acteur font soit du surjeu, soit du monoexpression, et à la longue ça fait perdre tout son sens à la critique...

J'ai remarqué que certaines personnes ont commencé à débattre avec toi, mais le ton agressif à vite transformé le truc en troll, c'est dommage. Je n'apprécie pas du tout ce film : tout ce qui rendait le livre intéressant est absent/pas expliqué, ce qui rend le truc extrêmement fade... Mais le réalisateur a fait un effort dans les détails, dans le respect de l'histoire qu'on trouve rarement dans les adaptations. C'est loin d'être une bouse totale, surtout à d'autres adaptations (je suis une légende, ça c'est une vraie insulte à l'auteur).

Enfin bref, si tu es toujours intéressé par ce qui fait de cette histoire un bon bouquin, je serais ravi de t'en parler. Quoi qu'il en soit, il semblerait que tes billets dégagent un certain charisme, ce serait dommage de t'en servir pour faire du troll automatique, comme tu sembles le faire ces temps-ci

12 09 2012
CerberusXt :

Je lis tous les commentaires, je n’y répond juste pas toujours.

Tu es peut être différent des autres mais ton commentaire ressemble énormément a un type de commentaire que je reçois très régulièrement, celui dit dû "je préférais ce que tu écrivais avant" et qui étrangement survient quasi systématiquement lorsque j’ai touché à un sujet cher à l’auteur du commentaire et qu’il n’a donc pas pu apprécier totalement la mauvaise foi (j’y ai eu droit sur pokémon, sur d’autres films, etc…).

Ceci étant dit, oui, la critique est linéaire mais hé, c’est le principe de spoiler l’histoire complète, ça ne se fait pas dans le désordre. Ensuite, adaptation "fidèle" ou pas, comme précisé précédemment je juge le film, pas un livre ET un film et comme tu le dis toi-même, le film craint nous sommes donc d’accord. Et oui, je sais, je parle souvent de mono expression ou de non jeu mais c’est souvent un des élément clé des films pourris, ne pas le signaler serait donc un peu idiot (d’autant plus que je n’ai pas particulièrement insisté dessus avec hunger game).

« Quoi qu'il en soit, il semblerait que tes billets dégagent un certain charisme, ce serait dommage de t'en servir pour faire du troll automatique, comme tu sembles le faire ces temps-ci »

Le principe de mes critiques c’est justement de critiquer des films pourris, critiquer de bon film n’a aucun intérêt humoristique donc oui, forcément je fais du vilain troll comme dans 99.9% de mes billets (si tu ne l'as pas remarqué depuis le temps je suis surpris que tu sois un lecteur régulier, rien que sur les 12 derniers articles, 11 sont critiques ou remplis de mauvaise foi propice au troll).

12 09 2012
Sacrai :

Effectivement, le sujet me tient à coeur (en même temps, en général on réagit à ce qui nous intéresse), et vu que je ne sais pas trop à quoi ressemble ton back-office, je présumais que tu arrêtais de lire les commentaires au bout de quelques jours après les posts.

Sur la linéarité du post, je ne suis pas d'accord avec toi. Tu peux faire ta critique de plusieurs façons, et même le point de vue linéaire ne nécessite pas de commenter la moindre scène. Prenons taken, un de tes anciens billets: tu vois le scénario, le casting, la mise en scène séparément. C'est plus agréable à lire, et de cette façon tu ne retiens que les trucs vraiment choquant du film, ce qui donne un article plus court mais de meilleure qualité. Ici, les bonnes remarques sont dissimulées dans une multitudes de moins bonnes remarques, ce qui fait faire la grimace à ceux qui sont trop habitués à ton style d'écriture pour ne voir que la forme.

Qu'on soit bien clair: ce n'est pas le troll en soit qui est mit en cause ici. Pour les critiques de film sérieuses et pragmatiques, on va sur allociné... pas sur nioutaik. Maintenant, il y a une différence entre un billet constructif saupoudré d'un bonne dose de vannes, et le troll dans le seul but de troll. D'après les réponses aux autres commentaires un peu plus haut, je pense que tu aspires à un fond de vérité...

12 09 2012
CerberusXt :

"Effectivement, le sujet me tient à coeur". Ceci explique cela. A l'occasion lis ma critique de Total Recall ou de Saw 3D construites sur le même modèle pour voir à quel point cela peut teinter une opinion (légitimement).

12 09 2012
Sacrai :

Maintenant au niveau de hunger games. Tu dis que c'est globalement un pompage du film Battle royal, qui est aussi une adaptation. Ayant lu les deux ouvrages, laisse moi te faire un résumé des deux :

- Battle royale parle d'un Japon alternatif où la hausse hallucinante de la délinquance à pousser le pays à faire voter la loi BR. Cette loi permet au gouvernement de tirer au sort une classe de troisième parmi les plus turbulentes pour le jeu, le but étant de faire rentrer les jeunes dans le droit chemin en utilisant la peur. L'histoire parle d'un garçon faisant partie d'un groupe de rebelles qui se fait volontairement enrôler dans un de ces jeux pour en mettre fin.

- Hunger games parle d'une dictature qui soumet tout un pays pour le confort d'une minorité. Katniss a eu la chance d’être dans le district le moins restrictif de tous (grillage presque jamais électrifié, pacificateurs très laxistes), ce qui va lui permettre de survivre et de faire survivre une bonne partie du district avec le gibier qu'elle attrape. Pour s'être portée volontaire pour sauver sa soeur, pour son comportement amical envers ses adversaires, elle va rapidement devenir à la fois une célébrité pour les habitant du capitole et un symbole de liberté pour les gens des districts. Au cours de chacun des bouquins, elle va provoquer le soulèvement d'une nouvelle révolution.

L'erreur du film hunger game a été de concentrer l'attention du spectateur sur le jeu, alors que ce n'est pas l'élément le plus crucial de l'histoire, loin de là. Le fait qu'elle ait tenu la main de Peeta pendant le défilé ou d'avoir déposé un bouquet de fleur sur la dépouille de Rue est plus important pour le fil conducteur de l'histoire que tout les combats hors champs de l'arène.

C'est tellement mal expliqué que comme ça, ça donne un ensemble incohérent et fade. Mais il faut prendre en compte que le film dure déjà plus de deux heures, et que reproduire une ambiance mise en place et alimentée pendant 400 pages est dure à reproduire sur un écran...

Pour conclure: à défaut de ne pas montrer les bons coté d'un film, ne pas en inventer de mauvais t'éviterait des commentaires désagréable de la part des fans. Quoique parfois c'est relativement divertissant : les commentaires sur ton billet de tokyo hotel étaient presque aussi marrants que l'article lui même xD

12 09 2012
Sacrai :

Ben justement, c'est total recall qui m'a décu premièrement... C'est en lisant deux articles de suite du même genre que j'ai décider de venir te voir.

12 09 2012
CerberusXt :

Reste toujours Saw 3D sur le blog (voir Transformers 3 ou Battle Los Angeles dans 42) pour une troisième opinion (parce que bon, je me sens très rouillé depuis la relance du blog et ça peut venir de ça l'article total recall) ! Concernant précisement Hunger Games, je répondrais en détail demain mais j'ai globalement expliqué précisément le pourquoi du comment HG cloche par rapport à BR plus haut.

14 09 2012
Anterak :

Le problème le plus flagrant de HG, autant le film que le livre, c'est que l'univers est improbable et incroyable (au sens premier, on ne peut y croire).

Cela vient d'abord du fait qu'on ne peut pas appréhender comment on en serait arriver là. On a l'impression d'être dans un bon vieux "post-apo" italien, ou il y a eu une grosse guerre, et depuis une méchante caste surpuissante martyrise les gentils neuneus qui attendent "leur messie". A l'inverse de films/bouquins comme Fahrenheit, Running Man ou BR, qui exacerbent un trait de notre société pour montrer l'horreur d'une dérive possible.

Ca n'arrive que dans les films que "le peuple attend son sauveur". Quand c'est bien fait, la révolte gronde/est en marche, et le héros est embarqué dans la tempête.
Là, on veut nous faire croire que Katniss est plus ou moins à l'origine de la révolte, parce qu'elle est gentille. Pas parce que le Capitole fait s'entre-tuer 24 jeunes depuis 73 ans hein, non, parce qu'il y a une fille gentille. SEEMS LEGIT.

14 09 2012
CerberusXt :

@Sacrai : Anterak a déjà quasiment répondu mais j'ajouterais juste l'élément qui m'a le plus gêné et dont j'ai parlé à plusieurs reprises. Le problème de Hunger Game par rapport à Battle Royale ce n'est pas que le pitch de départ de Hunger Game soit fondamentalement plus idiot que celui de Battle Royale mais le fait qu'Hunger Game passe 50% de son temps à le justifier, à le présenter sous toutes les coutures, à développer tout un univers autour ce qui permet de se rendre compte très très vite que ça ne tient pas debout.

Ensuite, dans BR le film sait profiter de son pitch de départ pour proposer de véritables conflits tant physiques que psychologiques à ses protagonistes. Le pitch n'a qu'un seul but, créer une situation ou l'absurde exacèrbe l'horreur. Dans HG les jeux ne servent à rien dans l'histoire vu qu'aucun choix morale n'en découle, qu'aucun conflit vraiment bouleversant ne perturbe l’héroïne. Concrètement, l'histoire aurait été un concours de bowling ou les perdants sont tués hors caméra par les organisateurs, ça aurait été exactement la même chose.

Dernière chose, si Hunger Games voulait à ce point ne pas être comparé à Battle Royale, pourquoi axer autant l'attention sur les jeux eux même au point de nommer la série Hunger Games ??

14 09 2012
Sacrai :

Initialement, les livres s'appellent respectivement Hunger game, la révolte, et l'embrasement. Le nom de la série a été choisie par l'éditeur, pas par l'auteur. Le hunger game est élément de forme, pas de fond. Mais les jeux prennent beaucoup moins de place dans le livre 2, et plus du tout dans le 3. La série s'appelle Hunger game pour des raisons commerciales, j'imagine... Dans tout les cas, dire que Hunger Games est un pompage de BR revient à dire que ZombieLand est un pompage de l'armée des morts, parce qu'il y a des zombies.

Effectivement, dans BR ou dans Fahrenheit, on essaye de faire passer un message. HG non, c'est juste une histoire. Mais ça n'en fait pas une mauvaise histoire pour autant.

Je n'ai pas ressenti le truc comme toi Anterak. Les gens des districts sont résignés, soumis. Il n'y pas la moindre once de rébellion ni même d'agitation avant cette édition des jeux.

Les hunger games sont un moyen de manipulation, qui font passer un double message aux districts:
- C'est une démonstration de force: nous prenons vos gosses, et vous ne pouvez pas nous en empécher.
- Les autres districts sont vos ennemis.
C'est d'ailleurs le mode opératoire de toute les dictatures réelles: empêcher les gens de faire front, et les contrôler par la peur.

Katniss devient dangereuse pour le gouvernement car elle défie publiquement les règles et donc brise le mythe de la toute puissance du président, tout en étant très populaire auprès des privilégiés du capitole (donc intouchable). Elle va ainsi devenir involontairement l'icone d'une révolution croissante, qui va tourner à la révolution.

Au niveau des jeux... Les morts hors champs sont certainement aussi une volonté du réalisateur de respecter l'histoire originale: Etant donné qu'on suit l'histoire à travers les yeux de Katniss, nous voyons que ce qu'elle voit, c'est à dire pas grand chose. Cette ignorance alimente la moitié des jeux, dans le bouquin: l’héroïne est dans une inquiétude permanente, qui finit par virer à la paranoïa. C'est vrai que dans le film, c'est juste des scènes d'action en moins... Pareil pour ce qui est des choix des choix moraux: Katniss est en permanence en train de se demander si elle va respecter les règles en tuant ses congénères, ou braver le capitole. C'est quand elle s’aperçoit avec horreur que les corps des participants morts ont servi de matières premières (les gros chiens à la fin sont en fait les perdants) qu'elle décide qu'elle ne jouera pas le jeu. Le coup des baies de la fin n'est pas un pur coup de chance non plus, mais passons...

Enfin bref, je persiste à dire que le livre est une bonne oeuvre, et que le film n'est pas une bouse totale: même si il y a plein de saloperies a corriger, le film est limité par le fait que ce soit un film et par son obstination à rester le plus proche possible du bouquin.

18 09 2012
Fantadubled :

Excellent article ! Putain j'ai pissé de rire du début à la fin, j'étais en train de le lire pendant ma pause dej au boulot, mes collègues me prenaient pour un fou tellement je riais !!

06 10 2012
Mxxlle :

Mdrr je suis fan d'Hunger Games mais ça m'a pas empechée de rigoler à ttes tes blagues (surtout le "say fun de tué")

06 10 2012
CerberusXt :

Comme quoi le sens de la dérision n'est pas encore mort ^^

12 10 2012
Camille :

En grande fan d'Hunger Games, gros fou rire en lisant cet article. Sa ma trop tué koi, et tué say tro coule !

15 10 2012
Peach :

Salut, j'ai lu que les premiers commentaires donc je sais pas si on te l'as déjà dis et si les autres seront d'accord avec moi mais je vais te résumer les + du livre :
- l'effet Big americain, et méchants vs gentils hyper skillés en moins : Katniss (ouai moi je l'appelle par son prénom :p) n'est pas une super warrior de la mort qui tue, (même si elle est doué à l'arc). Les méchants ne sont pas juste méchant par plaisir, il font ça pour l'argent et la gloire (un peu comme certain gladiateur et oohhh quelle coïncidence! Le pays s'appelle Panem comme dans Panem et circenses)
et sans faire trop de spoil, l'image de la fille méga forte se brise dans le tome 3, l'image des méchants s'effrite beaucoup dans le tome 2.
- le fait que les hunger games sont normalement des jeux de survie dans un environnement hostile autant que de massacre (mais ça fait moins d'audience au Capitol)
- le gore : il est plus présent par exemple dans la scène des guêpes, la fille du district qui meure part littéralement en lambeaux
- les explications sur les technologie, les animaux mutants créés par le gouvernement pendant la guerre, les muets ...
- l'esprit de révolte et la famine du peuple que l'on ressent vraiment, l'effet de révolte et aussi mieux compris et expliqué dans le livre
- les actions "téléphonées" : au moins dans le livre il y a du suspense
- en fait tous les détails, le scénario est vraiment boff sans les détails
Je sais pas si j'ai tout dit, j'ai surement zappé des trucs essentiels

Mais le mieux pour que tu te fasses une opinion c'est de le lire =)
Peut-être même que tu aimeras ^^
(il est pas très long, et l'écriture est assez simpliste (pas de longues descriptions ennuyeuses à la Tolkien))
Après j'ai vraiment aimé les livres et ça influence vachement quand tu regardes le film (je t'annonce aussi que tu n'es pas le seul à avoir compris gemme au coeur x) )
le film est pas non plus si mauvais que ça (d'ailleurs tu lui as mis 4/10) mais l'epilepsie ça passe vraiment pas (et le truc des arbres et ridicule)...
On y gagne énormément à être dans les pensés de l’héroïne plutôt qu'une vue objective.

21 10 2012
Zang Yu :

L'article est plutôt drôle si on garde à l'esprit qu'il se base uniquement sur le film.
Mais autant le dire tout de suite, il fait parti des adaptations clairement raté et inutile, bref, une daube de plus.
Cela dis, on ressent clairement le fait que tu n'est pas lu le livre, du coup, quand tu y fais référence, ta crédibilité plonge dans des profondeurs abyssales et le résultat c'est que l'article est de moins en moins drôle. C'est dommage.

Niveau crédibilité, on a aussi le rapport : BR ca rox, du sang, tuer, histoire super. HG ca pue, du sang, tuer, histoire merdique. C'est un peu léger tout çà !
D'autant plus que BR avec un scénario c'est juste nawak, dans le film comme dans le livre, le pitch c'est : les jeunes sont des connards ! Tuons en une vingtaine, ça leur fera les pieds à ces sales jeunes.. au détail prêt que les-dits jeunes ignorent tout de l'existence même du BR avant d'être sélectionnés, du coup leur comportement risque pas de changer...

En comparaison HG bénéficie d'un scénario, certes pas abouti en ce qui concerne le film, mais autrement plus intéressant en ce qui concerne le livre.
C'est dommage, en ayant lu le livre tu aurais pu faire un article bien plus drôle et corrosif. Tu as préféré chier sur une bouse (le film), autant dire que l’intérêt est moindre.

Pour finir je dirais que de chier gratuitement sur un gros tas de merde c'est clairement pas intéressant ni pour toi ni pour ceux qui te lisent, et je t'assure que je sais de quoi je parle car j'écris ce commentaire sur ton article.

Bref, ce ne sera qu'une chose de plus que j'oublierais dans les 17 secondes après avoir lu.

21 10 2012
CerberusXt :

"Cela dis, on ressent clairement le fait que tu n'est pas lu le livre, du coup, quand tu y fais référence, ta crédibilité plonge dans des profondeurs abyssales et le résultat c'est que l'article est de moins en moins drôle."

A part l'intro, je ne parle que du film dans cette critique, c'est d'ailleurs assez explicite.

"D'autant plus que BR avec un scénario c'est juste nawak, dans le film comme dans le livre, le pitch c'est : les jeunes sont des connards ! Tuons en une vingtaine, ça leur fera les pieds à ces sales jeunes.. au détail prêt que les-dits jeunes ignorent tout de l'existence même du BR avant d'être sélectionnés, du coup leur comportement risque pas de changer..."

Je pensais l'avoir clarifié dans l'article ce point également. Le problème dans la comparaison BR vs HG ce n'est pas que le pitch de Battle Royale soit meilleur (il est tout aussi moisi), non, la différence c'est que BR ne passe pas 75% de son temps à développer ce dit pitch, à nous montrer les à côtés ou à construire un univers entier dessus parce que justement, et on le voit avec HG, ça aurait été montrer de façon trop flagrante la vacuité du principe de base. La grande force de BR a justement été de vite fuir ce point de départ pour s'attarder sur le jeu lui même et les choix moraux terribles auxquels ses participants sont soumis (choix moraux la aussi expurgé totalement de HG puisque la "gentille héroine" n'a à tuer que des enfants absolument atrocement méchants).

"Pour finir je dirais que de chier gratuitement sur un gros tas de merde c'est clairement pas intéressant ni pour toi ni pour ceux qui te lisent, et je t'assure que je sais de quoi je parle car j'écris ce commentaire sur ton article."

C'est toujours amusant ce genre de remarque légèrement à côté de la plaque, sachant que le principe des "critiques pourries" est justement de critiquer un truc tout pourri. Ce n'est pas comme s'il y avait tromperie sur la marchandise et c'est ce que pas mal de mes lecteurs viennent chercher en venant ici. Ta remarque revient un peu à celle d'un type qui va voir un film d'horreur au cinéma et qui ressort en disant "nan mais mettre du gore et des meurtres et faire peur aux spectateurs c'est clairement pas intéressant, ni pour le réalisateur ni pour les spectateurs".

Enfin bref, tout ça sonne comme un fan de Hunger Games brossé dans le mauvais sens du poil, je peux comprendre.

22 10 2012
Zangyu :

Je constate que ce que je dis n'a pas était correctement interpréter puisque dans l'ensemble je partage ton avis sur le film.
Le scénario original, celui du livre donc, n'est absolument pas présent, on n'entend donc même pas parler des fameux dilemmes moraux que le personnage principal traverse, de son regard sur les événements etc. Il n'y a aucune action a part trois boules de feu, 4 guêpes shootés au LSD et une meute de chien nourris au stéroïde.

Ce qui est également le cas quand on passe de BR le livre a BR le film, car je suis désolé mais dans le film les dilemmes moraux sont tout juste effleurés, du fait que la moindre réflexion d'un personnage se termine immédiatement par un bain de sang. (cf: les deux filles avec leur mégaphone, et la scène dans le phare.)

C'est le coup classique d'une adaptation en film car peu de possibilité d'implanter les détails qui font que l'histoire original est intéressante et digne d’intérêts.

Tout çà pour dire que oui, les deux sont clairement à oublier même si BR à bénéficier d'une meilleure adaptation, ça n'en fait pas pour autant un film de qualité.

Pour le paragraphe légèrement scatophile, je ne dis pas que ton article est une daube fini, mais que la critique est un peu trop facile. Si tu prend en compte que c'est une adaptation, que les acteurs sont tous plus mauvais les uns que les autres ( a part quelque rares exceptions), que la production est pas franchement la plus compétente, alors oui forcément le film est une daube innommable, mais enfoncer des portes ouvertes n'a rien de particulièrement intéressant. Cela dis, j'ai quand même trouver l'article amusant dans l'ensemble puisqu'il se base sur le film.

C'est l'avis sur l'histoire qui m'a quelque peu déranger dans le sens où, pour critiquer son histoire, mieux vaut la connaitre avant et ce n'est le cas que si on a lu le livre, et je persiste à dire qu'avec ce prérequis ton article aurait était encore meilleur (dans le sens, plus corrosif et drôle) car plus proche de la réalité du scénario original.

Je sais pas si je me fait bien comprendre, mais quand je vois comment tu interprète de façon agressive la moindre critique différente de ce que tu penses, je me dis que ça ne vaut pas le coup d'en débattre plus longtemps.


P.s: Pour ce qui est du fait que je soit fan ou non, la question n'est pas là, mais dire que "ta critique c'est de la merde parce que t'es un fan" me semble tout autant léger que le reste.

22 10 2012
CerberusXt :

« Le scénario original, celui du livre donc, n'est absolument pas présent, on n'entend donc même pas parler des fameux dilemmes moraux que le personnage principal traverse, de son regard sur les événements etc. Il n'y a aucune action a part trois boules de feu, 4 guêpes shootés au LSD et une meute de chien nourris au stéroïde. »

Marrant, d’autres personnes ayant lu le bouquin m’ont confirmé ici même que les dilemmes moraux n’arrivent vraiment qu’au tome 3 de la saga, mais peut être se trompent-ils. De toute façon, ça n’a pas d’importance puisque je juge le film, pas le bouquin. Une fois de plus, sans vouloir être méchant, ça sonne comme les fans de Star-Wars défendant les incohérences de la prélogie Star-Wars à coup de "tu peux pas comprendre, tu as pas lu l’encyclopédie intégrale de Star Wars". Si le film avait été diffusé avec le livre et qu’il n’était pas sorti au cinéma ça pourrait être recevable (ou qu’un vigile vérifiait que le spectateurs avaient lu le livre), en l’état, c’est déplacé.

"Pour le paragraphe légèrement scatophile, je ne dis pas que ton article est une daube fini, mais que la critique est un peu trop facile. »

Oui, et ? Des fois une critique est faite juste pour s’amuser et rire, pas pour révolution le monde. En quoi est-ce dramatique ?

"enfoncer des portes ouvertes n'a rien de particulièrement intéressant. Cela dis, j'ai quand même trouver l'article amusant dans l'ensemble puisqu'il se base sur le film."

N’a rien de particulièrement intéressant SELON toi. Perso j’adore les critiques qui bâche un film que je sais pourri d’avance. D’où mon analogie aux films d’horreurs, pourquoi lire cet article alors que tu savais que le film est une daube et que mon article ne se cache pas d’être là pour le descendre ? Qu’attendais-tu en venant ici ?

"C'est l'avis sur l'histoire qui m'a quelque peu déranger dans le sens où, pour critiquer son histoire, mieux vaut la connaitre avant et ce n'est le cas que si on a lu le livre, et je persiste à dire qu'avec ce prérequis ton article aurait était encore meilleur (dans le sens, plus corrosif et drôle) car plus proche de la réalité du scénario original."

Mais il faut le dire en quel langue, je juge LE FILM. Donc je critique l’histoire DU FILM, rien d’autre. Tu vois, tu nies mais c’est dans ce genre de remarque que l’on sent que oui, tu es un fan brossé dans le mauvais sens du poil (ça m’arrive aussi, c’est pas honteux).

"Je sais pas si je me fait bien comprendre, mais quand je vois comment tu interprète de façon agressive la moindre critique différente de ce que tu penses, je me dis que ça ne vaut pas le coup d'en débattre plus longtemps."

Encore une fois, la dichotomie internetesque. Tu viens commenter en disant que l’article est quand même un peu pourri parce que je n’ai pas lu le livre et que tu n’aimes pas que l’on se moque des films nazes ET tu t’étonnes que je ne sois pas de ton avis et que je l’exprime en prenant même la peine d’argumenter le pourquoi je ne suis pas d’accord ? J’ai mes tords, je m’exprime de façon souvent brute (il n’y a pas nécessairement de méchanceté ou d’agressivité derrière, c’est juste mon style d’écriture), mais je trouve légitime d’assumer et défendre ce que je fais quand je juge les arguments qui me sont opposés peu pertinent.

« P.s: Pour ce qui est du fait que je soit fan ou non, la question n'est pas là, mais dire que "ta critique c'est de la merde parce que t'es un fan" me semble tout autant léger que le reste. »

Raccourci, je n’ai pas dit que tu étais un fan PARCE QUE tu trouvais ma critique merdique, j’ai dis que tu étais un fan PARCE QUE tu m’as sorti l’argument fallacieux "tu peux pas critiquer le film si tu n’as pas lu le livre". Nuance.

28 10 2012
camilloulol :

J'ai trop adoré, ça m'a fait péter de rire, sourtout la poudre de perlimpimpim!!!

28 10 2012
lili99 :

J'ai lu le livre et j'ai vu le film. Il manque pas mal d'élément dans le film par rapport au livre ce qui le rend... moyen. J'ai beau avoir apprécié hunger games sur les deux formes, j'ai beaucoup aimé la critique que je trouve justifié et au moins CerberusXt à les tripes pour faire une critique en mettant son avis en valeur contrairement à d'autres...

08 11 2012
Aritchuk :

Excellente critique, pertinente et, il faut bien le dire, hilarante !
Je ne peux m'empêcher de la relire et ça me fait toujours autant rire. J'ai vu le film et, comparé au livre, c'est untre le filmftre la trilogie est danrdandaafantastique. Le film manque cruellement de détails, il est fade et je trouve ça ridicule. Ils auraient pu en faire un truc extra et ils se sont plantés en beauté alors que cette histoire était presque faite pour être adaptée au cinéma !
Je te conseille cependant de lire les livres, on voit qu'il y a un gros dilemme moral ensuite, dans les deux tomes qui suivent et l'angoisse de Katniss est parfaitement représentée dans le premier tome. Les "True Evil" des districts 1 et 2 par contre sont peut-être pas aussi DARK et moins clichés dans le livre. Et quand ça arrive, Katniss trouve ça drôle (comme quand le "Evil Guy" frappe du poing sur le sol et s'arrache les cheveux dans le bouquin quand elle fait exploser les provisions, elle en rit en pensant que c'est un fou dangereux xD).
Bref, ta critique est parfaite, mais il ne faut pas comparer le livre au film parce que tu vois, moi par exemple je suis une grande fan du bouquin mais absolument pas du film =)

27 11 2012
Cato hates you all. :

Ok. Bon, je dois avouer que ça m'a bien fait rire par moments, mais beaucoup de petits détails coincent. Tu devrais lire le livre, la majorité des choses exposées comme illogiques dans ton article y sont expliquées, et il est vraiment incroyable.

28 11 2012
ecopyowew :

XXXEEEEUXEXX
SPSSSSPSSIIW
OOFLLFFFQLFO
LRRORRRRROL
YYYJDJYJYJYJ

14 01 2013
Eszik :

La vache, je me souviens que j'étais tombé sur ce site par hasard et j'avais tellement ri que je l'avais gardé en fav en me disant "Bon, certes, le dernier article a 6 mois mais bon, on sait jamais !" Je suis revenu 6 mois plus tard : pas de changement. Et là, je vois que le site a repris et je suis très très content parce que je sais que vais passer la moitié de mon temps à lire l'article, et l'autre moitié à me tordre de rire !

03 05 2013
Gentille :

On lisant cet article on se rend compte de tous les "non-dits" du film, et donc l'impression donnée aux "non-lecteurs". Et elle n'est pas fameuse.
En tout cas même si certains points ne peuvent être justifiés qu'en lisant les livres (oui je sais, toujours le même speach), ça reste quand même assez drôle, ça peut paraître parfois quelque peu vache mais si on le lit avec second degrès, ça reste sympathique dans l'ensemble.
En tout cas ça me donne envie de lire d'autres critiques, pour m'amuser et arrêter de lire des critiques "pseudo-constructives" qui elles ne sont pas censés drôles, juste vides.

Pour information j'ai lu les livres et en prenant en compte le fait que cet article est à voir avec les yeux d'un spectateur du film seulement, ça n'est pas trop blessant pour les fans (même si je peux comprendre leur dévoument pour défendre ces livres, étant donné que je suis aussi fan.)

19 06 2013
Irritation de la peau :

Merde.

05 09 2013
Ro-Ran :

Grand retardataire, mais bon vu j'aime donné mon avis (quand j'ai pas la flemme ^^)

Je suis nouveau lecteur et déjà très fan des critiques pourries (qui rappelle un peu le joueur du grenier pour les films dans la forme), un sujet souvent facile a critiqué avec beaucoup de mauvaise foi et un humour particulier mais qui tape souvent dans le vrai.

J'ai lu les commentaires et je précise, je n’ai pas lu les bouquins je juge le film mais la saga en elle-même mais je suis aussi un grand déçu de ce film car pour quelqu'un qui ne connait pas la saga, on lit le synopsis du film, on se dit ouvertement que ça va être un Battle Royale sans le grand délire japonais autour du gore mais bon ça peut toujours être sympa et on est jamais à l'abri d'un succès.

Le film commençait plutôt bien, mis de côté les grands clichés de film hollywoodien classique dont il est toujours bon de rire dessus et les justifications à la con (mais bon je suis un grand fan de Star Trek, Fringe (bien joué sur le coup), Farscape, ... alors que les justifications sont pas mieux)

Au contraire de toi, j'ai beaucoup aimé le côté "politique" de la justification de pourquoi du comment des hunger games, le Capitol et ses habitants tout droit sorti du 1er arrondissement de Paris de la foire aux immortels de Bilal tous extrêmement content de pouvoir regarder le massacre de jeunes des distincts (Mention spéciale à la dame Maquillage à la truelle qui incarne très bien le décalage complet de la chose), le coup des sponsors qui profitent de la chose, le talk-show très américain sur les futurs morts et le fait que le district 1&2 'forme" leurs jeunes à tuer pour gagner.

Mais un truc que je comprends vraiment pas dans ce film, pourquoi passer la moitié à construire et poser un décors qui à l'air intéressant ( oui malgré le coté badass de mary sue, les nombreuses incohérences et les clichés sans suspenses) si c'est pour passer le reste du temps à lui démonter la tête à grands de manichéisme sur prononcé, de manque de scène de simple survie dans l'arène, de manque de choix moraux ou au moins de la présentation de celui-ci et du manque de paranoïa et <roulement de tambours> Mention spéciale à la scène de tir dans l'arbre d'une débilité profonde et avec les soi-disant "formés à tuer" ???? POURQUOI ???

Et du coup le film qui est présenté et se différencie comme quelque chose de plus "réfléchi" ou "politique" et plus "réaliste" que Battle Royale manque complètement son but en opposant d'un côté plutôt intéressant de par son décalage entre l'horreur de la situation et le coté télé-réalité/outil de soumission et de l'autre côté deux neurones directement sorti d'un film comme twilight.

Et c'est où, selon moi, même sans lire aucun bouquin (même traitement) Battle Royale s'impose finalement en partant d'un pitch tout aussi décousu mais pour aller directement te montrer la dure loi du jeu et son horreur, les amitiés d'une classe qui se déchire à coups d'armes variables, la paranoïa des survivants et les choix moraux tel que se suicider ou participer au jeu ? Et en bonus avec le gore que les japonais adore mettre en scène

Mais il est pas le seul, je suis aussi un grand de la saga Nikopol de Enkil Bilal et son adaptation était pas mauvaise pour un fan mais objectivement à chier et surtout compte tenu de l’excellence de la bd et de la présence de l'auteur en réalisateur. d'alieurs j'aimerai bien voir une critique pourrie dessus ^^ ou sur Max Payne (mais là c'est du niveau de Resident Evil niveau nullité)

22 09 2013
Moiahaha :

Je n'ai jamais autant rigolé devant un blog.
Bravo, tu m'as tué!

16 10 2013
Suzie :

J'adore le film Hunger Games. J'ai vraiment adoré: le concept est bien, les musiques sont bien y tout y tout (même si je trouvais que y avait trop d'effets film américains), mais ça ne m'a pas empêché de rire en lisant cet article. Car la plupart des choses que tu décrit sont trop vraies, (Katniss= la Mary Sue. Le producteur à la barbe chelou xD. Le groupe True Evil qui kiffent tuer à donf) Et je trouvais aussi que l'histoire était pas mal inspirée de Battle Royale. Franchement, j'ai adoré. Bravo, t'as bien analysé le film, et je ne te cache pas les fou-rires que j'ai eu sur certains (pour ne pas dire tous) passages.

28 03 2014
Clement :

Franchement merci pour cette critique, je viens de passer les 2 plus longues heures de ma vie en essayant d'ignorer les incohérences flagrantes de ce film. Le pire c'est que beaucoup s'emballent pour rien, je commençais à douter de ma santé mentale, pensant être seul parmi les bien pensants.

01 05 2014
Darkswane :

Salut, si tu avait lu le livre, tu saurais que tout tes point exprimés sont enfaite bien justifier. Sinon, tu vas devoir attendre les 3 autres films. Les livres sont super, mais il est vrai que je n'aime pas katniss qui est trop badass etc... Mais le film est très bien réaliser et les acteurs ont géniaux sauf boudin ( "un type") qui lui un concentré de matière fécale... *humhum* Il serait agréable que tu arrêtes de dénigrer un si bon travail que des millions de fane ont adorés, qui et, au final, une excelente adaptation, après, beaucoup de chose sont mal faites, c'est vrai mais quand on voit la retranscription à l'écran de ce qui était au départ un best-seller/critique du moderne c'est vraiment très bon. Si tu n'as pas l'intelligence de le constaté, tant pis pour toi.

01 05 2014
Hart :

>si tu avait lu le livre, tu saurais que tout tes point exprimés sont enfaite bien justifier
>une excelente adaptation
Tu ne dois pas savoir ce que "excellent" signifie. Ou alors tu crois que ça veut dire "qui passe des détails essentiels pour l'intrigue à la trappe afin de montrer plus de boobs". Dans ce cas-là, les films pornos doivent être excellents, puisqu'ils n'ont même pas d'intrigue.

>Il serait agréable que tu arrêtes de dénigrer un si bon travail que des millions de fane ont adorés
Oui, parce que "des millions de fane" ne peuvent pas avoir tort. C't'impossible ma bonne dame.

>Si tu n'as pas l'intelligence de le constaté, tant pis pour toi
Et un petit coup de mépris par dessus, ce qui est ironique venant d'un analphabète.


Il serait agréable que Darkswane dégage de l'ordi familial avant ses 18 ans, et qu'il arrête de croire que tout le monde doit être d'accord avec lui.

14 05 2014
eva :

se flim et tune bobe et les critique NON merci je m apelle Katniss bisous

15 05 2014
Oysterlover :

tro de fot, tro consi
Troll suspected.

Mais je surkiffe toujours les arguments à la Darkswane (putain celui la fait meme une faute dans le pseudo...) "des millions de gens ont aimé, donc c'est que c'est bien"

Ce a quoi je répondrais "la merde, c'est bon, 100 milliards de mouches ne peuvent pas se tromper"

(ou plus trollesquement "des millions de gens ont cru que bruler des gonzesses parce que la récolte était pourrie était une bonne idée, donc c'est que c'était vrai")

15 05 2014
Clément :

@Oysterlover

Ou le toujours efficace "Hitler a été élu démocratiquement".

15 05 2014
Don Cornéo :

Point Godwin, on est obligé de la fermer maintenant c'est malin. J'avais plein de truc intelligents à dire pourtant!!

15 05 2014
Karas :

@Don Cornéo

Sur Hunger game des truc intelligent a dire, serieux ?

Je vais pas critiquer le bouquin ne l'ayant pas lu mais le film ( le 1 comme le 2 ) est quand même un digne successeur de Twilight ...

27 05 2014
je m'en batlec du site je veux juste écrire mon avis :

Moi j'ai aimer ce film personellement même si c'est vrai que certain passage me gener mais bon ... citer moi un film parfait si vous pouver ! Je trouve sa dommage que la seul "histoire d'amour" qu'on est pu voir dans le film c'est celle Katniss/Peeta parceque il y avais aussi Cato/Clove les "êtres du mal" du district 2 m'enfin bon on va pas s'acharner non plus, c'est les protagoniste de l'histoire après tout, a eux les éloges ! Quelque scènes de batailles en plus n'aurai pas étais trop demander a mon avis ^^' Pour le reste j'ai adorer les costumes, le scenario et la musique surtout celle au Capitol. J'aurais bien aimer qu'on puisse voir d'autre District (le Distict 2 c'est pas qu'il soit chiant mais bon il est fade quoi" les District 2 sa aurais étais parfait ! :* Après les personnages sont bien j'aime bien les tribu même si on en connais 9 sur 24 (je dit au pifes c'est une façon de parler). Le seule vrai problème c'est que c'est encore les gentils qui gagne mais bon le personnage de Katniss est plutôt bien je pense. Y'a pire comme héroïnes je suis désolé. Elle reste l'un de mes personnages favoris. Pour moi (du moins) cette saga est parfaite ... Non je blague elle a quelque defaut c'est sûr mais pour le reste je la trouve bien adapter ! (Mais ils aurais faire plus de scènes avec les carrières !!! ._.)

Par contre arrêter tout de suite avec "On dirais Twilight!!" Non aller vous pendre ! J'aime Twilight mais sa na absolument rien avoir avec Hunger Games, faut pas déconner.

28 05 2014
Comte Derleth :

Bon j'ai cherché à déchiffrer tes propos (pas simple) mais serais-tu à défendre le film parce que... le livre est bien?
Tu parles de faits que personne n'a vu dans le film (un autre couple dans cet Hunger Game???), je suppose donc que c'est développé dans le bouqin, je suppose donc que ce dernier est bien moins manichéen... j'en conclus donc que le film est encore plus méprisable vu qu'il ignore totalement la volonté de l'écrivain de mettre en avant plusieurs personnalités et peut-être même des dilemmes intéressants.

D'ailleurs c'est probablement le plus grand reproche au film... la "super" héroïne n'a jamais un dilemme moral. Elle n'a jamais à tuer une personne qu'on a pas montré comme particulièrement méchant, elle n'est jamais confrontée à ce qui rend ce battle royal violent: le meurtre égotique. Résultat elle est lisse et donc sans intérêt. Si le seul personnage que tu développes vraiment n'a rien sur quoi s'accroche à part un (mauvais) triangle amoureux, ton film est une bouse!

Résultat: aucune scène de combat intense et dénuée de cameraman parkisonnien
Un unique personnage développé mais jamais confronté à des choix poignants
Des colonies inexistantes mis à part les grands méchants très méchants

Ce film est une bouse... point!

28 05 2014
Gloomi :

@je m'en batlec blablablabla: citer un film parfait?

Groom Service. (ok, c'est pas du tout le même registre, dans ce cas disons le 5e élément)

28 05 2014
Gloomi :

(et bien sûr le porno scooby doo)

28 05 2014
Hart :

Citer un film parfait? Fastoche, je peux t'en citer plusieurs :
Citizen Kane, 12 hommes en colères, The Usual Suspects, Dune, L'Échelle de Jacob...

28 05 2014
Watchinofoye :

@Gloomi
"(et bien sûr le porno scooby doo)"

Rule 34 FTW !
...
Must... resist... Google...
...
Je te hais...


@Hart
Je plussoie pour 12 hommes en colère

28 05 2014
CerberusXt :

Même si dans la réalité, l’homme en colère qui refait l’enquête aurait dû être viré manu militari de son poste de jury, le procès reporté et un nouveau jury sélectionné parce que ce n’est pas le rôle d’un jury de faire de l'investigation.

28 05 2014
Comte Derleth :

Je suis d'accord avec Cerb... même si j'aime beaucoup 12 angry men et que je trouve henry Fonda juste monstrueux, cela n'empêche que ce film est totalement irréaliste dans les faits (et laisse entendre qu'un système fonctionne malgré tout).

Par contre là où le film tient du génie c'est dans ce huit-clos et son développement des personnalités. L'application purement psychologique rend cette oeuvre juste incontournable.

Loin d'être parfait... alors que le jacob's ladder qui a aussi été évoqué est bien plus proche de cette perfection

20 11 2014
MARTY :

Franchement, je ne sais pas qui tu es pour avoir fait ce torchon de site tout pourrie !
Tu n'as rien capté au film mon pauvre !!!
Tout le monde ne comprend pas les métaphores sociales ... et je vois bien que tu fais partie de ces gens là !

20 11 2014
Comte Derleth :

Dans le terme métaphore sociale il y a le mot "métaphore".

Quand le film plonge plein pied dans le manichéisme écoeurant aux traits grossiers on est à des millier de kilomètres d'une métaphore sociale.
Le film n'est jamais subtile, jamais profond, il agite des arguments d'homme de paille en se prenant grave au sérieux.

Tous les méchants sont TRES méchant (les organisateurs, les jeux, les deux premiers districts... ils ne sont jamais vu comme des êtres humains, juste comme des protagonistes qu'il faut vaincre... c'est d'une débilité sans nom!

20 11 2014
Oysterlover :

Vu que le 3 (partie 1, argeeeeeeeeeeeeeent) vient de sortir, j'imagine que ça va de nouveau venir pleurer sur ce billet...

20 11 2014
CarboPasta :

Il se passe absolument rien dans le 3, c'est probablement le trilogy-filler le plus creux que j'aie jamais vu.
Mais bon, j'ai payé quand même donc je participe au système.

20 11 2014
Oysterlover :

Y avait pourtant un indice : Hunger Game 3 - Partie 1...
Tu te rappelles de Harry Potter 7 - Partie 1 ? le 1er était long comme un jour sans pain, quasiment rien ne s'y passait sauf au tout début et sur la fin. Et j'ai entendu dire que Twoilette 4- Partie 1 est du même tonneau (a pas vu, mais déjà que les autres étaient chiants de base, on doit toucher au concept là...)

J'avais pourtant pas trop mal apprécié le second HG- l'embrasement de rien du tout(c'est toujours con mais ça se regarde et y a moins d'actions hors champ), mais là, le 3-1e, c'est sans moi...

20 11 2014
CarboPasta :

Bah j'me suis fait avoir par l'enchaînement. J'ai trouvé le premier nul à chier (principalement pour des choix scénaristiques et de réalisation), et le 2 s'améliorait pas mal par rapport à ça. Du coup j'ai été optimiste pour le 3 (même découpé en 2 parties) et je suis allé le voir. A tort.

Ajouter un commentaire

Pour prouver que tu n'es pas un vilain bot, ecris le chiffre "5" ci-dessous :

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.